Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vous ne pourrez pas lire ces livres, mais vos petits-enfants pourront les lire

Margaret Atwood, right, hands over her transcript for Future Library, a 100-year project by Scottish artist Katie Paterson, left. Credit: Katie Paterson

Margaret Atwood, à droite, remet son manuscrit pour la Librairie du futur, le projet de l'artiste écossaise   Katie Paterson, à gauche. Credit: Katie Paterson

Cet article et cet enregistrement de Susannah Roberson pour l'émission The World est d'abord paru sur le site PRI.org le16 juillet 2015, et est republié ici dans le cadre d'un accord de partage de contenu. 

Nous avons tous entendu parler de capsules temporelles, mais celle-ci est un peu différente. Elle est appelée la Librairie du futur et elle se présente sous forme d'une forêt, en Norvège.

Voici ce qui est prévu : 1000 arbres ont été plantés à Nordmarka, une forêt qui se trouve juste en périphérie de Oslo, et ces arbres fourniront le papier nécessaire pour une anthologie spéciale de livres, qui seront imprimés dans un siècle. Ce projet est l'idée d'une artiste écossaise, Katie Paterson. Elle dit avoir eu l'idée alors qu'elle gribouillaient sur un papier.

“Je faisais un croquis très simple dans un carnet des anneaux du bois des arbres, et j'ai fait la connexion entre les anneaux du bois et les chapitres d'un livre”.

Katie Paterson projette d'inviter un auteur chaque année pour contribuer au livre pendant cent ans. L'écrivain canadienne Margaret Atwood est la première a avoir donné son manuscrit, en mai dernier.

“Avoir tenu dans mes mains un morceau de son oeuvre, que je ne peux pas lire, et que personne ne lira jusqu'à ce moment, est très tentant ” avoue Katie Paterson. “Mais naturellement je vais être très stricte, je n'ouvrirai jamais aucune des pages.”

Katie Paterson espère que son idée sera reçue comme un cadeau par les générations futures. Elle pense que cela sera comme lire un texte de l'Antiquité tout juste découvert.

“J'imagine que les chapitres contiendront des moments cristallisés de chaque année, que ce soit 2015 ou 2055 et ça me plait d'imaginer le premier lecteur qui ouvrira la première page.”

Mais cela n'arrivera pas avant l'année 2114. En attendant, Katie Paterson a annoncé que le deuxième écrivain pressenti pour le projet est le Britannique David Mitchell. Et la forêt en Norvège continue de pousser.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site