Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le projet Heimkino (“home cinéma”) : accueil de réfugiés et initiation à la langue allemande

screenshot #heimkino groß

Extrait de la vidéo intitulée “German for Refugees”.

En Allemagne, les réfugiés sont d'abord hébergés dans ce que l'on appelle des centres d'accueil. Ils passent juste un peu de temps dans ce lieu de passage, jusqu'à ce que soit décidé de l'endroit où ils vivront de façon durable et où sera étudiée  leur demande d'asile. Il n'a pas été prévu de cours d'allemand dans ces structures. Ce n'est que lorsque ces réfugiés obtiendront une autorisation de séjour provisoire par les autorités qu'ils pourront suivre ces cours. 

Le projet Heimkino a été lancé par Julia Dombrowski et Markus Möller de Siegen (en Rhénanie-du-Nord-Westphalie). Pour ceux-ci, suivre un cours d'allemand dans ce foyer doit avant tout permettre aux réfugiés, qui y sont accueillis chaleureusement, de s'occuper pour oublier un quotidien du reste triste. Il a également été question de l'engagement de ces deux personnes sur le nouveau blog “Wie kann ich helfen?” [en français: En quoi puis-je vous être utile ?]. Les projets pour soutenir les réfugiés y sont présentés.

Julia, qui est rédactrice et blogueuse, expose en détail sur son blog les situations qu'elle rencontre dans ce foyer. Lors du premier cours d'allemand, ses émotions l'ont envahie. Seules quelques personnes ont participé à ce cours, étant donné le peu de publicité qui a été faite autour de l'offre proposée. Julia a écrit:

J'ai besoin de prendre plus de distance. Ce premier jour, j'ai été tellement impressionnée que j'en ai été carrément paralysée, ce qui est contre-productif et engendre une spirale descendante et douloureuse. Par exemple, il y a eu ce moment où j'ai compris que, si ces enfants merveilleux, auxquels on s'attache si facilement, n'étaient pas là, ils se trouveraient à présent en Syrie, pays bombardé où des innocents sont massacrés par les fanatiques. À ce moment-là, j'ai failli être totalement inefficace. Et cela n'est pas bon du tout. Être beaucoup trop sensible ne sert tout simplement à rien. 

La deuxième semaine, plus de 100 personnes étaient présentes dans la petite salle. Il n'était donc pas possible d'assurer un cours de langue. Julia Dombrowski et Markus Möller ont dû trouver une solution permettant au plus grand nombre de s'initier à la langue allemande. Julia Dobrowski enseignait avec Markus Möller, qui était toujours là pour l'assister. Ils ont choisi la méthode “Edutainment”

N'est-il pas vrai que, durant tout le mois d'août, de nombreuses personnes du monde entier s'étaient versé de l'eau glacée sur la tête pour la bonne cause (#IceBucketChallenge) et ce, en se filmant ? En effet, parallèlement à la collecte de dons contre la maladie de Charcot, une action en vidéo réalisée avec de petits moyens peut aussi être tout simplement divertissante. Ne pourrions-nous pas mettre tout cela à profit ? Étant donné que nous connaissons de nombreuses personnes serviables qui pourraient nous envoyer de petites vidéos (réalisées de manière toute simple, avec le smartphone ou la webcam) sur lesquelles seraient enregistrés pour nous des phrases essentielles comme “Bonjour”, “Je m'appelle…”, “S'il vous plaît”, “Merci”, les nombres de 1 à 10 ainsi qu'un petit message pour dire au revoir ?

Julia et Markus ont appelé les internautes, via les réseaux sociaux, à envoyer ces petites vidéos enregistrées sur un téléphone portable. De nombreuses personnes ont voulu contribuer à mettre en oeuvre cette idée. Et c'est ainsi qu'a été conçue, grâce à de nombreux films d'amateurs, la première vidéo de Heimkino.

Ces vidéos sont projetées lors du cours d'allemand et les apprenants répètent en choeur les mots et tournures enregistrés. Les premiers résultats d'apprentissage sont positifs. Les réfugiés apprennent l'allemand et les professeurs, de leur côté, acquièrent des expériences totalement nouvelles. Markus a fait plus ample connaissance avec l'un des réfugiés qui lui a raconté sa fuite de Syrie. Il a fait part de ses impressions lors de cette rencontre sur le blog de Julia: 

Lorsque je vois des images de chars défilant à travers les rues, je comprends que c'est incompréhensible pour moi.

Je commence à me demander si je pourrais rassembler 9 000 euros pour fuir. Pourrais-je rassembler 36 000 euros pour la famille au grand complet ? Et une somme de 9 000 euros pour aider la Syrie, n'est-ce pas beaucoup plus que pour nous aider nous ?

Quelle somme d'argent pourrais-je rassembler pour survivre ? 20 000 euros ? 50 000 euros ? 100 000 euros ? Et comment faire alors pour que personne n'apprenne que je voudrais déserter ? Ma voiture, je pourrais la vendre. Mais cela ne me rapporterait pas grand chose. Ou ma maison, peut-être. Je n'en aurais plus besoin. Quelle somme d'argent peut-on bien recevoir pour une maison située dans une région en guerre ? Et si cette maison est détruite par les bombes ? 

Je remarque que, lorsque je pense à tout cela, mon imagination ne suffit pas.

Julia et Markus ont téléchargé ces vidéos sur Youtube afin que d'autres apprenants puissent les utiliser. Ils voudraient également montrer qu'il est possible de faire quelque chose, en dépensant peu, pour soutenir les réfugiés et leur souhaiter la bienvenue en Allemagne.

Voici la deuxième vidéo de Heimkino:

Kaddour, originaire de Syrie, a dû quitter le foyer peu après. Il a adressé ses remerciements. Un cours d'arabe à destination des enseignants était incontournable, même s'il ne durait pas longtemps:

À l'issue de chaque cours, les réfugiés ont émis le souhait de se procurer des dictionnaires afin de continuer à apprendre l'allemand de manière autonome. Julia a donc lancé un appel aux donateurs de dictionnaires sur son blog et les réseaux sociaux, en leur demandant d'adresser aux réfugiés un témoignage de sympathie. Elle propose à ces donateurs d'adresser, dans les dictionnaires, un petit bonjour aux réfugiés. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site