Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Arabie Saoudite déclenche une opération militaire contre le Yémen

Saudi-led coalition airstrikes on Sanaa. Photograph shared by Yemeni blogger @mareb_elward on Twitter

Une frappe aérienne de la coalition menée par l'Arabie Saoudite sur Sana'a. Photo partagée par le blogueur yéménite  @mareb_elward sur Twitter

L'Arabie saoudite a lancé une opération militaire contre le Yémen ce matin. Soutenue par ses alliés, l'Egypte, la Jordanie, le Maroc, le Soudan et le Pakistan, l'Arabie saoudite a engagé des frappes aérienne (opération ‘Decisive Storm’) contre les rebelles Houthi, qui ont pris le contrôle du Yémen en janvier.  

Les frappes aériennes ont commencé à 2h30 du matin, heure locale. En ligne, les internautes yéménites et arabes sont partagés : ceux qui souhaitent repousser les rebelles Houthis contre ceux qui ne veulent pas voir le Yémen devenir un autre Irak, une autre Syrie ou une autre Libye. 

Opération Decisive Storm

Des amis à Sana disent que les bombardements ont commencé a 2.30 – Des tirs intenses de l'artillerie anti-aérienne ont suivi. pic.twitter.com/nK0kpI0i5I

Le commentateur Sultan Al Qassemi, aux Emirats Arabes Unis, énumère les forces en présence dans l'opération Decisive Storm :

Sur Al Arabiya: 30 chasseurs bombardiers des EAU, 15 Koweitiens, 10 Qatari, 6 Jordaniens, 2 Egyptiens participent à  “Decisive Storm” #Yemen

La journaliste Henan Moussa ajoute :

Les opérations militaires contre les Houtis au Yémen sont appelées Decisive Storm. Le Pakistan et l'Egypte y contribuent avec leurs forces aériennes et navales.

Daniel Wickham, étudiant au Royaume Uni, demande :

L'Arabie saoudite, les EAU, le Koweit, le Qatar, l'Egypte et la Jordanie bombardent le Yemen en ce moment. Il est à peu près garanti que des avions chasseurs US et GB sont utilisés, n'est-ce pas ?

Al Qassemi trace un parallèle avec un autre ‘Storm’ :

L'actuelle grande guerre régionale a les mêmes initiales que la dernière grande guerre régionale, “Desert Storm” (1990) Coïncidence? Je ne le pense pas.

Divisés par temps de guerre 

La blogueuse yéménite Atiaf Alwazir lance un appel à ses compatriotes. 

Quelles que soient nos affiliations politiques, ne soutenez pas la guerre, elle ne résoudra aucun problème. Elle entrainera seulement plus de sang versé.

Elle ajoute : 

La guerre n'est jamais la solution. L'intention ici est de détruire le Yémen, pas d'inverser les rapports de force. Allez vous faire foutre, Arabie saoudite et coalition internationale adoratrice de la guerre. 

Hamza Shargabee, yéménite, explique :

Les frappes aériennes ont lieu parce que les coalisés détestent les Houthis/l'Iran (ndlr: chiites), pas parce qu'ils aiment le Yémen.

De Sanaa, Jamal Jubran écrit sur Facebook:

أنت ضد فكرة الحرب. أنت ضد العدوان،أيّ عدوان. تخرج لمظاهرات ضد الحروب. كيف الآن تؤيد الحرب على بلدك. عشر دول بتضرب بلدك في وقت واحد. السعودية بتضرب بلدك. وأنت تؤيدها. اسمح لي أقلك : أنت كائن مسخ ومشوّه.
يلعن أبو شكلك.

Vous êtes contre la guerre. Vous êtes contre toute agression. Vous marchez dans des manifestations contre la guerre. Comment se fait-il que vous soutenez maintenant une guerre sur votre pays ? Dix pays attaquent votre pays, en même temps. Permettez-moi de vous dire que vous êtes une personne dérangée. Puissiez-vous être damné.

Hafez Albukari partage des photos de rues vides dans la capitale Sanaa, où les écoles sont fermées. 

Rues désertes de Sanaa à 7 heures du matin, comme beaucoup ne vont pas à l'école, à l'université ou au travail après la panique des frappes aériennes

Quel est le but de ces frappes aériennes?

C'est la question que beaucoup se posent.

Sur la page Facebook du Yemen Peace Project, Will Picard écrit:

L'Arabie Saoudite, répondant à une demande du (président) Abdu Rabu Mansur Hadi, a déclenché des frappes aériennes contre Sana'a. En tant que chercheur sur les affaires yéménites et la tactique militaire, je ne comprends pas ce que l'Arabie Saoudite espère accomplir par ces frappes.  Les gens seront tués, sans aucun doute, et les infrastructures seront endommagées, mais les frappes ne feront rien sauf affaiblir la position de Saleh et d'Ansar Allah.

Il ajoute :

Je suis quelqu'un de relativement intelligent. J'étudie les relations internationales et les conflits militaires depuis longtemps. Honnêtement, je ne vois pas les résultats que l'Arabie Saoudite ou ses alliés pensent pouvoir atteindre par l'usage de la force aérienne en ce moment. Vos réactions ?


Du côté des Saoudiens 

Pendant ce temps, le blogueur saoudien Hassan Al Harthy soutient la position saoudienne Il tweete :

Chaque règne voit une libération de l'injustice et de l'inimitié. 
Après Allah, l'Arabie Saoudite est le pays du secours. 

Il partage une illustration présentant le roi saoudien King Fahd bin Abdulaziz Al Saud comme le libérateur du Koweit, le roi Abdulla bin Abdulaziz comme le sauveur de Bahrein et  l'actuel roi Salman bin Abdulaziz en défenseur du Yemen.

Que peut-il se passer ?

Le journaliste Mohammed Jamjoom se demande si les frappes aériennes entraineront d'autres acteurs régionaux dans le conflit :

A propos des frappes aériennes au Yémen, le présentateur de Al Arabiya vient de demander à son invité comment l'Iran va réagir…

Le blogueur syrien Rafif Jouejati demande :

Est-ce que la Troisième guerre mondiale a officiellement commencé ?

Nous publierons rapidement d'autres réactions.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site