Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Rompons le silence: campagne en faveur des activistes des droits de l'homme emprisonnés

Campaign images by Kalie Taylor and Hugh D'Andrade.

Visuels de la campagne par Kalie Taylor et Hugh D'Andrade.

[Sauf indication contraire les liens dirigent vers des pages en anglais]

Le 10 décembre, journée internationale des droits de l'homme, c'est l'occasion pour tous de se souvenir de nos nombreux amis qui ont rompu le silence de l'oppression en s’exprimant, en posant des questions, et en ayant une pensée constructive et positive sur la manière de régler les problèmes qu'ils affrontaient.

Aujourd'hui nous nous souvenons en particulier de Alaa Abd El Fattah[fr] et de Bassel Khartabil[fr] (aka Bassel Safadi), deux amis qui purgent des peines de prison arbitraires, qui menacent leur avenir, pour avoir été des penseurs libres et innovants du monde arabe. Bassel est emprisonné en Syrie depuis mars 2012, et Alaa a été emprisonné plusieurs fois en Egypte depuis l'ère Mubarak.

Aujourd'hui, avec nous, rompez le silence en participant à une campagne globale en faveur de Alaa, de Bassel et de toutes les personnes emprisonnées injustement en raison de leur activisme.

Avec nous soutenez nos amis emprisonnés:

  • En signant cette pétition Clickez ici!
  • En partageant cette pétition sur notre site
  • Apportez votre aide à Alaa et Bassel sur Twitter et Facebook sur #FreeAlaa et #FreeBasse
Bassel "Safadi" Khartabil. Photo by Joi Ito via Flickr (CC BY 2.0)

Bassel “Safadi” Khartabil. Photo de Joi Ito sur Flickr (CC BY 2.0)

A propos de Bassel

Bassel est né et a été élevé en Syrie où il est devenu un spécialiste du développement de logiciels open-source. Il est le co-fondateur de la société de recherche collaborative Aiki Labs, et a été directeur technique de Al-Aous, un institut d'édition et de recherche spécialisé en archéologie et en art en Syrie. Il a été chef de projet et responsable de Creative Commons[fr] en Syrie, et il a participé à Mozilla Firefox[fr], Wikipedia[fr], Openclipart[fr], et Fabricatorz. Parmi ses derniers travaux on peut noter la reconstitution en 3D de l'ancienne cité de Palmyre[fr] en Syrie.

En novembre 2012, Foreign Policy a nommé Bassel l'un des 100 meilleurs penseurs globaux du monde. Bassel est un expert en technologie informatique qui voulait aider son pays en mettant en place de nouvelles technologies sur internet pour les universités, le monde des affaires et la société civile. La journée des droits de l'homme est le 1000ème jour de Bassell passé en prison.

Alaa Abd El Fattah with his wife, Manal Hassan. Photo by Lilian Wagdy via Wikimedia Commons (CC BY 2.0)

Alaa et Manal. Photo de Lilian Wagdy sur Wikimedia Commons (CC BY 2.0)

A propos d'Alaa

Alaa Abd El Fattah est un activiste égyptien, blogueur, et défenseur des logiciels libres qui a passé une grande partie de ces trois dernières années en prison. Tout d'abord emprisonné en 2006 sous le régime de Mubarak, Alaa a régulièrement été emprisonné depuis 2011 sous de fausses accusions liées à son activisme influent de longue date. En décembre 2011, étant en détention [fr], il n'a pas pu assister à la naissance de son fils.

En juin 2014, il a été condamné par contumace à 15 ans de prison -bien que présent à l'extérieur de la salle d'audience.

Libéré sous caution pour une courte période en septembre, Alaa a de nouveau été arrêté le 21 octobre. Le 18 novembre il a une fois de plus fêté son anniversaire, ses 33 ans, à la prison Torah du Caire. Il a le droit de sortir de sa cellule une heure par jour et n'est pas régulièrement autorisé à sortir à l'air libre. Le 10 décembre il a entamé son 38ème jour de grève de la faim.

La soeur d'Alaa, Sanaa Seif, a été condamnée  à 3 ans de prison pour violation de la loi égyptienne contre les manifestations.

Signatures: (Signez la pétition!)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site