Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ouganda : lancement d'une campagne sur Twitter contre le géant local des télécoms

An MTN vehicle in Uganda, November 28, 2005, CC 2.0

Véhicule de la société MTN  (Ouganda, le 28 novembre 2005), CC 2.0

MTN Ouganda, qui compte huit millions d'usagers, est ainsi le géant national incontesté de la téléphonie mobile dans ce pays. D'après le site de Chimpreports, certains clients ont protesté des années durant au sujet des frais supplémentaires excessifs et des réductions inexpliquées de service. Pendant longtemps, ces plaintes n'ont pas été entendues. 

Au début de ce mois, cependant, les Ougandais ont décidé de s'allier pour faire pression en lançant une campagne de hasthags Occupy MTN contre MTN. 

A screenshot of  MTN customer's phone Belinda Kyomuhendo saying the service request was unsuccessful. Image used with permission.

Capture d'écran du téléphone de Belinda Kyomuhendo, usagère de MTN, et échec de communication avec un service  (message sur fond jaune) – Image utilisée avec autorisation.

Justus Amanya, journaliste local, a déclaré aux reporters:

La semaine prochaine, donc à partir de demain 17 novembre 2014, nous allons officiellement faire part de notre mécontentement à George William Nyombi Thembo, ministre des Technologies de l'Information et des Communications, à son bureau de l'Avenue du Parlement”, a fait savoir Justus Amanya, qui fait pression sur le gouvernement pour que soit mis un frein aux agissements de MTN, ce système “antidémocratique qui escroque ses usagers, sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre”.  

Un rédacteur de Willappsug, blog consacré aux technologies, a résumé en ces termes la colère des usagers de MTN :

L'Ouganda serait actuellement victime de sociétés multinationales qui exercent maintenant un contrôle sur les hommes politiques, les médias, les représentants du gouvernement ainsi que sur le schéma de consommation. Telle est la mauvaise conduite qu'ont adoptée de grandes marques de ce genre. La population s'est toujours plainte de MTN Ouganda, le principal opérateur national de télécommunications, qui fait payer des taux anormaux à ses usagers modestes en déduisant de façon inexcusable leur forfait de connexion à Internet. Justus Amanya, qui a pris note de ces remarques, mène actuellement une action de protestation pour que le gouvernement mette un frein à l'exploitation antidémocratique de MTN : “La semaine prochaine, donc à partir de demain 17 novembre 2014, nous allons officiellement faire part de notre mécontentement à George William Nyombi Thembo, ministre des Technologies de l'Information et des Communications, à son bureau de l'Avenue du Parlement.”

Question posée sur Twitter par un habitant de Kampala:

“@danielnuwe: Qu'est-ce qui caractérise MTN ?  a) La pauvreté du service b) La pauvreté du service client c) Ses crocodiles avides de fric d) Tous les #OccupyMTN mentionnés ci-dessus.” Agaba Emma♚ (@ArcherSeamus), le 17 novembre 2014

Qwenga, blogueur et professionnel des relations publiques, a constaté les retombées très défavorables de cette campagne sur MTN:

Le cauchemar des RP >>>>> #OccupyMTN  — Qwenga (@bkyeyune), le 17 novembre 2014

Samson Tumusiime, directeur de médias sociaux et également co-fondateur de l'agence Veritas Interactive, s'est montré sévère à l'encontre de ce géant des télécoms:

À quoi cela sert-il d'aller gaspiller des millions pour la responsabilité sociale des entreprises et des événements si l'on n'est pas capable de dépenser juste une partie de cet argent pour la recherche et le développement ? #OccupyMTN — (Nom) (@Samwyri), le 17 novembre 2014

Bob Muheebwa, quant à lui, n'a demandé qu'une seule chose: se faire rembourser:

Oui, il faut qu'ils nous remboursent. #occupymtn” Retweet: “@sbadnose: @MTNOUGANDAATTENTION je n'ai pas renoncé à récupérer mon argent, même si vous ne tenez pas compte de mes remarques. Je veux mon argent !!!” — Bob Muheebwa (@tijo5), le 10 décembre 2012

Commentaire de Hot Kitakuli pour insister sur ce point:

MTN looking at the tweets like. pic.twitter.com/JWESC4sWkX — hot kitakuli (@thedewjosh) November 17, 2014

Voici à quoi ressemble la réaction de MTN face aux tweets contenant le mot-dièse #OccupyMTNpic.twitter.com/JWESC4sWkX — hot kitakuli (@thedewjosh), le 17 novembre 2014

D'autres internautes se sont penchés sur des questions plus vastes. Mwine Edgar, commentateur politique, a proposé une théorie du complot:

MTN must have paid UMEME to loadshed my area so that I can run out of battery and stop tweeting about MTN's poor services   — Mwine (@mwineedgar), November 17, 2014

MTN a dû payer UMEME [compagnie d'électricité de l'Ouganda] pour qu'un plan de délestage soit appliqué dans la région où j'habite. Ainsi, je n'aurai plus de batterie et je devrai arrêter d'envoyer des tweets au sujet de la pauvreté de ses services. #OccupyMTN — Mwine (@mwineedgar), le 17 novembre 2014

Autres diatribes d'usagers mécontents:

#OccupyMTN Principes du service relation clientèle de MTN —  Règle n°1: vendre un produit merdique et très cher à nos clients. Règle n°2: ne jamais enfreindre la règle n°1 — Klaus Kamanzi (@Nickle_las), le 17 novembre 2014

“Désolés d'avoir échoué l'opération” devrait être le nouveau slogan de MTN. #OccupyMTN — hot kitakuli (@thedewjosh), le 17 novembre 2014

Cependant, certaines internautes ont apporté leur soutien à MTN, parmi lesquels Akampa Aaron, usager apparemment satisfait. Les propos de ce dernier, bien que brefs, étaient empreints de sympathie à l'égard de cette société: 

Ces critiques à l'encontre de MTN sont injustifiées. La qualité du réseau s'est considérablement améliorée. Les services financiers sur téléphone sont beaucoup mieux, et on peut maintenant passer des appels gratuits. Akampa Aaron (@akampaaaron), le 17 novembre 2014

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site