Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Nouvelles menaces sur la législation en cybersécurité en Afrique

Access, un organisme international de défenses des droits humains se soucie des menaces croissantes sur la cybersécurité et la protection des données en Afrique. Ephraim Kenyanitto explique:

Il était d'abord prévu que la Convention soit adoptée en Janvier 2014, mais cela fut reporté pour modifications suite aux plaintes émanant du secteur privé, des organisations de la société civile, et des experts en protection des renseignements personnels— qui ont tous été très peu associés à sa rédaction. Mais un certain nombre de pays ont promulgué une nouvelle législation après qu'elle fût améliorée en Juin.

Comme l'a fait remarquer Access dans l'analyse des deux versions de la Convention, celle-ci comporte des aspects positifs mais gagnerait encore à être renforcée. Elle demande aux Etats de tenir compte des droits humains dans la mise en oeuvre de la législation en matière de cyber-sécurité, mais aussi les encourage à exercer plus de contrôle sur les données privées des utilisateurs. A titre d'exemple, la Convention autorise les gouvernements à traiter les renseignements personnels lorsque cela “est dans l'intérêt publique,” une notion vague et confuse.

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site