Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'Iran relâche Goncheh Ghavami, après son arrestation pour avoir assisté à un match de volley-ball

La jeune Britanno-iranienne Gonchech Ghavami, âgée de 26 ans, avait été arrêtée en Iran en juin 2014, pour avoir milité pour que les femmes puissent avoir accès aux événements sportifs, comme les hommes. Elle avait été arrêtée alors qu'elle tentait d'assister à un match de volley-ball masculin, au stade Azadi Indoor Stadium, à Téhéran. Des pétitions internationales avaient circulé pour réclamer sa libération, jusqu'à ce qu'elle soit relâchée le 31 mars 2015. Son frère Iman Ghavami a annoncé la nouvelle sur petition.org, où beaucoup de gens avaient signé pour sa libération  :

31 mars 2015 – J'ai de grandes nouvelles pour vous

Aujourd'hui, je peux vous dire que Ghoncheh est libre ! Tandis que nous célébrions le Nouvel an iranien, le gouvernement iranien a annulé le reste de la peine de ma soeur. Ghoncheh ne passera plus un seul jour, plus une seule heure en prison.

C'est une nouvelle incroyable et je voulais que vous l'entendiez de ma bouche. Vous nous avez accompagnés pendant ces mois difficiles. Vous avez donné à ma famille du courage et de l'espoir. L'incertitude de l'automne et les nuages sombres de l'hiver sont passés. Et le soleil brille de nouveau sur ma famille. Le printemps est là.

Ma mère est redevenue la femme joyeuse qu'elle était, et elle est de nouveau en paix. Ma mère et moi n'oublierons jamais votre soutien généreux, et nous vous en remercions sincèrement. Ensemble, nous avons ramené Ghoncheh à la maison. Ghoncheh m'a aussi demandé de vous remercier pour tout votre soutien.

C'est le plus beau printemps jamais vécu par ma famille. J'espère que ce printemps apportera le bonheur et la paix à tous les iraniens et à vous tous.

Iman

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site