Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La double carte d'identité du maire de Kampala augure mal des élections en Ouganda

Les deux cartes d'identité nationales du maire de Kampala Erias Lukwago avec les mêmes données biométriques, mais de différents numéros de série et de dates d'expiration. Image partagée de sa page Facebook.

Les deux cartes d'identité nationales du maire de Kampala Erias Lukwago avec les mêmes données biométriques, mais pas les mêmes numéros de série et dates d'expiration. Image partagée sur sa page Facebook.

L'année dernière, le gouvernement ougandais a commencé le processus d‘enregistrement des citoyens afin de leur délivrer des cartes d'identité dans le cadre du Système d'information sur la sécurité nationale. Le 20 avril 2015, la Commission électorale a annoncé que les mêmes cartes seront utilisées pour les élections générales en 2016.

Les leaders de l'opposition sont contre cette décision, faisant valoir que lors de l'inscription des non-Ougandais ont été enregistrés. Il y a aussi des soupçons sur la forte présence de militaires dans la direction du Système national d'information de sécurité, ce qui provoque une certaine crainte que l'armée pourrait altérer les futures élections.

L'un des opposants à l'utilisation des cartes d'identité nationale est le maire de la ville de Kampala Erias Lukwago. En utilisant sa page Facebook, il a souligné la faiblesse du système en affichant ses deux cartes d'identité, qu'il a réussi à obtenir avec les mêmes données biométriques, mais avec différents numéros de série. Il veut que le ministre de l'Intérieur le général Nyakairima et la Commission électorale lui donnent des raisons de la délivrance de deux cartes :

C'est un pays unique avec des systèmes uniques, sinon je doute que la future bien nommée “Commission électorale indépendante” et / ou le futur Général à la retraite Nyakairima [ministre de l'Intérieur] puissent donner une quelconque raison valable pour justifier le fait qu'on m'ait remis deux cartes d'identité nationales, avec les mêmes données biométriques, mais âs les mêmes numéros de série, ni dates d'expiration, etc. Je me demande aussi si ma “votabilité” (je suppose qu'ils voulaient dire “éligibilité”) a également été doublée?

Son poste a suscité des réactions mitigées de la part des Ougandais sur Facebook.

Si un maire peut obtenir deux cartes d'identité, a dit Brian Nandala, lui, une personne ordinaire, devrait être en mesure d'en obtenir plus aussi :

haha alors le maire a deux cartes d'identité, je suppose que je devrais en obtenir 7

Didas Kisembo évoque des électeurs fantômes :

Hehehe …Erias Lukwago Voilà comment les électeurs fantômes arrivent à s'inscrire

Emmy Otim implore la Commission électorale de clarifier la question :

C'est mauvais pour la crédibilité des inscriptions pour les élections 2016 et la Commission électorale. On a délivré à un leader de l'opposition deux cartes d'identité nationales avec les mêmes noms et date de naissance, mais des numéros de série et des dates d'expiration différentes. Combien d'autres Ougandais ont obtenu plus d'une carte d'identité sans se faire connaitre. La CE [Commission électorale] doit clarifier ça au plus vite…

Denis Indani ironise:

Je ne savais pas que le maire avait un frère jumeau. partageant le même nom !!!!!!!!

Cependant, tous ceux qui ont réagi à la publication du maire ne sont pas de son côté. Agaba Jebedian Jonan, par exemple, a dit que le maire est impliqué dans la fraude :

en fait Lukwago devrait expliquer pourquoi il a pu avoir deux cartes d'identité, ce qui signifie qu'il est impliqué dans la fraude

Mugisha Andrew a expliqué comment le maire a obtenu deux cartes d'identité, en disant que l'une d'elle est invalide :

la première carte il l'a obtenue en 2011 en tant que VIP pendant la phase pilote du projet, vous pouvez le voir à partir du numéro de série … ces cartes ont été ensuite déclarées nulles, la deuxième carte est valable, Lukwago lui-même sait que la deuxième carte est invalidée, il essaie juste de trouver un prétexte pour perturber le scrutin à venir sur la base de fausses déclarations … si vous avez reçu votre carte d'identité nationale comparez votre numéro de série avec ces deux cartes d'identité et constatez laquelle est valable et laquelle ne l'est pas …

Patrick Senyonga demande pourquoi les deux cartes portent deux photos différentes suggérant qu'il s'est inscrit à deux reprises :

Et pourquoi at-il deux photos d'identité différentes sur les deux cartes … s'est-il inscrit deux fois ?

Cosmas Kabona n'est pas convaincu par cette histoire du maire. Il fait valoir que le maire a commis une infraction : 

Je ne suis pas convaincu. Le processus pour la délivrance de cette carte est long et implique une signature et une empreinte du pouce dans le système. Comment le maire a-t-il su qu'il avait deux cartes pour lui dans la boîte de sorte qu'il s'est présenté deux fois? Se présenter deux fois pour demander une carte équivaut déjà à un délit

La Commission électorale est actuellement en cours de restructuration, ce qui impliquera de changer son nom en  “Commission électorale indépendante de l'Ouganda” dans le but de créer la confiance dans le corps électoral. C'est une habitude : après chaque élection en Ouganda l'opposition attribue en partie son échec à la Commission.

1 commentaire

  • […] Les cartes d'identité seront aussi utilisées pour les élections de 2016. Le maire affirme avoir réussi à en obtenir deux différentes. Est-il sincère ?  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site