Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les femmes entrepreneurs prospèrent dans l'e-commerce chinois en expansion. Mais le patriarcat résiste

"If you win woman in business - you win consumers." Jack Ma said in his speech at the Global Conference on Women and Entrepreneurship. Screen capture from Youtube.

“Si vous gagnez les femmes dans le commerce, vous gagnez des consommateurs”, a dit Jack Ma dans son discours à la Conférence mondiale sur les Femmes et l'entrepreneuriat. Capture d'écran de YouTube.

Alibaba, le champion chinois de l'e-commerce sur internet et mobile, a tenu sa conférence inaugurale mondiale sur les Femmes et l'entrepreneuriat les 20 et 21 mai à Hangzhou, avec plus de 500 intervenant(e)s de divers horizons.

Selon les mots d'Alibaba,

Le groupe Alibaba a permis à des millions de femmes de devenir des entrepreneurs dans le domaine en rapide expansion de l'e-commerce, et aujourd'hui, plus de la moitié de tous les vendeurs sur la Place de marché Taobao sont des femmes.

Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, a prononcé le discours inaugural en mettant l'accent sur l'apport aux femmes par l'ère Internet d'opportunités sans précédent dans les affaires.

Mais Jack Ma al aussi affirmé son opposition tant au féminisme qu'au patriarcat :

我反对女权主义,我更反对男权主义,男女是两个不同星球的人,但是我们必须学会互相配合、互相欣赏、胡和尊重,一个看外面,一个看内面,不能说外面多了不起内部不行。[…]今天早上有嘉宾讲到,很多女性到最后很可悲,到后来像个女汉子,像个男人,其实很可悲。我觉得女人就是女人,女人的魅力一点不比男人差,这世界必须要保持阴阳平衡,我们中医讲叫阴阳不平衡,一定生病。

Je suis contre le féminisme, ou plutôt, contre le patriarcat. L'homme et la femme viennent de planètes différentes. Mais nous devons aprendre à travailler ensemble, à nous apprécier et respecter mutuellement. Un prend soin du dedans, un prend soin du dehors. On ne peut pas dire que le dehors est important et que le dedans l'est moins. […] Ce matin un orateur invité a dit que beaucoup de femmes font pitié en se transformant en nu-han-zi [femmes à l'allure masculine]. Se comporter comme un homme est vraiment pitoyable. Les femmes sont des femmes et leur charisme n'a rien à envier à celui des hommes. Nous devons trouver un équilibre dans ce monde. Dans la médecine chinoise, si le yin et le yang ne sont pas équilibrés, l'individu sera malade.

Les cercles féministes chinois, qui n'ont pas encore oublié l’arrestation de cinq jeunes militantes projetant une campagne en vue de la Journée Nationale des Femmes, ont fait savoir que le discours de M. Ma ne règle pas le problème de fond de l'égalité des sexes en Chine.

Ye Haiyin (@公民叶海燕), une féministe et militante bien connue en Chine, a commenté sur Weibo, le Twitter chinois :

从马云的讲话中,我看到阿里的一些理念。如:鼓励女性独立,放弃对男权的崇拜,认可女性的社会价值与贡献,帮助女性创业,成长。这简直就是女权主义的骨灰级同盟。但马云却在文字中说,他反对女权主义。我看了不禁哑然失笑,“亲,你是真的不懂女权吗?

Je vois dans le discours de Jack Ma une partie de la vision qui anime Alibaba : encourager l'indépendance des femmes, abandonner l'adoration aveugle des structures du pouvoir patriarcal, reconnaître la valeur et la contribution des femmes, et soutenir leur entreprenariat et développement. Il est totalement dans la ligne des féministes sous ces aspects. Mais il se proclame aussi anti-féministe. Quand je lis cette partie, je meurs de rire : Oh là là, tu comprends le féminisme ou pas ?

Huang tongtong, un célèbre critique des médias, a repris l'opinion de Ye et fustigé les “valeurs patriarcales non-dites” dans le discours de M. Ma :

什么叫“女权主义”?女权主义就是号召男女平等的主义,中国的国策就是男女平等,我不知道马云在反对什么样的女权主义?我只看到了男性商业领袖在依靠女性赚了大钱之后对于女性力量崛起深深的恐惧。

Que signifie le “féminisme” ? C'est un appel à l'égalité entre l'homme et la femme, politique officielle de notre pays. Je me demande pourquoi Jack Ma est contre le féminisme ? Ce que je vois, c'est la peur de Ma en tant que dirigeant masculin d'un pouvoir féminin croissant, qui s'est déjà tellement enrichi grâce aux femmes.

Le réseau féministe célèbre “Femmes et Nouveaux Médias” (@新媒体女性) a même produit une analyse contextuelle point par point du discours, qui démontre les stéréotypes de Ma sur les femmes.

Le scepticisme de nombreuses féministes chinoises n'a pas empêché le discours de M. Ma d'être généralement bien reçu et d'être cité à travers les plate-formes de médias sociaux.

L'utilisateur de Weibo “Mille herbes pas encore verdies” (@千草未萌_TxxZ) a commenté :

从昨天到今天看了好几篇文章,本来想认真写一下的,还是算了,就大致表个态:1.纵观全文,我认为马云对女性的赞美的确发自真心;2.但是他的思维的确带有男权色彩;3.但是这属于社会环境造就的局限性,可以理解;4.这样的人应该是可以(至少是尝试)沟通的,扣上帽子开喷显得过于激进。

J'ai lu quelques articles et voulu écrire sur le sujet. Mais j'ai renoncé, et je vais juste dire mon point de vue ici : 1. En lisant le texte jusqu'au bout, j'ai senti que les compliments de Ma pour les femmes viennent du fond de son coeur. 2. Mais sa pensée est profondément enracinée dans le patriarcat. 3. Néanmoins le problème découle de l'environnement et doit se comprendre dans ce contexte. 4. Nous pouvons au moins communiquer avec des gens comme Ma. L'étiqueter [de patriarcal] et le critiquer est exagéré.

Le boom de qui ?

Avec le boom de l'e-commerce, les femmes sont libérées de la discrimination de genre habituelle sur les lieux de travail en Chine, elles peuvent lancer leurs boutiques en ligne depuis chez elles et être leur propres patrons.

Ma Jiajia, une entrepreneuse de la génération Z connue pour sa hardiesse et son féminisme, est le fer de lance de ces femmes. Pour beaucoup, elle est inséparable du nom de son premier sex shop, Powerful, qu'elle a ouvert sitôt diplômée de l'Université en 2012. Comparé aux petits sex-shops, plutôt situés dans des zones décentrées et mal éclairées, son magasin est localisé dans un quartier huppé de Pékin, avec de grandes pièces lumineuses offrant un large choix de sex-toys variés.

“Pendant 5.000 ans d'histoire chinoise la femme a été un objet de consommation, de commerce. Aujourd'hui, les femmes doivent être les consommatrices, capables de consommer autrui aussi”, a-t-elle dit l'an dernier au New York Times.

Au début de cette année, Ma Jiajia a lancé en grande pompe sa nouvelle entreprise, High, une appli mobile qui se veut “la communauté la plus populaire pour les femmes du XXIIème siècle”.

Ma Jiajia voit en High un espace en ligne sécurisé par lequel le le féminisme peut être renforcé dans la société :

所以High的应用场景就是,独立、先锋、年轻的女孩,在High里,聊两性关系、和自我成长。然后走到线下,成为朋友,但又不只是朋友,我们有共同的敌人,共同的梦想,共同想成为的样子,互相支撑,有教义有纲领,我们是一个族群、一个帮派。

Les filles indépendantes, avant-gardistes et jeunes sont le coeur de cible de High. Elles peuvent y converser librement de relations [amoureuses] et de développement personnel. Elles peuvent aussi être amies hors ligne. Mais elles sont plus que des amies : elles partagent des ennemis communs, des rêves et des visions, et se soutiennent mutuellement. Elles forment un communauté et une bande sous un manifeste.

总之High的宗旨就是,破解中国传统社会的“繁殖恋”,倡导双方真正的独立人格,抛弃捆绑、索取型的劣质关系,转为伴随、共生的共同。

La mission de High est de briser la relation traditionnelle fondée sur la “fixation avec reproduction” dans la société chinoise, de plaider pour une réelle indépendance individuelle, et de passer de la mauvaise relation qui, soit ne laisse aucun espace au conjoint soit exige trop de lui, pour un bon modèle qui favorise le compagnonnage et la croissance ensemble.

Le féminisme de Mme Ma, peu politisé et diffusé par l'intermédiaire du commerce en ligne, est plus compatible avec la société chinoise que les messages féministes émanant des autres mouvements de droits des femmes. Son esprit vif et sa douceur lui ont attaché une audience jeune. Mme Ma est invitée à de nombreux événements publics et forums d'affaires pour parler de changement de mentalité à l'ère Internet, voire de sexe et de désir.

Li Yinhe, une célèbre universitaire féministe, évoquait il y a plus de dix ans, en 2001, les défis qu'affrontent les féministes chinoises :

在我看来,女权主义与中国传统社会的冲突是双重的:一重是虚构的冲突;另一重是真实的冲突。虚构的冲突指的是人们假想了女权主义的形象:它是仇恨男人的,与男人为敌的;女权主义者都是丑女,都是嫁不出去的老姑娘,个个都被孤独的生活逼得变了态。另一方面,由于中国有几千年男权制统治的历史,女权主义与中国传统价值的冲突又是真实存在的。比如,仍然若隐若现的男女双重标准;比如人们对成功男人包二奶这类丑恶现象私下里的羡慕与赞许态度

Le conflit entre féminisme et société chinoise traditionnelle est double : en partie imaginaire, en partie réel. Du côté imaginaire, les gens se représentent les féministes aigries contre les hommes, et donc ennemies des hommes ; laides et devenues donc vieilles filles parce qu'elles n'ont pas réussi à se marier ; névrosées parce qu'elles vivent seules. Dans un pays retranché dans des millénaires de patriarcat, la valeur du féminisme est en conflit avec les valeurs chinoises traditionnelles. Certains disent que le critère dual masculin-féminin existe toujours aujourd'hui, et que les gens sont encore nombreux à accepter et admirer les hommes prospères qui ont des liaisons extra-conjugales.

Depuis dix ans, une nouvelle génération de féministes fait de gros efforts pour défendre l'égalité de genre, mais l'avenir paraît maussade tant la société en général persiste à refouler leurs valeurs.

Après la remise en liberté des cinq féministes chinoises arrêtées à la veille du 8 mars, un commentaire sur Foreign Policy soulignait le fait qu’ “[une] minorité non négligeable de commentateurs a tourné en ridicule la campagne de ces femmes, tiré à boulets rouges sur la totalité de la gent féminine trop exigeante, ou nié toute nécessité de féminisme en Chine”.

Le nombre croissant de femmes entrepreneurs dans le secteur florissant de l'e-commerce en Chine rend plus pertinente que jamais la question de savoir si l'économie en ligne réussira à bouleverser les relations de pouvoir dans la Chine patriarcale, ou si elle se bornera à renforcer le statu-quo.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site