Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan manifeste depuis 2011 contre le nucléaire

Protesters wrote down what they are willing to do to save energy.Photo is taken by coolloud.org. CC BY-NC 2.0.

Des manifestants écrivent ce qu'ils sont disposés à faire pour économiser l'énergie . photo de coolloud.org. CC BY-NC 2.0.

Des manifestations ont eu lieu dans les principales villes de Taïwan en faveur de la mise en place de politiques d'énergies renouvelables et pour le démantèlement des centrales nucléaires du pays.

Le 14 mars, près de 45.000 personnes ont manifesté contre le projet de la compagnie nationale Taiwan Power d'envoyer à l'étranger pour recyclage 1200 barres de combustible usagé et hautement radioactif provenant de la première et la seconde centrales nucléaires de cette île. Le retraitement de ces barres de combustible serait susceptible de prolonger la vie des centrales qui devaient cesser leur activité dans les six ans à venir. Les manifestants refusent ce retraitement à cause de son coût, mais aussi parce que les matières radioactives retraitées devront retourner finalement à Taïwan.

Deux jours après la manifestation antinucléaire, les législateurs se sont mis d'accord pour suspendre ce projet de retraitement des barres de combustible à l'étranger.

Depuis qu'un tremblement de terre suivi d'un tsunami  a entraîné la catastrophe nucléaire de Fukushima  en mars 2011 au Japon, les préoccupations concernant les centrales nucléaires de Taïwan ont augmenté. Située, comme le Japon, sur ce que l'on appelle  la ceinture de feu du Pacifique, Taïwan est confrontée à des risques significatifs concernant ses trois centrales nucléaires, lesquelles sont relativement anciennes.

Selon le programme actuel à Taiwan, on devrait démanteler en 2018 la première centrale nucléaire (mise en exploitation en 1978), alors que la seconde fonctionnerait jusqu'en 2021.  Des manifestants venus de tous le pays sont descendus dans les rues le 14 mars pour obtenir que les autorités respectent ce programme ou même pour accélérer l'abandon de l'énergie nucléaire.

Chiung-Li Sun, journaliste de  la plate-forme journalistique indépendante Events in Focus, affirme que la première centrale nucléaire de Taïwan pourrait même être fermée avant 2018.

在去年12月10日大修,依原本計畫退出108到112束燃料束,但是由於燃料池的容量,已經不夠了,所以只退出92束,留了10到16束本來該退出的燃料束在爐裡[…]。打開原能會「核能電廠用過核子燃料貯存表」,赫然跳出的數字是,核一廠一號機,貯存容量3,083束,已儲存量3,074束,剩餘9束,這一個統計的時間是「104(2015)年2月」而「預估滿池時間」,是「104(2015)年1月」。燃料束無法退出,將導致核一廠無法運作。[…]
目前,台電已經在核一廠區內,興建「乾式貯存」裝置,燃料束從冷卻池裡拿出來。該裝置已經完工,進行過第一階段的試運轉,但是由於新北市政府尚未核發水保設施完工證明,無法進行第二階段的「熱測試」(相關資料),何時可以啟用,不知道。[…]
台電打算用110億,送1,200束燃料棒出國再處理。[…]原能會主委蔡春鴻就說,就算「再處理」搞成了,也不過是延長2個週期,也就是36個月,剛好到核一執照到期。核一廠一號機的40年大限,是在2018年12月,依法在3年前,也就是今年底前,要除役的話,得提除役計畫9

On estime que pendant les opérations de maintenance le 10 décembre dernier, on a extrait du réacteur entre 108 et 112 barres de combustible usagé. Comme les piscines de stockage n'avaient pas une capacité suffisante, on n'aurait récupéré que 92 barres, en laissant 10 à 16 dans le réacteur  […]  Si on examine le document concernant le “stockage de barres de combustible usagé extrait des centrales nucléaires, publié en février 2015 par le Conseil de l'Energie Atomique, on est surpris : La capacité de stockage de la première centrale est de 3083 liasses de barres de combustible alors qu'actuellement il y en a déjà 3074, ce qui signifie que l'on ne peut en stocker que 9 de plus…Selon le programme de maintenance de la centrale, cet espace de stockage devait être saturé en 2015. Et si on n'arrive pas à extraire du réacteur les barres de combustible, la centrale nucléaire ne pourra continuer à fonctionner  […]

En réponse à cette situation, la compagnie Taiwan Power a construit un entrepôt de combustible pour stockage à sec sur le site de  la première centrale pour les barres de combustible usagé récupérées dans la piscine. Mais alors que la construction de cet entrepôt touche à sa fin et qu'un première série de contrôles a déjà été faite, il a été impossible de passer à la phase suivante (contrôle thermique) parce que l'administration de la “Ville nouvelle de Taïpei” n'a pas accordé le “certificat de conformité pour le stockage de l'eau”. On ne sait pas quand il pourra être utilisé […].

La compagnie Taiwan Power a prévu un budget de 25 milliards de dollars taiwanais (353 millions de dollars US) pour financer le transport vers d'autres pays des 1200 barres de combustible usagé, dans un but de retraitement . […]   Et pourtant le président du conseil de l'énergie, Chun-Hung Tsai, a bien signalé que ce plan pour retraiter les barres de combustible n'allongerait la vie active de la première centrale nucléaire ainsi que des deux autres sites de plus de36 mois. Le premier réacteur de la centrale cessera son activité après 40 ans de service en décembre 2018. Si le programme de démantèlement est respecté, la compagnie est légalement obligée de le présenter avant la fin de cette année, c'est-à-dire trois ans avant décembre 2018.

Étant donné  que la compagnie Taiwan Power n'a toujours pas trouvé de lieu adéquat pour le stockage final des résidus nucléaires, les habitants de la “nouvelle cité de Taipei” se préoccupent. du fait que leur patrie puisse se transformer en un hangar de stockage de ces résidus si le gouvernement approuvait le dépôt à sec du combustible usagé. Pourtant étant donné les inquiétudes concernant les tremblements de terre et les inondations il est peu probable que le gouvernement approuve la construction d'une zone de stockage à sec dans la première centrale nucléaire. D'un autre côté, la décision du législateur de suspendre le plan de retraitement de la compagnie Taiwan Power rendra probablement caduque la proposition du ministère de l'économie de prolonger la vie de la première centrale nucléaire, ce qui laissera également au point mort le problème des résidus nucléaires du pays.

Depuis l'accident nucléaire de Fukushima en 2011, plusieurs manifestations de masse ont eu lieu à Taïwan. On a vu cesser l'activité d'une quatrième centrale nucléaire après un affrontements entre manifestants anti-nucléaire et police anti-émeute devant la gare centrale de Taipei le 28 avril 2014. Le Conseil de l'énergie atomique a décidé en janvier que la quatrième centrale suspendrait son activité en juillet de cette même année pendant trois ans, au terme duquel l'avenir de cette centrale serait décidé par un référendum .

Étant donné que la quatrième centrale avait été conçue pour remplacer la première et la seconde, le ministère de l'économie, conscient des complications ci-dessus mentionnées au moment de la mise en route de celle-ci, avait approuvé en janvier la proposition de la compagnie Taiwan Power  de faire retraiter à l'étranger les barres de combustible usagé (pour prolonger la vie des deux premières centrales). Finalement le 15 mars après la manifestation antinucléaire, le ministère a nié son intention de prolonger la vie active de la première centrale nucléaire.

Articles en rapport avec le sujet sur Global Voices :
23 mars 2011 Taïwan: Les risques engendrés par les centrales nucléaires du pays sont élevés
25 mars 2011 Taïwan: Pour une remise à plat de la politique énergétique
26 mars 2011 Les garanties données par Taïwan quant à la sécurité nucléaire ne convainquent pas
29 mars 2011 Taïwan: La longue marche solitaire des Anti-nucléaires
01 avril 2011 Taïwan: Le problème des déchets nucléaires de l'île des Orchidées
13 mai 2012  Taïwan: Les aborigènes Tao veulent mettre fin à 30 ans de cauchemar nucléaire  
16 mai 2012  Taïwan: Un futur sans énergie nucléaire ? [en anglais]
09 janvier 2013 Taïwan: Voeux d'abandon du nucléaire pour la nouvelle année
10 mars 2013 Taïwan refuse l'entrée sur son territoire à des étrangers, militants anti-nucléaire présumés, avant une manifestation [en anglais]
05 août 2013 Taïwan: Les anti-nucléaires veulent changer la loi “injuste” sur le référendum [en anglais]
19 août 2013 Taiwan: La quatrième centrale nucléaire soumise à un référendum ?
14 mai 2014 Taiwan: Les enfants peuvent-ils aussi manifester contre le nucléaire ?

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site