Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Banksy visite Gaza et appelle le monde à (ré)agir

A scene from Banksy's mini-documentary from his visit to Gaza

Une scène du mini-documentaire de Banksy sur sa visite à Gaza

Le célèbre artiste de rue britannique Banksy s'est rendu secrètement à Gaza et a dévoilé une série de graffitis ainsi qu'un mini documentaire.

Banksy a aussi diffusé un documentaire de deux minutes intitulé “Cette année, découvrez une nouvelle destination” sur son site internet et sa page YouTube. On y voit Banksy entrant à Gaza par l'un des innombrables tunnels creusés par les gazaouis pour traverser les frontières avec l'Egypte et Israël.

Le documentaire est une version sarcastique d'une publicité touristique dans laquelle Banksy nous accueille dans la ville “éloignée des sentiers touristiques”. Il décrit la population locale comme aimant tellement Gaza qu'elle ne la quitte jamais, avant de préciser entre parenthèses “parce qu'ils n'y sont pas autorisés”.

Screenshot from Banksy's ""

Capture d'écran du film de Banksy “Cette année, découvrez une nouvelle destination”

Banksy décrit ensuite les voisins de Gaza comme étant aimables en ajoutant que plus de 18 000 maisons furent détruites à Gaza pendant les attaques israéliennes connue sous le nom ‘Operation Protective Edge’, précédement couvert par Global Voices [En]. ‘Les possibilités de développement sont partout’, nous dit-il avant d'ajouter “depuis les bombardements, aucun sac de ciment n'a été autorisé dans Gaza”.

Ensuite, on peut voir le premier graffiti, intitulé “Bomb Damage” et probablement inspiré par le “Le penseur” de Rodin. L'image a été posté sur son compte Instagram et a reçu plus de 12 000 Likes à l'heure actuelle. Au lieu de représenter la philosophie comme Le penseur le fait, la silhouette semble se protéger de la dévastation qui l'entoure.

"Bomb Damage" by Banksy. Photo from www.banksy.co.uk

“Bomb Damage” par Banksy. Photo ide www.banksy.co.uk

La deuxième œuvre, publiée à l'origine sur streetartnews, transforme un symbole de l'occupation israélienne, une tour de guet, en un lieu de jeu pour les enfants. Les tours de guet sont placées le long du “Mur de séparation”, l'un des noms utilisé pour la barrière de séparation israélienne, qui mesurera environ 700km une fois terminé.

Photo from www.banksy.co.uk

Photo de www.banksy.co.uk

Le troisième cible l'amour pour les chats sur Internet. On y voit un chaton jouant avec une boule de métal remplaçant la traditionnelle pelote de laine. Banksy évoque son expérience sur RT : “Un homme du village est venu et a demandé ‘S'il vous plaît, qu'est-ce que ça signifie ?’ J'ai expliqué que je voulais mettre en avant la destruction à Gaza en publiant des photos sur mon site Internet – mais aujourd'hui les gens ne regardent que des photos de chatons.”

Cat

Chat jouant avec une boule de métal. Photo de www.banksy.co.uk

Nous voyons des enfants gazaouis jouant près du chaton et un père interviewé par Banksy nous explique :

This cat tells the whole world that she is missing joy in her life. The cat found something to play with. What about our children? What about our children?

Ce chaton montre au monde entier que la joie de vivre manque à sa vie. Le chaton a trouvé quelque chose pour jouer avec. Mais qu'en est-il de nos enfants ? Qu'en est-il de nos enfants ?

Finalement, le message de Banksy peut se résumer à la citation qu'il a écrite sur le mur de Gaza, disant :

If we wash our hands of the conflict between the powerful and the powerless, we side with the powerful – we don't remain neutral.

Si nous nous lavons les mains du conflit entre les forts et les faibles, nous sommes du côté des forts, nous ne sommes plus neutres.

Palestinian kid climbs the wall featuring Banksy's message

Enfant palestinien grimpant sur le mur sur lequel figure le message de Banksy. Image de Banksy.co.uk

Ce n'est pas la première fois que Banksy se rend en Palestine. Le graffiti qu'il avait fait du côté palestinien de la barrière de séparation israélienne demeure l'une de ses œuvres les plus connues. En voilà quelques unes.

Banksy in the West Bank. Photo from www.banksy.co.uk

Banksy sur la barrière de séparation israélienne. Photo de www.banksy.co.uk

Banksy in the West Bank. Photo from www.banksy.co.uk

Œuvre de Banksy sur le mur de séparation. Photo ide www.banksy.co.uk

Banksy in the West Bank. Photo from www.banksy.co.uk

Œuvre de Banksy sur le mur de séparation. Photo ide www.banksy.co.uk

Banksy in the West Bank. Photo from www.banksy.co.uk

Œuvre de Banksy sur le mure de séparation. Photo issue de www.banksy.co.uk

Banksy in the West Bank. Photo from www.banksy.co.uk

Œuvre de Banksy sur le mure de séparation. Photo ide www.banksy.co.uk

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site