Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Arabie saoudite : Le blogueur Raif Badawi fouetté pour ses idées

Rome, Italie. 9 Janvier 2015 - Des manifestants avec des masques de Raif Badawi à un sit-in devant l'ambassade d'Arabie saoudite pour protester contre la flagellation du blagueur en exigeant sa libération immédiate. Photographie par Stefano Montesi. Copyright: Demotix

Rome, Italie. 9 Janvier 2015 – Des manifestants avec des masques de Raif Badawi à un sit-in devant l'ambassade d'Arabie saoudite pour protester contre la flagellation du blagueur en exigeant sa libération immédiate. Photographie par Stefano Montesi. Copyright: Demotix

Le blogueur libéral saoudien Raif Badawi a été fouetté publiquement aujourd'hui [9 Janvier] en Arabie saoudite après avoir été reconnu coupable d'avoir fondé un forum en ligne pour un débat public et pour “insultes à l'islam”.

Selon certaines sources, l'homme âgé de 30 ans, qui a été condamné à 1 000 coups de fouet et 10 ans de prison l'an dernier, aurait reçu 50 coups de fouet devant une mosquée à Djeddah, après la prière du vendredi. Il continuera à être fouetté chaque semaine jusqu'à ce que sa punition soit exécutée.

Sa condamnation, qui a provoqué un tollé international, comprend également une amende d'un million de rials saoudiens (environ 260 000 dollars américains). Le compte Twitter de l'avocat saoudien Waleed Abulkhair, qui compte 78.300 followers, a confirmé les informations:   

Raif Badawi a en effet été fouetté aujourd'hui à Jeddah, devant des gens, après les prières du vendredi. Certains de ceux qui étaient rassemblés scandaient: Allah Akbar (Dieu est grand)

Me Abulkhair, chef de l'Observatoire des droits de l'homme en Arabie saoudite, est en prison depuis déjà 9 mois maintenant, et son compte est géré par des amis.

Sur Facebook, l'écrivain Kacem El Ghazzali partage une photographie de la mosquée de Jeddah où la flagellation aurait eu lieu:

La mosquée de Jeddah où Badawi aurait été flagellé aujourd'hui. Photo partagée par Kacem El Ghazzali sur Facebook

La mosquée de Jeddah où M. Badawi aurait été flagellé aujourd'hui. Photo partagée par Kacem El Ghazzali sur Facebook

L'information a suscité des commentaires d'internautes en colère. Ce commentateur écrit:

A bas l'un des pays les plus stupides sur terre. Juste être là vous fait sentir comme si vous étiez entré dans une sorte de terrain vague avec des gratte-ciels dans une triste période.

Un autre ajoute:

Un moment très triste et sombre, je ne peux même pas imaginer la douleur insupportable, il doit résister, impuissant dans les mains de ces psychopathes.

Sur Twitter, ses partisans, de l'Arabie Saoudite au reste du monde arabe, ont dénoncé le châtiment. Dohan Alsalem dit que le nom de Badawi a été immortalisé.

Est-ce qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils ont immortalisé son nom dans l'histoire !!

Hilda Ismail, de Dammam, en Arabie Saoudite, à tweeté à ses 22 600 followers:

Ceux d'entre vous qui n'ont pas ressenti la douleur chaque fois que Raif Badawi recevait des coups aujourd'hui sur son corps, ne sont pas humains.

Soupir, mon pays.

Tounsia Hourra [Tunisie Libre] ajoute:

Juste un rappel: Ceux qui critiquent l'ISIS, qui décapite et fouette les gens, en allignant des enfants pour regarder, sont ceux-là mêmes qui trouvent des excuses pour la flagellation d'un homme en Arabie Saoudite. Ils sont tous ISIS.

De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux pointent du doigt les pays occidentaux qui continuent à soutenir l'Arabie saoudite, en dépit de son bilan atroce en matière de droits de l'homme.

Marietje Schaake, membre du Parlement européen, écrit sur Twitter:

Le “partenaire stratégique” #Saudi, l'Arabie Saoudite, va fouetter sévèrement le blogueur #RaifBadawi aujourd'hui; la peine provoquera probablement des blessures graves. Barbare 

Du Royaume-Uni, Daniel Wickham rappelle à ses 1700 followers sur Twitter les accords dans le domaine de l'armement avec l'Arabie saoudite:

Aujourd'hui, en Arabie saoudite, le destinataire numéro un des armes de fabrication britannique dans le monde, un homme sera flagellé pour mis en place un site Web libéral. 

Et le Directeur adjoint pour l’ Afrique du Nord et le Moyen-Orient d’ Amnesty International, Hassiba Hadj Sahraoui, relève l'évidence :  “L'Arabie saoudite sera impunie comme toujours.”

Pure folie. La flagellation de Raif Badawi qui se déroule en ce moment en Arabie Saoudite. Une flagellation pour un écrit. Et l'Arabie saoudite restera impunie comme toujours

1 commentaire

  • norla

    La religion a bon dos pour préserver le pouvoir de ces états dirigés par les pires dictateurs moyennageux : fascisme et méthodes dignes des nazis.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site