Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le nouveau billet de banque iranien troque les symboles nucléaires contre les portes de l'Université

The Central Bank of Iran revealed a new 50, 000 Rial bank note to depict the gates of the University of Tehran instead of the Map of Iran with a nuclear symbol.

La Banque Centrale d'Iran a révélé le nouveau billet de 50.000 rials avec les portes de l'Université de Téhéran au verso. Une image qui se substitue à la carte de l'Iran avec un symbole nucléaire.

La Banque Centrale d'Iran a dévoilé le 2 mars le nouveau billet de 50.000 rials, en quoi des observateurs ont vu une “mesure politique”. Le nouveau billet, inauguré en présence de membres de la faculté de l'Université de Téhéran le 4 mars 2015, remplace les symboles nucléaires qui couvraient une carte d'Iran, par les portes de l'Université de Téhéran. 

Le gouvernement iranien est actuellement en pleines négociations sur son programme nucléaire avec le P5+1 à Lausanne, en Suisse. L'échéance a été fixée à la fin de mars. Un accord nucléaire doit déterminer le niveau de l'enrichissement nucléaire pour l'Iran ainsi que les modalités d'une levée des sanctions qui frappent le pays. 

Sociologue et directeur associé du Centre pour l'Iran de l'Université de Princeton, Kevan Harris a publié la nouvelle sur son compte Twitter :

La Banque Centrale d'Iran émet un nouveau billet de 50.000 rials. L'ancien avait le symbole nucléaire, le nouveau a les portes de l'Université de Téhéran

Oui c'est politique. Le précédent billet de 50.000 rials :

Il remplace aussi une citation de Mahomet par une de Ferdowsi, mais je n'en parlerai pas, la citation de Mahomet était aussi du pur nationalisme iranien.

Interrogé par Global Voices, Harris explique que ce changement fait référence à un billet plus ancien imprimé peu après la révolution de 1979 :

500 rial

Un vieux billet de 500 rials imprimé à la suite de la révolution islamique de 1979, déjà illustré des portes de l'Université de Téhéran. Image : Wikipedia.

Les portes de Téhéran figuraient sur le billet de 500 rials émis en 1981 et après. C'est donc un rappel de ce billet, mais aussi de l'importance de l'enseignement supérieur pour la réalisation de l'ordre révolutionnaire et toutes les associations [d'idées] qui vont avec. Mais évidemment, l'énergie nucléaire et son association avec la science et le progrès relèvent de la même tactique. 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site