Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Indonésiens demandent un chef de la police au casier judiciaire vierge

Militants indonésiens lors d'un rassemblement demandant un nouveau chef de la police nationale "propre", à Jakarta. Photo de Nugroho Budianggoro, CopyrightDemotix (18/01/2015)

Militants indonésiens lors d'un rassemblement demandant un nouveau chef de la police nationale “propre”, à Jakarta. Photo de Nugroho Budianggoro, CopyrightDemotix (18/01/2015)

Le seul candidat pour l'important poste de chef de la police de l'Indonésie a été cité par l'agence anti-corruption du pays comme étant le seul suspect dans une affaire de corruption ; ce qui incite de nombreux indonésiens à demander au Président Joko Widodo (Jokowi) [fr] d'annuler cette nomination et de nommer un chef de la police avec un casier judiciaire vierge.

Selon le Comité pour l'éradication de la corruption (KPK), le Commissaire Général Budi Gunawan avait effectuées plusieurs transactions bancaires discutables quand il était en poste au Quartier général de la police nationale indonésienne. Cela a été corroboré par la Commission indonésienne de lutte contre la corruption ICV) et le Centre indonésien des déclarations et d'analyse des opérations financières (PPATK).

Un rapport a été soumis au président, mais la nomination de M. Gunawan n'a pas été retirée au parlement.

Pour sa part, le Commissaire de la police nationale (Kompolnas) a accusé le KPK et le PPATK d'avoir présenté tardivement le dossier concernant M. Gunawan. Mais le chef du PPATK, M. Muhammad Yusuf, a déclaré que son agence avait déposé sa recommandation officielle en octobre passé.

M. Gunawan a été officier adjoint à l'ancienne Présidente Mme Megawati Sukarnoputri [fr] chef du Parti démocratique indonésien de lutte (PDIP) [fr] qui a soutenu la candidature de M. Jokowi. Mais de nombreux Indonésiens ont rappelé à M. Jokowi qu'il devrait être responsable devant le peuple et non devant les politiciens qui l'ont désigné:

Ingat selalu Pak @jokowi_do2 Bpk tdk berhutang budi kpd Megawati atau PDIP, Bpk berhutang budi kpd RAKYAT. #TarikBudi

— Sari Widuri (@sarinafa) January 18, 2015

Rappelez-vous toujours, M. Joko Widodo, vous ne devez rien à Megawati ou PDIP, vous le devez au peuple.

Une pétition exhortant M. Jokowi à retirer la candidature de M. Gunawan a déjà été signée par plus de 27 000 personnes:

Nous sommes arrivés à 27000 [ 32.909 à la date du 28 janvier]! Soutenez la pétition. 

De nombreux intervenants ont également exprimé leur soutien aux efforts du KPK pour combattre la corruption dans toutes les institutions gouvernementales:

Nous adhérons au KPK pour soutenir le KPK. Une police (des institutions) propre est un must.

Le choix de M. Gunawan pour le poste de chef de la police est encore plus surprenant étant donné que Jokowi, ancien gouverneur de Jakarta, la capitale du pays, est devenu célèbre [fr] pour son image de réformateur et son style de leadership non traditionnel. Après sa victoire à la présidentielle, il a introduit le concept de “Nawa Cita” ou les neuf principales réformes de l'administration, dont celle du système et l'éradication de la corruption dans tous les organismes d'application de la loi. Après la nouvelle du bilan entaché de M. Gunawan, beaucoup d'internautes se sont demandés si M. Jokowi était déjà entrain d'abandonner l'idée de “Nawa Cita”:

 Ne violez pas la Nawa Cita, dites non à Budi Gunawan. #cleanpolice #withdrawlbudi #policechiefnominee.

Le blogueur Ferizal Rami a livré son point de vue sur les contours obscurs de la nomination de M. Gunawan :

PDIP itu tidak sepenuhnya di bawah Jokowi. PDIP itu di bawah Mega. […] Birokrasi juga „enggan“ dekat dengan Jokowi karena banyak kebijakan Jokowi mengganggu „zona nyaman“ para pejabat birokrat. Di titik ini secara realitas jika Jokowi BERANI menentang maunya Mega dengan menolak BG maka ini „harakiri“ politik! […] kita semua tahu bahwa Mega itu punya jejak rekam buruk tentang BLBI yang saat ini sedang dikotak-katik KPK. Sangat mungkin Mega benar-benar butuh BENTENG yang melindunginya yaitu Kapolri yang siap sikat habis pihak-pihak yang berani otak-atik BLBI. Di titik ini bagi saya, Jokowi cukup cerdas untuk berkelit dalam situasi sulit dengan pilihan-pilihan sulit.

M. Jokowi ne contrôle pas le PDIP, c'est M. Mega qui le contrôle. La bureaucratie est réticente à être proche de M. Jokowi parce que beaucoup de ses politiques attaquent le confort des bureaucrates. À ce stade, [nous pouvons le constater] si M. Jokowi défie M. Mega en rejetant la candidature de BG, il va commettre un hara-kiri politique. Nous savons tous que M. Mega est impliqué dans le scandale BLBI, une des enquêtes en cours du KPK. Très probablement M. Mega a besoin d'une forteresse pour se protéger, dans ce cas un chef de la police nationale, qui pourra sévir contre tous ceux qui oseront s'intéresser de trop près au cas de BLBI. À ce stade, je pense que M. Jokowi est assez sage pour esquiver cette situation impossible en prenant des décisions impopulaires.

 Le Président Jokowi a réagi au tollé populaire par le report de la nomination de M. Gunawan jusqu'à ce que la KPK termine son enquête.

2 commentaires

  • […] Le seul candidat pour l'important poste de chef de la police de l'Indonésie a été cité par l'agence anti-corruption du pays comme étant le seul suspect dans une affaire de corruption ; ce qui incite de nombreux indonésiens à demander au Président Joko Widodo (Jokowi) [fr] d'annuler cette nomination et de nommer un chef de la police avec un casier judiciaire vierge. …  […]

  • […] Le seul candidat pour l'important poste de chef de la police de l'Indonésie a été cité par l'agence anti-corruption du pays comme étant le seul suspect dans une affaire de corruption ; ce qui incite de nombreux indonésiens à demander au Président Joko Widodo (Jokowi) [fr] d'annuler cette nomination et de nommer un chef de la police avec un casier judiciaire vierge. …  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site