Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Polémiques après le triomphe du film Timbuktu

Scene du film Timbuktu - femme en pleurs - CC-BY-20

Scene du film Timbuktu – femme en pleurs – CC-BY-20

Le film du mauritanien d'Abderrahmane Sissako a triomphé à la 40ème cérémonie des Césars, qui a eu lieu au théâtre du Châtelet à Paris les 20 et 21 février 2015. Il a raflé sept récompenses au total, dont celles pour la meilleure musique originale, le meilleur son, la meilleure photographie, le meilleur montage et le meilleur réalisateur. 

En France, le film a aussi été plébiscité par le public.  En effet, il a déjà enregistré près d'un million d'entrées, une audience qu'aucun film africain n'avait attiré auparavant. 

Sur le continent africain, le film a aussi provoqué de nombreux débats. De nombreux internautes partagent cet engouement, comme Dogon64, un lecteur sur Malijet. Dogon64 tient à affirmer qu'il a vu le film, contrairement à d'autres observateurs africains qui en parlent sans l'avoir vu.  Il partage ses sentiments sur malijet.com:

Oui bravo à Abderrahmane Sissako, contrairement à beaucoup de critiqueurs (sic) sur ce forum j'ai vu ce film et j'ai aimé !
Oui il a plein de lacunes, oui il ne raconte pas tout ce qui s'est passé, oui il évite le rôle du MNLA, mais il s'agit d'une fiction et Abderrahmane voulait simplement montrer l'hypocrisie de l'idéologie islamiste de ces djihadistes !
Et que vous le vouliez ou non, il a réussi !Maintenant vous les critiqueurs (sic) éternels, Kassin, Mossad, Balimamousso et autres, qu'attendez vous pour vous regrouper et faire un film à votre convenance, montrant la déviation de l'Islam de tous ces fous de dieu, les horreurs qu'ils perpetuent au Mali et ailleurs, ce qu'ils font des femmes, de leurs traffics de drogues et autres ! Qu'attendez vous ????
Peur peut-être de vous retrouver avec une fatwa sur le dos, comme les dessinateurs de Charlie-Hebdo ??
Ou vous auriez peut-être préféré que ce soit Abderrahmane qui prenne les risques ?
Il en a pris, c'est le seul film pour l'instant traitant de ce sujet ….en attendant le vôtre ?
Capture d'écran du film Timbuktu

Capture d'écran du film Timbuktu d'Abderrahmane Sissako

Le 28 mars 2015, le militant pour les droits humains Charles Sanches, qui vit à Dakar, a aussi donné une opinion positive sur le film:  

J'ai vu Timbuktu hier. Un film magnifique. Les 7 Cesar sont mérités. Ce film aurait dû avoir au moins 1 Oscar. Je regrette d'avoir été mauvaise langue sans l'avoir vu.

J'avais écrit une longue “critique” qui s'est effacée par inadvertance. Je vous recommande vivement ce film. Il est d'une beauté, d'une gravité et d'un esthétisme rares… Ce qui est une prouesse pour un sujet de film aussi délicat.

 Son commentaire a été suivi de plusieurs réactions de la part de ses amis sur Facebook. Sid-Lamine Salouka a écrit:

HEUREUX!!! Je suis particulièrement heureux! Le film de Sissako a été vilipendé par des gens qui lui reprochent sa proximité avec le régime mauritanien mais qui ne parlent pas du film. Je convoque Césaire (et sa Lettre à Maurice Thorez) pour dire qu'être de gauche n'est pas un gage de bonne foi ni un certificat d'anti- paternalisme. Charles Sanches, tu me rends la nuit douce.
 
 
Lamine Fall avoue avoir apprécié certains aspects du film, mais reste critique sur d'autres:
 
Je valide sur l'esthétisme et le tact, et surtout sur comment a été operé le choix de la petite fille. Neanmoins un peu critique sur le chevauchement de certaines scenes.
 
Une autre de ses amis vivant à Dakar Mia Toure a écrit:
 
J'ai fait la queue 2 fois aujourd'hui pour le voir au CCF. A chaque fois , la salle était pleine. 
 
 D'autres critiques du film tentent d'expliquer ce succès per l'influence de la politique du gouvernement français en matière de lutte contre l'extrémisme religieux. C'est le cas de Kassin qui invite ses compatriotes à se méfier sur le site malijet.com que:
 
 Ce film est plutôt une propagande mauritano-française pour présenter les touareg comme des victimes alors que ce sont les touareg du MNLA soutenus par la Mauritanie et la France qui sont à la base de la déstabilisation au nord du Mali.La charia a été appliquée en masse à Gao et à Tombouctou sur des populations majoritairement noires et non à Kidal où vivent la plupart des touareg rebelles.

Mais ce film passe sous silence la souffrance des Bellah qui subissent l'esclavage des touareg soutenus par la Mauritanie. Ce n'est pas maintenant que ce film est réalisé et il n'a rien eu aux festivités de Cannes 2014 alors pourquoi ce soudain couronnement? Faites très très attention à la propagande et cherchez toujours à savoir le pourquoi du comment. Salute.

 
Sur le meme site, KIBILLY SOUSSOKHO relève les aspects politiques du film de Timbuktu:
 
Je suis désolé ,mais sans mettre en cause la valeur réelle de son film ,je pense que ce prix ,surtout accompagné d'une telle razzia de statuettes ( prix d'interprétation ,meilleure musique etc ..),donc ce prix a une forte odeur politique .Et puis quand cet homme faisait le film Bamako avec Aminata Dramane Traoré ,on disait qu'il était Malien etc …et puis il devient brusquement Mauritanien .Et puis avec l'état de surislamisation avancée de la Mauritanie ils vont être bientôt obligé de faire assurer sa protection par des gardes de corps ,si ça se trouve, une  FATWA est déjà sur lui .En tout cas moi je ne suis pas surpris par ce Cesar, valeur absolue de consécration dans le cinéma; et comme la Mauritanie est la base de repli du MNLA, je vous laisse deviner la clarté du type de relation plausible entre la France et le MNLA. 
 
Sur le site africultures.com, le lecteur MlleMemr commente dans une publication intitulee STOP AU LOBBY DE TIMBUKTU:

Avant de lire mon texte, regardez ce lien

Un film pour les bons blancs de France perdus dans leur mythe de l'homme bleu. Timbuktu est une grosse farce qui magnifie l'indigne. Bravo pour les jihadistes “humanisés”. Ceux sont des barbares et ce film est trompeur. Bravo aux journalistes français pour leur soutien au scénario de ce film sans saveur. Suivez ce lien et Mr Barlet (auteur de l'article), merci de vous en inspirer avant de nous endormir avec vos critiques insipides dont on ne sait à qui elles s'adressent.

 De nombreuses parties du film ont été publiées sur Youtube générant un grand nombre de réactions. Mais les avis restent partagés. Au festival du cinéma africain de Ouagadougou, FESPACO, la présentation de ce film a soulevé de nombreuses polémiques à commencer par l'opportunité même de le projeter, à cause des risques d'attentats que cela aurait pu engendrer. Il a fallu l'intervention du gouvernement de la transition pour que les organisateurs l'admettent. 

 

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site