Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

5 mobilisations citoyennes font reculer l'industrie des énergies fossiles

No Fracking Falkirk: Peaceful Protest "The People's Voice" Sunday 7 December 2014. Photo by Flickr user Ric Lander. CC BY-NC-SA 2.0

Non à la fracturation hydraulique à Falkirk : manifestation pacifique “La voix du peuple”, le 7 décembre 2014. Photo de Ric Lander publiée sur Flickr. CC BY-NC-SA 2.0

Cet article écrit par Thelma Young pour 350.org, une organisation à l'initiative d'un mouvement mondial pour lutter contre le changement climatique, est republié sur Global Voices dans le cadre d'un accord de partage de contenu.

En janvier dernier, un peu partout dans le monde, plusieurs mobilisations citoyennes ont remporté une victoire face aux industries du secteur de l'énergie fossile après une lutte acharnée. Voici cinq de ces victoires citoyennes :

1. Carson en Californie (USA)

Pendant des années, des citoyens n'ont cessé de lutter contre un projet de forage de 200 puits de pétrole. En janvier dernier, la compagnie pétrolière, California Resources Corp, s'est vue contrainte de renoncer à son projet. Suivez ce lien pour découvrir toute l'histoire.

“We don’t have to worry about our water that we drink, we don’t have to worry about our air quality that we breathe.… We’re talking about a way of life for us.” –Dianne Thomas, Carson Coalition community group

“On n'a pas à s'inquiéter de l'eau que l'on boit, on n'a pas à s'inquiéter de la qualité de l'air que l'on respire… Nous parlons de notre mode vie”, a déclaré Dianne Thomas, membre de l'association citoyenne, The Carson California.

2. Écosse (GB)

Oui, vous avez bien lu : l’Écosse a annoncé un moratoire sur la fracturation hydraulique. Les Écossais ont bien compris qu'il n'y avait pas de fracturation hydraulique sans risque pour les personnes, la planète ou le climat.

Cependant, la mesure ne s'applique pas à toutes les formes d'extraction, notamment la gazéification souterraine du charbon. Cette méthode consiste à transformer le charbon en gaz par injection d'air et de vapeur à haute température, puis de recueillir le gaz produit à la surface. Mais, ça reste toujours une grande victoire !

“The Government’s decision today is testament to the perseverance of people and communities around the country who have tirelessly fought this industry in recent years.” —Friends of the Earth Scotland

“Cette décision du gouvernement écossais témoigne de la persévérance des personnes et des mobilisations citoyennes à travers tout le pays, qui combattent sans relâche cette industrie depuis ces dernières années.” — Les Amis de la Terre Écosse

3. Dans la région côtière de Maule au Chili

Le projet d'une centrale à charbon de 750 mégawatts a été présenté pour la première fois en 2007, et depuis lors, un mouvement de citoyens, appelé Action des citoyens pour la défense de la région côtière de Maule, n'a eu de cesse de s'y opposer. Le combat s'est poursuivi jusqu'à ce que l'entreprise, AES Gener, perde son permis d'exploitation, annulant par voie de conséquence le projet. Suivez ce lien pour en savoir plus.

“The community was organised, was active and was emphatic in defining their own development path.”–Rodrigo de la O, convener of the Maule Itata Coastkeeper and a member of the Waterkeeper Alliance

“Ce mouvement de citoyens était très organisé, actif et énergique. Les citoyens ont décidé de choisir leur propre voie de développement”, explique Rodrigo de la O, organisateur du Maule Itata Coastkeeper et membre de la Waterkeeper Alliance.

4. São Paulo, Brézil

Un juge a prononcé une injonction pour suspendre le processus d'exploration de gaz à l'ouest de São Paulo, ainsi que l'arrêt des projets de fracturation hydraulique.  La suite du récit est en portugais.

5. Marrickville, Australie

Le 27 janvier 2015, le Conseil de Marrickville, zone d'administration locale au sud-ouest de Sydney en Nouvelle-Galles du Sud, a voté une motion pour se décharger de ses investissements dans les énergies fossiles. Dans un premier temps, le Conseil veillera à ce qu'une première somme (de plus de 15 millions de dollars) ne soit plus placée dans les énergies fossiles, avec pour objectif d'augmenter à terme ce montant. Suivez ce lien pour en savoir plus.

“Le Conseil de Marrickville s'est fortement engagé dans la lutte contre le changement climatique avec la mise en œuvre de programmes visant à la réduction des émissions carbones. En adoptant cette motion, nous souhaiterions que les institutions financières évitent d'investir dans les énergies fossiles, notamment dans les ports de charbon sur la côte de la Grande barrière de corail ou dans des projets de gaz de charbon à Camden”, explique le conseiller Max Phillips, auteur de la motion pour un monde exempt des énergies fossiles.

Le combat n'est pas encore fini. Durant les Journées mondiales du désinvestissement des fossiles (13 et 14 février 2015), se tiendront près de 500 évènements dans 58 pays des six continents. Dans le monde entier, des citoyens vont se rassembler pour dire non à l'industrie fossile, envoyant un message clair qu'il est grand temps de mettre un terme à l'ère des énergies fossiles et de commencer la transition énergétique pour protéger l'humanité et la planète.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site