Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cette femme kirghize qui a adopté 150 enfants pendant le siège de Leningrad

Three men bury the dead during the Siege of Leningrad in 1942 at the Volkovo cemetery. Boris Kudoyarov, RIA. Licensed to reuse.

Trois hommes enterrent les morts lors du siège de Leningrad en 1942, au cimetière Volkovo. Boris Kudoyarov, RIA. Image autorisée à être reproduite.

« Une légende » : voilà comment les médias kirghizes et russes font référence à Toktogon Altybasarova, 91 ans, qui a protégé 150 enfants évacués de Leningrad au cours des deux ans et demi qu’a duré le blocus durant la Seconde Guerre mondiale. Un blocus qui a coûté jusqu’à un million de vies.

En 1942, alors que l’Allemagne nazie bombardait la seconde ville de Russie, aujourd’hui nommée Saint-Pétersbourg, Altybasarova, alors âgée de 16 ans, décédée la semaine dernière, le 11 juin, a épargné la faim aux évacués. Elle les a également hébergés dans un dortoir pour le personnel ouvrier de la région, dans son village isolé de Kurmenty, au nord-est du Kirghizistan.

Elle venait d’être élue chef de son village à ce moment.

Photo taken from Wikipedia

Photo prise sur Wikipedia

Altybasarova a déterminé l’âge des enfants et leur a choisi des prénoms. En supervisant une équipe d’aidants, elle a veillé sur ces enfants jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes et partent travailler et étudier dans différentes régions de l’Union soviétique.

Selon le radiodiffuseur d’État du Kirghizistan, Altybasarova a gardé précieusement, jusqu’à sa mort, les lettres de ses enfants adoptés.

Le président du Kirghizistan, Almazbek Atambayev, a dit dans un message vidéo :

Токтогон Алтыбасарова во время Великой Отечественной войны стала матерью 150 детям из блокадного города Ленинграда. В свои 16 лет, окружив детей заботой и вниманием, сумев им передать ощущение близости и теплоты, Токтогон-апа заменила им родную мать.

Pendant la Grande guerre patriotique [1941-1945], Toktogon Altybasarova est devenue une mère pour 150 enfants provenant de la ville assiégée de Leningrad. À 16 ans, Toktogon a assumé le rôle de mère pour ces enfants en leur offrant des soins, de l’attention et un sentiment de proximité et de chaleur humaine.

Altybasarova a elle-même eu huit enfants, 23 petits-enfants et 13 arrière-petits-enfants. Le Cabinet du président a alloué 100 000 soms kirghizes (1700 $ US) afin de couvrir les frais funéraires.

Dans un article paru sur le site Web d’actualités kirghize, Vecherni Bishkek, les lecteurs célébraient la longue vie d’Altybasarova :

Вот настоящий пример человеческого отношения к людям!

Надеюсь, что она воспитала своих детей именно такими, какой она была сама. Настоящими!

Voilà un exemple de véritable humanité. J’espère qu’elle a élevé ses enfants comme elle l’a été elle-même, en tant qu’être humain!

Une personne affirmant être la fille de Altybasarova a remercié les gens pour leurs souhaits :

Всем ,  выразившим  соболезнования моей маме  – Алтыбасаровой Токтогон , большое спасибо !  Спасибо за поддержку и за ваши добрые слова !!!! Спасибо детям из блокадного Ленинграда за добрую память !!!

À tous ceux qui offrent leurs condoléances, mille mercis! Merci pour votre soutien et vos mots aimables!!! Merci aux enfants de Leningrad pour les beaux souvenirs!!!

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site