Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Luanda, capitale de l'Angola, la ville la plus chère du monde pour les expatriés

Luanda, Angola. 4th December 2012 -- The slums surrounding the Quatro de Fevereiro airport in Luanda. -- You can't find a decent hotel room in Luanda for less than $400/night. A basic lunch in a decent restaurant (Just one course meal and a bottle of still water) will cost you about $75. The poor are finding harder and harder to manage to survive here.

Luanda, Favelas près de l'aéroport Quatro de Fevereiro. Photo: Ionut Sendroiu/Demotix

Luanda est  considérée une fois de plus comme la ville la plus chère selon le blog mozambicain “Macua Blog”:

Luanda est pour la troisième année consécutive la ville la plus chère du monde pour les expatriés, c'est le résultat d'une  enquête sur le coût de la vie réalisée par l'agence Mercer le 17 juin et diffusée à New York.

Cette étude analyse la situation de 207 villes sur cinq continents au regard de plus de 200 articles incluant le logement, le transport, l'alimentation, les vêtements, les meubles, les loisirs… Les villes les plus chères du monde sont : Luanda, hong Kong, Zurich, Singapour, Genève, Changhaï, Pékin, Séoul, Berne et N'Djaména.

A  Luanda, un appartement avec deux chambres offre un revenu mensuel moyen de  6800 dollars et s'il a trois chambres, de 15800 dollars, valeurs que l'on peut comparer avec les 6576 et 11 863 dollars de Hong Kong et les 3963 et 5892 dollars, de Zurich.

Cette ville est la capitale de l'Angola, un pays africain situé sur la côte sud-ouest du continent africain, membre de la communauté des pays de langue portuguaise (CPLP). Le portugais est la langue officielle, mais diverses langues locales y sont parlées.

Dans cette étude, on trouve également une référence au Portugal où la ville de Lisbonne occupe actuellement la 145° position, descendue de 51 positions dans le classement des villes les plus chères pour les expatriés par rapport à 2014.

La Voix de l'Amérique en portugais (VOA) a publié cette nouvelle sur Facebook. Plusieurs internautes ont essayés de mettre en relief les paradoxes qui sont les véritables problèmes de cette ville. André Kennedy s'exprime ainsi:

Et dans les dix villes les pluq chères, Luanda est la plus sale, la ville qui a le plus de rues défoncées, aucune zone pour les loisirs, etc, c'est triste pour les angolais.

Garcia Miguel Bondo raconte à son tour:

Oui, nous sommes vraiment particuliers car nous n'avons même pas le minimum basique à Luanda. Nous déplaçons les ordures jour et nuit et l'odeur est insupportable dans la basse ville car l'électricité et l'alimentation en eau y est intermittente, et partout, le jour ou la nuit on entend tourner les moteurs des groupes électrogènes, quelle tristesse !” Avec les grandes ressources naturelles et humaines que ce pays possède c'est une situation totalement injustifiée, un peu de sincérité, pas d'hypocrisie, l'Angola n'est même pas un pays du tiers monde mais bien du quart monde et plus, on y trouve de la misère du nord au sud, jusqu'aux étrangers qui s'en rendent compte, c'est le luxe dans la misère.

Où en sont les villes comme Milan, Paris, Londres, São Paulo, Pékin, New York, etc ?

Kavula Maka Capita Gaspar fait une parallèle entre richesse et pauvreté:

Luanda est la ville la plus chère du monde dont les habitants sont les plus pauvres du monde.

Le portail “Brasil-África” met également en évidence cette constatation sur Twitter:

Luanda est la ville la plus chère du monde pour les étrangers selon l'agence d'informations Mercer”: http://t.co/SJ5MM93gCV

— Portal BrazilAfrica (@_BrazilAfrica) 17 juin  2015

Luanda a été fondée le 25 janvier 1576 par l'explorateur portugais Paulo Dias de Novais, sous le nom de São Paulo da Assunção de Loanda (Saint Paul de l'Assomption de Loanda) . La ville compte environ 8,3 millions d’ habitants, ce qui en fait la troisième ville lusophone du monde après São Paulo et Rio de Janeiro au Brésil. Luanda est néanmoins, la capitale lusophone la plus dense et  concentrée du monde, suivie par Maputo, Brasilia et Lisbonne.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site