Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La “flottille internationale de la Liberté III” en route pour Gaza

Départ du navire Marianne de Göteborg. (Crédit photo: Ship to Gaza)

Départ du navire Marianne de Göteborg. (Crédit photo: Ship to Gaza)

Le bateau Marianne de Göteborg, acquis conjointement par Ship to Gaza (bateau pour Gaza) Suède et Ship to Gaza (Bateau pour Gaza) Norvège, a quitté son port d'attache en Suède le 10 mai : il est le premier de trois navires à partir pour tenter de briser le blocus de Gaza imposé par Israël. Dans un communiqué de presse publié le 10 mai, le groupe Marianne de Göteborg a déclaré qu'il “se joindrait à d'autres navires pour former la “Flottille de la Liberté III “, une action pacifique et non-violente pour briser le blocus illégal et inhumain de la bande de Gaza.”

La “Flottille de la Liberté III a atteint la mer Méditerranée aujourd'hui, avec au programme des conférences au Portugal et en Espagne pour les prochains jours. Participent également à la campagne Flottille de la Coalition pour la Liberté : Canadian Boat to Gaza (Bateau canadien pour Gaza), Greece Ship to Gaza (Bateau grec pour Gaza), Freedom Flotilla Italia [it] (Flottille de la liberté Italie), South Africa Palestine Solidarity Alliance, (Alliance pour la solidarité avec la Palestine d'Afrique du sud) Spain Rumbo a Gaza [es] et la Turkey's Humanitarian Relief Foundation (Fondation pour le secours humanitaire (IHH).

Israël maintient fermé le port de Gaza, principal point de connexion avec le monde

Dans leur plus récente mise à jour  vidéo, depuis Lisbonne, au Portugal, la Flottille de la Coalition pour la Liberté a rappelé le contexte historique derrière leur cause :

Je voudrais donner un bref historique de l'action internationale du mouvement suédois de solidarité Swedish International Solidarity [fr]. Il a effectivement commencé ici [Lisbonne] pendant la guerre contre les fascistes. Cinq cents suédois s'étaient portés volontaires dans les Brigades internationales pour lutter contre Franco. La plupart d'entre eux, 350 de ces combattants, étaient marins. Et comme marin suédois, je suis fier de porter cet héritage.

D'autres membres ont donné leur avis sur la situation actuelle dans la bande de Gaza et exprimé leur espoir de briser le siège.

- Les gens se souviennent de Gaza seulement quand il y a une guerre. Et lorsque la guerre se termine tout le monde me demande et dit “bravo, la guerre est terminée, vous êtes en paix. Mais il n'y a pas de paix lorsque la guerre se termine. C'est alors que la vraie guerre commence.

- Nous demandons: Pourquoi personne ne se soucie des pêcheurs de Gaza? Ils se font tirer dessus, ils sont sérieusement maltraités et parfois tués.

- Si nous réussissons à briser le siège de Gaza, je pense qu'il sera possible de tout faire.

- Il est évident qu'Israël va utiliser toute sa force pour empêcher le bateau d'entrer.

- On ne va pas donner notre bateau aux Israéliens. Nous n'allons pas abandonner notre bateau aux soldats dans les eaux internationales. C'est mon droit. En fait, j'ai un droit absolu de défendre mon bateau, mais nous allons le faire d'une manière non-violente.

- C'était une excellente nouvelle pour nous que d'apprendre que le “Marianne” arrivait sur la côte portugaise et les militants allaient apporter notre message de solidarité et d'amitié à tous les Portugais. Le Marianne brise les vagues tandis que nous, au Portugal, nous menons le débat dans les assemblées, les écoles, les lieux de travail et les rues, pour sensibiliser le public à ce qui se passe en Palestine.

Gaza Ark Exhibition 2015 Poster

Affiche de l’Exposition Gaza Ark 2015 Poster

De nombreuses activités sont prévues dans la bande de Gaza en prévision de l'arrivée de la flottille de la liberté, comme la “Gaza Ark Exhibition“, une exposition de produits palestiniens dans l'espoir qu'ils puissent être exportés par la Flottille de la Liberté III. Dans une déclaration officielle, en date du 5 juin, ils ont expliqué:

Lorsque l’Arche de Gaza a été détruite [fr] lors de l'attaque de l'an dernier sur la bande de Gaza par Israël, nous avons tous perdu un bateau destiné à briser le blocus “de l'intérieur”. Mais notre but d'aider à construire une économie palestinienne souveraine fondée sur la liberté de mouvement n'a pas changé. Les produits palestiniens de Gaza et de la Cisjordanie devraient être exportés non seulement comme un stimulus symbolique à l'économie, mais aussi pour montrer au monde le travail industrieux des artisans et des agriculteurs palestiniens qui continuent à lutter contre les forces écrasantes de l'occupation, l'étranglement économique et la guerre .

Sameera Qarmout, de l'une des organisations de producteurs représentées à l'exposition, a exprimé son espoir qu'elle serait en mesure de vendre ses biens cette fois-ci:

Avant l'attaque, nous avions l'espoir que nos broderies seraient exportés à bord de l'Arche de Gaza. La venue de la Flottille de la Liberté III nous a donné une lueur d'espoir que nos produits seront toujours disponibles sur les marchés mondiaux.

L'exposition comprend des biens de producteurs palestiniens dans la bande de Gaza ainsi que ceux de  Cisjordanie qui ont réussi à atteindre Gaza en dépit des restrictions imposées par l'occupant israélien: broderies, sculptures sur bois et huile d'olive.

Il y a eu plusieurs tentatives pour briser le siège de Gaza entre 2008 et 2010 et les bateaux ont eu attiré des participants comme la prix Nobel de la paix 1976 Mairead Corrigan [fr], le membre du Conseil législatif palestinien Mustafa Barghouti [fr], la militante de la paix Caoimhe Butterly [fr], la membre du Congrès américain Cynthia McKinney [fr], l'écrivaine Alice Walker [fr], la rescapée de l'Holocauste Hedy Epstein [fr] ainsi que des journalistes et des médecins et plusieurs députés européens provenant d'une variété de partis politiques.

Cette nouvelle tentative va marquer les cinq ans depuis le raid meurtrier d'Israël sur le Mavi Marmara en 2010 [fr]. Le raid avait entraîné la mort de neuf des militants du Mouvement Gaza libre et de la Fondation turque des droits de l'homme et des libertés et de secours humanitaire (IHH) [fr]. Certains des participants de l'actuelle flottille, tels que Kevin Knish, étaient sur le Mavi Marmara.

Israël doit être jugé pour crimes contre l'humanité. Nous allons continuer à naviguer jusqu'à ce qu'il en soit ainsi.

La Coalition nous renseigne régulièrement sur ses déplacements à travers son compte Twitter et sa page Facebook ainsi que sur son site officiel. Vous pouvez également suivre nos mises à jour sur le site Global Voices Checkdesk.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site