Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Comment un jeu traditionnel africain s'est répandu à travers les continents

Waali Mali

Waali, jeu traditionnel au Mali avec la permission de Boukary

7032 kilomètres séparent Bamako, la capitale du Mali et Antananarivo, la capitale de Madagascar et pourtant des liens tangibles existent entre ces deux pays depuis des siècles.

Ceci n'est pas vraiment une surprise. Malgré la distance importante, les origines Bantous communes aux deux pays et (à leurs voisins) expliquent certains points communs de leurs cultures.

Carte des migrations bantoues en Afrique via  Mark Dingemasse CC-BY-2.5

Carte des migrations bantoues en Afrique via Mark Dingemasse CC-BY-2.5

Témoin de ce flux migratoire important et de la mixité des cultures sur le continent africain, on retrouve un jeu de stratégie ancestral qu'affectionnent tout autant les villageois du Sahel que les pêcheurs du canal de Mozambique. Le Waali est un jeu traditionnel au Mali. Même si on le retrouve encore dans certains villages, ce jeu a presque disparu au Mali. Sur la photo d'introduction, le jeu est fabriqué en banco mouillé, on peut aussi  le retrouver en bois. Au départ, c’était un jeu réservé aux rois et leurs amis. Ensuite, le Waali a été mis à la disposition du grand public.

Lova, un collaborateur sur Global Voices, note une similarité importante avec un autre jeu malgache, le Katra. Le Katra a fait son apparition avec la vague migratoire bantou sur les côtes malgaches au 17eme siècle. Lova écrit sur twitter:

« Ressemblance fascinante entre le Waali, jeu Malien http://wp.me/p4FZv7-g1 et le Katra, jeu à Madagascar » .

Katra, jeu traditionnel à Madagascar - domaine public

Katra, jeu traditionnel à Madagascar – domaine public

Suite au partage de cette photo, d'autres internautes ont réagi et ont noté de nombreuses variations de ce jeu dans leurs pays.

Nene Ba, une amie à Dakar, signale l'existence d'un jeu similaire au Sénégal :

 Chez nous, ça s’appelle le Wourè

Mina Harker partage une image d'un jeu similaire connu sous le nom d’Awalé :

Je l’ai acheté en France en 2002 dans une boutique qui faisait de l’artisanat africain. La vendeuse m'a dit que celui que j’ai arrive de la Côte d’Ivoire.

Mina partage aussi un lien détaillant les origines de ce jeu et ses règles :

Le but du jeu est de récolter un maximum de graines. Il se pratique à 2 joueurs qui se font face avec devant eux 6 trous. S'il y a d'autres trous, ils servent à engranger les prises. On dépose 4 graines dans chaque trou

Mina ajoute qu'une variante existe aussi en France :

En France,  on faisait ça dans la terre à 24 trous. quand j’ai trouvé l’Awalé en 12 trous,  j’ai pas hésité a le prendre, pratique à transporter pour jouer. En revanche, je ne connais pas le nom du jeu. On faisait les trous dans la terre on mettait des cailloux et on jouait. Apparemment ce jeu se joue aussi au Brésil. 

Sy Sye ajoute aussi  des informations supplémentaires sur ce jeu:

Ce jeu existe dans beaucoup de pays, moi je l’ai connu au Ghana où il s’appele Oware. Cet article dit que le jeu est censé être d’origine Akan, soit du Ghana et/ou de la Côte d’ivoire, et qu’il est répandu un peu partout en Afrique. On peut aussi noter l’apparente similarité des noms de ce jeu, ce qui rend bien vraisemblable une origine commune ».

Les noms des variantes de ce jeu sont donc:  Oware (Ghana), Ayò (Yoruba), Awalé (Côte d’Ivoire), Wari (Mali), Ouril or Uril (Cap Vert), Warri (Caraïbes), Wali (Dagbani), Adji (Ewe), Nchọ (Igbo), Woure (Sénégal) et Awélé (Ga).  

Si vous connaissez d'autres variantes de ce jeu, partagez-les avec nous sur twitter (@fasokan ou @globalvoices) ou dans la section commentaires.

Cet article a été publié initialement sur le blog du projet Quand le village se réveille,  un projet de Rising Voices et a été  reformaté  et republié avec l'accord des membres du projet.

 

3 commentaires

  • Félicitations pour cette recherche. Cependant, pour moi que ce soit dans les jeux, comme dans ce cas, le sport, ou la culture et bien d’autres domaines, il est difficile d’établir une origine certaine. Y a-t-il une explication pour dire que ce jeu viendrait du Sahel, autre que le fait qu’étant donné les conditions de vie dans cette région du monde, il est plus facile qu’on cherche à la fuir qu’à y aller lorsqu’on a le choix?

  • En RDC plus précisement dans la région de léquateur au nord du pays, ce jeu se nomme “NGola”

  • […] très utiles, qui ont fait l’objet d’autres articles sur notre blog et sur Global Voices en Français, Anglais , Malgache, Néerlandais et Allemand une revue mondiale multilingue, d’autres […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site