Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des rubans blancs, une pensée pour ceux qui périssent en fuyant vers l'Europe

IMGP1195

Les rubans blancs accrochés dans la ville de Würzbourg ont pour but de susciter la curiosité de tous et d'encourager des débats au sujet des réfugiés et de la politique en matière de droit d'asile. Image provenant de la page Facebook de la commission d'études Asyl-AK (Facebookseite von Asyl-AK) et utilisée avec l'aimable autorisation de celle-ci.

Depuis le 8 mai dernier, l'on peut trouver, en différents endroits de la ville allemande de Würzburg, des rubans blancs fixés aux feux de signalisation, aux ponts et aux réverbères. L'idée est d'avoir une pensée pour les réfugiés qui périssent en Méditerranée et aux frontières extérieures de l'Union européenne.

Les membres de la commission d'études Asile de la communauté des lycées catholiques de Würzbourg et du groupe chargé de la politique en matière de droit d'asile au sein de Mehr als 16a (davantage que 16a) – autre commission d'études – ont encouragé cette action. Voici ce qu'ils écrivent :

Les rubans doivent bien montrer que nous sommes consternés, et rester là où ils ont été accrochés. Ils servent de monument aux morts pour se souvenir des victimes de cette forteresse qu'est l'Europe. Nous, habitants de cette forteresse, devons ainsi comprendre que rester les bras croisés n'est pas une solution.  Il nous faut agir afin de préserver notre propre humanité, alors que des gens meurent tous les jours en se dirigeant vers notre petit monde en apparence parfait. 

La commission Mehr als 16a ,qui tire son nom de l'article 16a de la Loi fondamentale dans lequel sont décrits les principes du droit d'asile ainsi que leurs limites, réclame plusieurs choses :

Nous réclamons pour les réfugiés des possibilités d'immigration légales et sécurisées, des services de transbordeurs sûrs pour permettre aux réfugiés de traverser la Méditerranée, la fin de cette politique inhumaine d'isolement et que cesse immédiatement cette criminalisation des migrations !!!!

Cette action doit, d'après le groupe, se prolonger dans les mois et semaines à venir, à titre individuel. Les restaurants, les cafés et les magasins qui participent à cette action et dont les noms figurent sur la page Facebook de la commission d'études Asyl der Katholischen Hochschulgemeinde Würzburg mettent des cartons à chaussures remplis de rubans blancs à la disposition de tous ceux qui souhaitent, eux aussi, laisser un témoignage de sympathie dans le centre-ville de Würzbourg.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site