Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Au Niger, les jeunes ne se résignent pas après les attaques de Boko Haram à Bosso et Diffa

Niger youth

Jeunes hommes au Niger – CC-BY-2.0

C'est une première : Boko Haram a mené une attaque sur le territoire du Niger, mais la jeunesse nigérienne ne le supportera pas.
L'assaut de Boko Haram contre Bosso et Diffa, deux villes du sud-est du Niger à la frontière avec le Nigeria a été repoussé par les forces armées du Niger et du Tchad. Boko Haram aurait perdu 100 combattants dans les affrontements, mais quelques heures plus tard un kamikaze se faisait exploser dans la ville, tuant 5 civils. La réaction de la jeunesse du Niger a été prompte. Les lycéens de Niamey (la capitale du Niger) se sont rassemblés pour condamner les attaques contre leur pays et exprimer en haoussa leur soutien à leurs troupes combattant à la frontière :

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site