Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une inhabituelle tempête de grêle sur Gaza aggrave les épreuves des réfugiés palestiniens

"A hint of #snow in #Gaza no kidding  #lol once again I remind U that it's #spring," tweets @Omar_Gaza, who shares this photograph on Twitter

“Un soupçon de neige à Gaza ça n'est pas une blague mdr je vous rappelle encore une fois qu'on est au printemps”, tweete @Omar_Gaza, qui partage cette photo sur Twitter

Des internautes évoquent la neige hors saison tombée sur Gaza dimanche, après de fortes pluies. D'autres disent que ce n'est que de la grêle. Mais beaucoup d'entre eux pensent aux souffrances des 108.000 réfugiés sans-abris et déplacés internes.

Le blogueur palestinien Omar Ghraieb nous le rappelle :

Je pense aux sans-abris, déplacés et réfugiés :(

D'après le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitarian en territoire palestinien occupé, quelque 108.000 Palestiniens sur 500.000 au plus fort des hostilités avec Israël étaient toujours sans toit en octobre 2014, au début de l'hiver. Au moins 2.100 Palestiniens ont été tués, plus de 1.500 blessés, et 520.000 déplacés, depuis le lancement par Israël le 8 juillet 2014 de l'offensive massive sous le nom de Bordure Protectrice contre la bande côtière de 40 kilomètres de long. Selon certaines estimations, 40 % de la superficie urbaine de Gaza a été réduite à l'état de décombres. Israël a bombardé l'unique centrale électrique de Gaza le 28 juillet et plongé dans l'obscurité le territoire congestionné d'1,8 millions d'habitants tout en paralysant son infrastructure insuffisante en eau et assainissement. Le 26 août, Israël et les factions palestiniennes s'accordaient sur un cessez-le-feu indéfini, après sept semaines de destruction et de mort.

According to the United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs in the Occupied Palestinian Territory over 100,000 Palestinians out of 500,000 displaced at the height of hostilities with Israel are still without homes.

D'après le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires en territoire palestinien occupé, plus de 100.000 Palestiniens sur 500.000 diéplacés au plus fort des hostilités avec Israël étaient encore sans abri en octobre 2014.

Le froid et les inondations ne rendent la situation que plus insupportable pour ceux qui n'ont plus de toit.

Son of Palestine [Fils de Palestine] explique :

De fortes pluies créent des inondations dans certaines parties de Gaza :( pour les sans-abri c'est une catastrrophe #PriezPourGaza #CesserLeBlocus

Selon l’Agence de presse Ma'an, les pluies diluviennes “ont inondé les zones basses dans toute la bande de Gaza, y compris Khazaa et Beit Hanoun où des milliers de Gazans déplacés par l'offensive israélienne l'été dernier vivent dans des caravanes.”

Saber Abu Maryam partage des photos de rues inondées dans le camp de réfugiés de Al-Shati à Gaza :

Les rues du camp de réfugiés d'Al Shati à Gaza sont pleines d'eau de la pluie

De Gaza, Layan Baker partage cette photo du port de Gaza :

Le port maritime de Gaza couvert de neige aujourd'hui

Ali Dwedar ajoute :

Pluie et neige sur Gaza aujourd'hui Bonjour

Abbas Sarsour partage une autre photo :

Neige à Gaza ce matin les amis #PriezPourGaza

Just Aerdt, qui est à Gaza, ne se démonte pas. Il explique que ce que les internautes prennent pour de la neige n'est que des grelons :

Sérieusement, qu'est-ce que tous ces tweets sur la “neige à Gaza” ? J'ai vu une quantité dingue de grelons ce matin, mais j'ai dû louper la “neige”

Et précise :

La grêle est provoquée par de gros orages, comme nous en avons eu ce matin. absolument rien à voir avec de la neige.

Tandis que Dennis Fetcho explique que de telles conditions météorologiques sont rares à cette période de l'année :

Apparemment la neige à Jerash et le nord de la Jordanie hier soir vont de pair avec la neige à Gaza. Pas exceptionnel pour avril mais certainement rare.

A lire aussi [en anglais] :

Help Palestine refugees weather the storm
 [par l'UNRWA : Aider les Palestiniens à supporter les intempéries]

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site