Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Une communauté indigène du Mexique accuse de plagiat une célèbre créatrice de mode

La créatrice française Isabel Marant s’est fait un nom dans le monde de la mode grâce à son style éclectique qui consiste à mélanger les matériaux et les influences ethniques dans ses créations. Chacune coûte au moins plusieurs centaines de dollars.
Cependant, les autorités et les citoyens de Santa María Tlahuitoltepec, une communauté Mixe du Mexique pensent avoir été plus qu’une simple source d’inspiration. Ils accusent Isabel Marant de vendre ses créations comme si elles étaient sa propre interprétation des habits traditionnels de leur territoire.

“Tlahuitoltepec défend sa broderie et accuse la française Isabel Marant de plagiat “.

La célèbre couturière vend ce vêtement 290 dollars la pièce, soit près de 4500 pesos mexicains, alors que son prix dans la communauté indigène est d’environ 600 pesos (40 dollars).

Le maire, Erasmo Hernández González, a expliqué que Marant « détourne un héritage culturel pour un bénéfice commercial, ce qui met en danger les communautés indigènes ainsi que l’originalité de l’industrie de la mode ». Il a également annoncé qu’ils allaient saisir la justice.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site