Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Pape François appelé à dénoncer les investissements dans l'exploitation des combustibles fossiles lors de sa visite aux Philippines

Veille tenue à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestissent dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Veillée à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestisse dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Cet article a été écrit par Jamie Henn pour 350.org, une organisation qui milite pour la création d'un mouvement climatique mondial. Il est repris sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenus.

Lors de la visite du Pape François aux Philippines, les écologistes et les organisations philippines ont haussé le ton de leurs appels pour que le Vatican désinvestisse sur les combustibles fossiles. Vous pouvez vous joindre à leur appel à l'action en cliquant ici.

“Nous attendons du Pape François qu'il brise l'impasse politique empêchant une action réelle sur le changement climatique. Vingt ans de négociations sur le climat ont livré le monde à la merci des milieux politiques et économiques qui cherchent à protéger leurs intérêts au détriment de l'humanité et de la planète”, a déclaré Yeb Sano, commissaire aux changements climatiques des Philippines. “La crise du changement climatique est le reflet d'une profonde crise morale mondiale, et de ce point de vue, les organisations de l'Église jouent un rôle important pour nous tirer de ce bourbier. Une façon de le faire est que l'Eglise examine non seulement la pureté de ses investissements, mais aussi là où il investit”.

Aux Philippines, dans la soirée du 14 janvier, quelques heures avant l'arrivée du souverain pontife, des centaines de militants se sont réunis à Manille pour une veillée demandant au Vatican de désinvestir. Le lendemain, une caravane pour une justice climatique a quitté la ville de Dolores pour se diriger vers Tacloban, où le pape était en visite. À Tacloban, au cours d'un déjeuner organisé avec les victimes du typhon Haiyan, on a remis en main propre au Pape une lettre et un appel pour demander au Vatican de retirer ses investissements des combustibles fossiles.

“Quand le Pape François se préparait à visiter les collectivités touchées par le super typhoon Haiyan, nous demandons qu'il se prononce pour la protection de l'humanité et de l'environnement, et qu'il prenne la tête des actions qui aideront à prévenir d'autres catastrophes climatiques”, a déclaré Lidy Nacpil, membre du conseil d'administration de 350.org et coordinatrice du Jubilé du Mouvement Pacifique-Asie du sud sur la dette et le développement (JS-APMDD). “Une telle action urgente pourrait porter au désinvestissement dans l'industrie des combustibles fossiles. Nous exhortons le Vatican et l'Eglise catholique romaine à montrer la voie “.

Veille tenue à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestissent dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Veillée tenue à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestissent dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Les manifestations aux Philippines ont été organisées par des groupes de fidèles locaux, des écoles théologiques et des organisations de développement. Partout dans le monde, des dizaines de milliers de personnes ont signé une pétition lancée  par l'organisation 350.org pour la campagne climatique, qui demande au Vatican de désinvestir dans ce domaine. Les 13 et 14 février, les organisations militantes vont se réunir pour une journée d'action mondiale pour le désinvestissement, lorsque des militants du monde entier et feront pression sur le Vatican et d'autres institutions pour s'engager pour cette cause.

Le désinvestissement dans les combustibles fossiles gagne de plus en plus de terrain au sein des communautés religieuses. Le Conseil oecuménique des Eglises a récemment décidé d'éliminer progressivement ses participations dans les combustibles fossiles et a encouragé ses membres à faire de même. D'autres groupes religieux soutenant ce désinvestissement, comprennent le diocèse anglican de Melbourne, l'Église anglicane d'Aotearoa, la Nouvelle-Zélande et la Polynésie, les Quakers au Royaume-Uni, l'Église unie du Christ et unitariens universalistes aux Etats-Unis, et de nombreuses églises plus régionales et locales.

Depuis sa prise de fonction, le Pape François a publié plusieurs déclarations reconnaissant les résultats scientifiques qui confirment la responsabilité humaine dans les changements climatiques et a invité les dirigeants du monde à prendre les mesures nécessaires pour résoudre la crise climatique actuelle. Au courant de cette année, le pape devrait présenter une encyclique sur l'écologie et la relation de l'homme avec la nature pour servir comme lettre d'orientation envoyée aux 5 000 évêques catholiques et 400 000 prêtres avec pour objectif d'atteindre les 1,2 milliards de catholiques du monde entier.

Veille tenue à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestissent dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Veillée tenue à Manille demandant au Pape François que le Vatican désinvestissent dans les carburants fossiles. Crédit photo: LJ Pasion

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site