Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Russie, le rouble à la baisse, les mèmes à la hausse

Vladimir Putin makes the most of the ruble's depreciation on currency exchange markets. Image shared widely and anonymously online.

Vladimir Poutine profite de la dépréciation du rouble sur les marchés monétaires. Image anonyme largement partagée sur Internet.

Il faut presque deux fois plus de roubles pour acheter un dollar aujourd'hui qu'un an plus tôt. Le taux de change rouble-dollar est passé de 32,5 en janvier 2014 à 58,5. La chute du rouble est peut-être le premier sujet de l'actualité en Russie en ce moment : le pays s'attend à une récession financière imminente et à plusieurs mois supplémentaires pour le moins de lourdes sanctions économiques occidentales, pour ne rien dire du boycott décrété par Moscou en représailles contre les importations de l'Ouest.

Dans son discours de la semaine dernière sur l'état de la nation, le Président Poutine a annoncé une opération contre la spéculation monétaire, ce qui fait craindre de plus en plus une instauration par la Russie de nouveaux contrôles sur les capitaux, et contribue à alarmer davantage les investisseurs et à affecter la valeur de la devise russe. Cette semaine, le directeur du Comité d'enquête fédéral a fait savoir que la police pourrait commencer à traiter certaines formes de spéculation sur la monnaie comme des actes criminels.

Au milieu de l'inquiétude montante sur la monnaie et l'économie en Russie, RuNet Echo a recueilli quelques-uns des exemples les plus populaires et drôles de “mèmes du rouble” sur le Twitter russe.

Le créateur et auteur russe de dessins animés Iegor Jgoun a réalisé une animation comparant la chute du rouble à la mort du personnage joué par Leonardo DiCaprio dans le film “Titanic” en 1007, et expliquant l'effondrement de la devise russe par la baisse du cours du pétrole.

Rustem Adagamov est un éminent photographe russe qui s'est exilé à Prague, après avoir été en butte à d'étranges et toujours non confirmées allégations de détournement de mineures il y a près de deux ans. Il n'en reste pas moins un blogueur immensément populaire en Russie.

Pif paf.

Quand le cours rouble/dollar a atteint 50, le populaire compte Twitter parodique KermlinRussia a blagué sur le billet de 100 roubles :

Il paraît que le billet de deux dollars est une rareté. Je sais pas, j'en vois chaque jour…

Quand la bande annonce du septième épisode de “La Guerre des étoiles” est apparue fin novembre, les internautes russes ont rejoint la frénésie mondiale pour le retour des chevaliers du Jedi et des soldats de l'Empire. Le nouveau sabre-laser dépeint dans la bande-annonce, dont le design controversé a donné lieu à d'innombrables “débats,” s'est aussi révélé matières à plaisanteries sur le rouble.

La Guerre des Etoiles : La Chute du Rouble

La dégringolade du rouble nourrit une panique dans la Russie entière sur l'état général dé l'économie nationale. La plupart des Russes vivent aujourd'hui avec le souvenir des deux crises financières précédentes : la récession modérément grave de 2008-2009, sous la présidence de Dmitri Medvedev, et l'effondrement dévastateur de 1998, pendant celle de Boris Eltsine.

Certains n'arrivent pas à quitter le marché des yeux.

L'agence de sondages russe VTsIOM signale une brutale augmentation du nombre de divorces… #Pétrole #Rouble

D'autres blaguent que le pays doit juste trouver comment attendre la fin des ennuis à venir.

Toc toc ! C'est la #crise ! #TheRuble #Oil [sur l'image : “Il en a pour un bout de temps”]

“Une heure sur cette planète équivaut à sept heures sur Terre” “Super ! On peut attendre ici la fin de la crise !”

D'autres sur RuNet semblent penser que l'hibernation ne sera jamais assez longue pour voir le rouble sauvé.

Age mûr, vieillesse, mort. RuNet plaisante sur la durée de vie du rouble.

Début décembre, des militants de St. Pétersbourg, masqués et costumés en haut-responsables russes, ont porté jusqu'à la Neva une grande effigie du rouble sur un radeau funéraire et l'ont mise à l'eau, où elle a “flotté librement”. (La police a arrêté trois participants de la performance.)

Le rouble flotte désormais librement à St. Pétersbourg.

En matière d'humour sur l'effondrement monétaire, les internautes ont aussi largement propagé les oeuvres d'éminents caricaturistes politiques, notamment Sergueï Ielkine.

Plus près. Viens plus près…

En septembre dernier, quand le taux de change rouble/dollar était encore en-dessous de 40, Ielkine avait sorti ce dessin :

Essayons quarante !

S'agissant de commentaires sur le rouble, des oeuvres de nombres autres caricaturistes sont aussi parues sur le Twitter russe. Sur le dessin ci-dessous, l'artiste adapte la scène du film “300”, où le narrateur décrit la pratique de l'ancienne Sparte de jeter les nourrissons malformés du haut d'une falaise, pour garder la pureté génétique de la cité.

Le rouble continue sa chute après la nouvelle du refus par l'OPEC de diminuer l'extraction du pétrole [malgré] la baisse … [sur l'image : “Traditionnellement, les devises faibles et bonnes à rien étaient précipitées dans l'abîme”]

Une grande part de la discussion sur internet des malheurs de la monnaie russe consiste en conjectures sur le moment où on “touchera le fond”.

Le fond d'avant : souvenir des taux de change. #monnaie #économie #affaires #rouble [sur l'image : “Il est là ! le fond !!”]

Aussi désespérée que devienne la situation monétaire de la Russie, nul doute que les internautes se consoleront toujours dans le culte de la personnalité de Vladimir Poutine, dont la réputation de “remettre debout une Russie à genoux”, tout en chevauchant poitrine nue, met sûrement du baume au coeur d'une nation inquiète.

La vraie raison pour laquelle la Russie a permis cette soudaine poussée de fièvre du taux de change rouble-dollar. 

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site