Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les frappes aériennes menées par l'Arabie saoudite au Yémen font de nombreuses victimes civiles

Photograph shared by Yemeni journalist Nasser Arrabyee on Twitter  @narrabyee on Twitter

Photo partagée par le journaliste yéménite Nasser Arrabyee
@narrabyee on Twitter

Dix-huit civils au total ont été tués et 24 blessés dans les bombardements par l'Arabie Saoudite et ses alliés dans leurs frappes aériennes contre les rebelles houthis au Yémen au milieu de la nuit, a annoncé le Ministère yéménite de la Santé.

Une coalition de 10 pays, composée des pays suivants : Bahreïn, Qatar, Emirats arabes unis, Koweït, Soudan, Maroc, Pakistan, Egypte et Jordanie, a lancé des frappes aériennes sur le Yémen afin de combattre les rebelles houthis, qui ont pris le controle du pays en janvier. Sous le nom de ‘Tempête décisive’, l'opération a l'entière bénédiction des Etats-Unis, allié stratégique des Saoudiens.

Sur Twitter, le coût humain des bombardements est apparu quand les Yéménites ont découvert le carnage dans la capitale Sanaa. La première attaque aérienne a eu lieu juste après 2 heures du matin.

Yemen Updates tweete :

Ministère de la Santé : 18 civils tués et 24 blessés dans l'attaque saoudienne contre Sanaa

L'activiste politique yéménite Ammar al-Aulaqi a tweeté que les familles fuyaient Sanaa après la reprise des frappes aériennes à 6h09 :

Circulation intense sur les routes quittant Sanaa, des familles entières fuient aujourd'hui.

A l'instar d'Ammar el Aulaqui, plusieurs utilisateurs yéménites de Twitter partagent des photos des destructions causées par les frappes aériennes, qui ont atteint plusieurs quartiers d'habitation du nord de Sanaa.

 encore des pertes dans la guerre saoudienne/américaine au Yémen. Annonces de nombreuses victimes dans un quartier au nord de Sanaa.

les habitations détruites à Sanaa visée par la guerre menée par l'Arabie Saoudite et les USA contre le Yémen.

Le journaliste yéménite Nasser Arrabyee a également tweeté sur les maisons civiles détruites par l'attaque.

Maisons et voitures de civils à proximité de l'aéroport de Sanaa au Yémen, détruites par les bombardements saoudiens ce matin.

La blogueuse et militante yéménite Afrah Nasser a tweeté qu'il y a en ce moment à Aden une sanglante guerre de rue avec des morts.

@lina22980 à Aden tweete qu'il y a maintenant une guerre de rue à Aden. Des cadavres jonchent les rues.

Elle souligne aussi que la crise humanitaire ne fera qu'empirer après ces attaques, puisqu'au Yémen plus de 15,9 millions de personnes sont dépendantes d'une assistance humanitaire.

15,9 m de personnes – 8 % de plus que l'an dernier – ont actuellement besoin d'une forme d'aide humanitaire au Yémen.

La vraie tragédie, ce serait une catastrophe humanitaire. Famine et absence de services de base conduiraient à plus de violence

Enfin, les tweets de Hisham Al-Omeisi illustrent que le bilan des morts et blessés civils ne peut qu'augmenter car il n'existe aucune infrastructure pour protéger les civils en temps de guerre, notamment contre les bombardements.   

Pas d'abris anti-aériens ni refuges d'aucune sorte à Sanaa… Nous n'avions jamais prévu de frappes aériennes ou de bombardements et ne sommes pas préparés à y faire face… #Yémen

Restez en ligne pour suivre les événements au Yémen.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site