Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

En Sibérie, l'autre Premier Mai russe fête l'absurdité

Monstration 2015 in Novosibirsk. Top left, clockwise: "A Platypus Will Save the World," "We are made from a different kind of dough," "Soon it will be Sunny," "We aren't Monsters," "From Communism to Idiotism," and "Bees Against Honey!" Images from VKontake.

La Monstration 2015 à Novosibirsk. En haut à gauche, puis dans le sens des aiguilles d'une montre : “C'est un ornithorynque qui sauvera le monde” “Nous ne sommes pas de la même pâte”, “Bientôt il fera soleil”, “Nous ne sommes pas des monstres”, “Du Communisme à l'Idiotisme”, “Les Abeilles contre le miel” Images : VKontake.

Chaque 1er mai, des milliers de Russes organisent une célébration publique de l'absurde dans une poignée de villes de Sibérie. Cette année encore, slogans et costumes n'ont pas démérité.

Cette tradition insolite, sortie du cerveau d'un groupuscule d'artistes radicaux, a vu le jour en 2004 dans la ville sibérienne de Novosibirsk. Un membre du collectif, Ivan Dyrkine, a inventé le nom “Monstration” en enlevant le “de” de “demonstration” [manifestation], un préfixe auquel il trouvait des connotations négatives. Les invitations à la première Monstration furent signées par le collectif Terrorisme d'Art Contemporain, un emprunt à l'appellation revendiquée par un autre des artistes, Max Neroda, pour ses actions de “terrorisme artistique”, qui consistaient à paraître dans des expositions et à y accrocher ses propres peintures sans y avoir été invité.

Un des initiateurs, Artyom Loskoutov, qui s'est fait connaître depuis comme le meneur de la Monstration annuelle de Novosibirsk, a expliqué la signification de l'événement dans un entretien avec le Calvert Journal :

La Monstration était une expérimentation pour repenser l'environnement urbain et notamment les manifestations du Premier Mai, qui s'étaient depuis longtemps vidées de leur sens originel. J'avais assisté auparavant à plusieurs défilés du Premier Mai, et ils paraissaient un rituel bizarroïde. On doit participer mais à peu près personne ne sait pourquoi. Ça a l'air d'une totale ineptie. C'est ce que nous voulions souligner. La monstration est à la fois une critique et un concept. Nous voulions ressusciter la manifestation du Premier Mai et voulions aussi créer un événement culturel. Mais comme nous n'étions pas très nombreux, nous ne nous sentions pas en mesure d'accomplir quelque chose seuls, aussi avons-nous décidé de travailler avec la manifestation, en nous y intégrant et en la transformant de l'intérieur.

La première Monstration à Novosibirsk a attiré une assistance inférieure à cent personnes, mais le concept a depuis gagné en popularité en s'étendant à des dizaines d'autres villes. Cette année, plusieurs milliers de Russes ont participé à la marche de l'absurde à Novosibirsk.

“Monstration 2015 : Les limites de la démocratie, ou Forces spéciales contre enfants”

Le maire de Novosibirsk, Anatoly Lokot, membre du Parti Communiste, apprécie apparemment peu cette tradition insolite de sa ville. Lors des préparatifs pour le jour férié du 1er mai, M. Lokot a écrit sur VKontakte pour promouvoir le défilé officiel de la Fête des Travailleurs. L'article du maire proclamait la grandeur du travail en termes soviétiques, citant même Karl Marx pour faire bonne mesure.

Et le jour du 1er mai, les “Monstrateurs” venus téléscoper la parade officielle de la municipalité auraient été cueillis par les policiers qui les ont informés qu'ils n'étaient pas autorisés à y participer. Les manifestants, mécontents, ont défilé dans la direction opposée, et la police a ultérieurement arrêté l'organisateur Artyom Loskoutov.

Je suis retenu au Centre E [celui de la police anti-extrémisme]

Loskoutov a été subséquemment condamné à 10 jours de prison avec une légère amende. Amnesty International a déclaré l'artiste russe “prisonnier de conscience” et exigé sa remise en liberté immédiate.

Loskoutov attribue à son arrestation lors d'une Monstration de 2009 la célébrité du concept au-delà de Novosibirsk, et la prise de bec de cette année avec la police a déjà été très remarquée. Mais une chose est sûre : les futures Monstrations seront contraintes de se frayer un chemin à travers l'environnement de plus en plus restrictif en Russie pour les réunions publiques, même si l'événement a peu à voir avec la politique ou même la réalité.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site