Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : chaque année, 100 000 cas de tuberculose associée au VIH

TB patients at Sewri Hospital, Ward 3. Image by George Butler. Used with permission from MSF.

Des patients atteints de TB au service 3 de l'hôpital Sewri. Image par George Butler. Reproduite avec l'autorisation de MSF.

.En 2013, 1,1 million de personnes dans le monde étaient dans le besoin de traitements simultanés contre la tuberculose (TB) et le VIH. De ces 1,1 million, 360 000 personnes sont mortes et le problème constitue aujourd’hui encore un des défis mondiaux dans le domaine de la santé. Le virus VIH peut détruire tellement de cellules CD4 que votre système immunitaire ne peut plus combattre les infections et les maladies.

Les patients atteints de VIH ne sont généralement pas infectés de TB, à moins qu’ils soient en contact avec une personne infectée par les bactéries qui causent la tuberculose, mais s’ils vivent dans un pays présentant un grand nombre de cas de TB, le risque de contamination est très élevé.

La co-infection TB-VIH est, en effet, une question cruciale pour la santé publique en Inde, comme le souligne Shobha Shukla dans Citizen News Service :

According to WHO estimates, India has the highest burden of TB in the world with 2.3 million cases (out of a global incidence of 8.7 million) and about 320,000 deaths occurring annually. 5% or 0.11 million of the TB patients in India are HIV positive too. India thus accounts for about 10% of the global burden of HIV-associated TB with 100,000 patients co-infected with the two diseases annually. Without timely diagnosis and treatment, a large number of these doubly sick people are likely to die.

D’après les estimations de l’OMS, l’Inde est le pays le plus touché par le fléau de la TB dans le monde avec 2,3 millions de cas (en dehors des 8,7 millions dans le monde) et environ 320 000 décès par année. 5% c’est-à-dire 0,11 million de personnes infectées de TB en Inde sont aussi séropositives. Ainsi, l’Inde présente environ 10% du fardeau mondial d’infections à HIV et à la TB, avec 100 000 patients par an porteurs des deux maladies simultanément. Sans diagnostic précoce, un grand nombre de ces patients doublements infectés risquent la mort.

D'après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on estime en Inde un taux de 42 000 décès liés à VIH /TB. Les taux élevés de VIH augmentent le facteur de risque lié à d’autres maladies comme la TB. VIH et TB sont un problème majeur en Inde en raison d’un manque d’espace, d’air frais, de toilettes, de lumière du soleil et de l’éducation.

La thérapie antirétrovirale ainsi que le traitement contre la tuberculose sont à présent les seuls traitements disponibles. Il n’existe actuellement aucun remède contre le VIH, bien qu’un traitement antirétroviral puisse supprimer le virus VIH.

Médecins Sans Frontière (MSF) est une des organisations qui offrent une assistance médicale aux personnes atteintes de VIH/Sida et TB en Inde, particulièrement aux groupes marginalisés tels que les communautés transgenre.

Dans la vidéo ci-dessus, réalisée par MSF Inde, Iqbal, originaire de Mumbai, Maharashtra, qui a survecu à une tuberculose pharmacorésistante nous explique comment il a vaincu la maladie. « Il faut être patient et ne pas baisser les bras, » dit-il. Après deux ans de lutte contre la maladie, finalement il se sent mieux. Iqbal précise que « les choses peuvent s’améliorer. La TB pharmacorésistante peut être soignée et vous pouvez vivre une vie normale comme tout le monde. »

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé:

TB is the most common presenting illness among people living with HIV, including among those taking antiretroviral treatment and it is the major cause of HIV-related death.

La TB est la maladie la plus fréquente chez les personnes qui vivent avec le VIH, y compris celles qui suivent un traitement pharmacorésistant, et elle est la cause majeure de mortalité chez les HIV-positif.

A TB Patient.

Un patient atteint de TB. Image par George Butler. Republiée avec la permission de MSF.

Le dessinateur George Butler qui a collaboré avec MSF en 2013 pour réaliser une esquisse des patients souffrant de tuberculose pharmacorésistante écrit sur son site web :

Until now tuberculosis has been continually overlooked but is a worsening problem, especially in the major capitals of the world and particularly London.

Jusqu’à présent, la tuberculose a constamment été négligée, mais constitue un problème croissant, particulièrement dans les grandes capitales du monde et plus spécialement Londres.

VIH et tuberculose sont deux maladies fortement stigmatisées, par conséquent, plusieurs patients perdent leurs emplois. Au-delà du traitement médical, la consultation est une autre manière d’aider les patients.

D’après l’OMS, le gouvernement Indien a fait de grands efforts dans le but de réduire le taux de cas de  VIH/Sida et TB en investissant 252 millions USD en 2014 dans son programme TB. 66% de ce programme ont été financés par capitaux internes et 34% par financement international.

Mais selon Shakti Garg, originaire de l’Inde, les autorités ne se concentrent pas assez sur ces maladies :

L’Inde a été en mesure d’éradiquer la polio grâce à un esprit de mission. Pourquoi ne pas accorder aux programmes anti- TB/VIH la même priorité ? #Bombeàretardement

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site