Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Mozambique a un nouveau président, Filipe Nyusi

Investidura de Filipe Nyusi. Foto Facebook. Reprodução autorizada

Investiture de Filipe Nyusi. Photo Facebook.  Reproduction autorisée

L'arrivée au pouvoir de Filipe Jacinto Nyusi, vainqueur du parti Frelimo pour la quatrième élection présidentielle de l'histoire du Mozambique, a été obscurcie par deux tragédies qui ont marqué l'actualité du pays. D'une part, deux grandes inondations ont touché la province de Zambézia, faisant plus de 19 000 réfugiés. D'autre part, la mort de 73 personnes dans la ville de Chitima dans la province de Tete, après consommation d'une boisson locale connue sous le nom de “pombe”  et que l'on suppose avoir été empoisonnée.

Nyusi a remporté les élections du 15 octobre 2014  avec 57,06 %  des suffrages contre 36,6 % au principal leader de l'opposition Afonso Dhlakama et 6,4% contre Daviz Simango du Mouvement démocratique du Mozambique. Considéré comme les élections les plus controversées de l'histoire du Mozambique, l'investiture de Filipe Nyusi  a provoqué beaucoup d'agitation. Afonso Dhlakama, a rejeté les résultats de ces élections et par la suite a menacé de former un gouvernement autonome dans les provinces où  il a été majoritaire.

Filipe Nyusi à esquerda e Armando Guebuza à Direita

Filipe Nyusi à gauche avec Armando Guebuza à droite. Photo Facebook.  Reproduction autorisée

 Il y a seulement un an, Nyusi  était une personnalité inconnue. En mars 2014 il a remporté les  élections internes pour la sélection du candidat à la présidence de la république par le parti Frelimo et, en octobre, il remportait les élections présidentielles. Il succède à Armando Emílio Guebuza, qui ne peut plus légalement briguer un nouveau mandat. Le gouvernement de Nyusi est considéré dans certains milieux comme en continuité avec celui de Armando Guebuza qui, bien qu'ayant abandonné la direction du pays, demeure président du parti Frelimo.

 Leny, sur Twitter, estime que Guebuza restera en fait aux commandes du pays.

Guebuza continue encore à être président……. Ainsi Nyusi n'est qu'une couverture!”

— leny (@lenninecasimiro) 15 janvier 2015

 
Ilídio Mavie fait le commentaire suivant sur sa page facebook:
 
  1. Vous pensiez que Guebuza s'était retiré, en fait comme il est toujours président de Frelimo, il peut faire et défaire ce qu'il veut dans ce pays.
  2. Guebuza n'est pas un âne, mes amis. 
 

Lors de son discours d'investiture, Nyusi  a répondu de la façon suivante à ceux qui l'assocaient à l'ex président de la république Armando Guebuza:

Le peuple est mon seul patron.

  Les tragédies du pays n'ont pas été oubliées au jour de l'investiture de Nyusi:

Une belle journée,  l'investiture de ce Nyusi:  un banquet pour fustiger les calamités et tout un pays en deuil à chitima,  pensez-y…

— messa zucula (@MessaZucula) 15 janvier 2015

 Filipe Nyusi a fait cette déclaration en tant que président de la république du Mozambique. 

Alors que le Mozambique pleure ses morts par empoisonnement à Chitima dans le Tete, une autre tragédie nous accable : les crues du fleuve Licungo dans le Zambézia

— Sandra Gaveta (@sandragaveta) 12 janvier 2015

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site