Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Équateur : des logiciels libres pour les radios en langues indigènes

Illustration d'une réalisation grâce à une bourse de Rising Voices

Capture d'écran du site de Radio Jitari Kichwa

Capture d'écran du site de Radio Jitari Kichwa

Écrit par Jonathan Finlay, La Wambra Radio.

Depuis que nous avons lancé la radio en ligne, nous avons reçu des messages de nombreuses régions à travers le monde, ce qui nous rend très heureux.

Tels étaient les mots de Marlon, très enthousiaste, directeur de la station de radio La Voz de la NAE, l'une des stations de radio qui diffusent en ligne depuis son propre site web dans la région amazonienne de l'Equateur. Tout cela grâce au projet “Shuar and Achuar: our stories, our language on the web” (Shuar et Achuar: nos histoires, notre langue sur le web).

Au cours de ce processus, les autochtones de quatre radios communautaires ont pris part au projet, y compris Radio Voz de Arutam, Radio Voz de la Nae, Radio Voz de las Cascadas et Radio Jatari Kichwa. Tout cela découle de la nécessité des communautés équatoriennes Shuar, Achuar et Kichwa d'aller au-delà des frontières traditionnelles de diffusion de leurs langues, de sorte que leurs voix puissent être entendues dans le monde entier en utilisant l'Internet. Ce besoin a trouvé une réponse en 2014 à l'invitation par Rising Voices, quand La Wambra radio a bénéficié d'un don.

Ce processus a commencé en novembre 2013 comme un espace de partage de la technique, de l'information et des connaissances en communication des stations de radio communautaires, afin que les locuteurs de ces langues puissent être la voix des mouvements, organisations et collectifs de gauche, pour construire un réseau large et auto-géré. En bref, de construire un espace collectif pour les collectifs par les collectifs.

Pour les stations La Libre et La Wambra Radio, le processus voulait dire l'autonomisation de la communication de la communauté locale, ainsi que le partage des technologies libres et alternatives par l'accompagnement et le transfert de connaissances. En particulier, ces technologies comprennent la mise en œuvre de logiciels libres sur deux serveurs que notre collectif gère actuellement.

Les deux serveurs fonctionnent avec GNU/Linux [fr] et fournissent ces services:

  • serveurs de site Web: avec l'aide du panneau de commande convivial Kloxo, qui offre à l'utilisateur final une expérience agréable lors de l'administration de fonctions avancées FTP ou les comptes de messagerie. Apache [fr] est notre serveur web et  MariaDB [fr] notre moteur de base de données, avec un certain nombre de systèmes de sécurité. Pour le CMS (gestion de gestion de contenus), nous avons choisi WordPress [fr] après une évaluation fonctionnelle et technique, ce qui ne signifie pas que nous renonçons aux autres. C’est un système qui fournit tout ce qui est nécessaire et il a résulté être fiable, sûr, bien documenté, largement disponible, facile à apprendre, et fournit une bonne expérience utilisateur.
  • serveur de transmission radio: nous mettons en place une instance de Icecast [fr], un programme de logiciel libre bien développé avec beaucoup d'installations dans le monde.

Le processus se poursuit et les quatre radios communautaires sont disponibles en ligne:  La Voz de la NAELa Voz de ArutamLa Voz de las Cascadas et Radio Jatari Kichwa.

Chaque station de radio met à jour son processus d'ajout de contenus qui reflète sa vision du monde, son processus d'organisation, de la musique de sa propre nation et dans sa propre langue, ce qui a été une grande contribution pour l'autonomisation des stations de radio communautaire des groupes autochtones de l'Amazonie équatorienne.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site