Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

A la rencontre des déplacés Kachin, au Nord de la Birmanie

myanmar Kachin IDPs

De jeunes déplacés internes à Myitkyina. Crédit photo : page Facebook de “Rangoon Revealed”.

Une page Facebook tenue par un groupe de jeunes Birmans publie les histoires d'habitants de l'Etat Kachin contraints de fuir à cause de la guerre.

Les adolescents à l'origine de la page Rangoon Revealed se sont rendus dans les camps de déplacés internes de la ville de Myitkyina, dans l'Etat Kachin au Nord de la Birmanie (Myanmar), afin d'alerter sur la détresse des populations locales et de leur apporter une aide humanitaire.

Rangoon est l'ancien nom de Yangon, la capitale économique et plus grande ville de la Birmanie. La page Facebook s'est faite connaître en documentant la vie ordinaire des habitants de Yangon. Le mois dernier, le groupe à l'origine de la page a annoncé son intention de rendre visite à des camps de déplacés internes de Kachin afin de suivre la situation des personnes déplacées à la suite de la reprise de la guerre civile au Nord de la Birmanie.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), plus de 100 000 personnes vivent actuellement dans des campements de fortune à cause du long conflit armé qui oppose l'Organisation pour l'Indépendance Kachin (KIO) au gouvernement birman. Les affrontements ont débuté en juin 2011. Le mois dernier, des organisations humanitaires ont alerté sur la dégradation de la situation de nombreux déplacés internes suite au tarissement des aides financières extérieures. Cet état de fait a incité les jeunes bénévoles de Rangoon Revealed à organiser une visite humanitaire.

Avant d'aller sur les lieux, ils ont réussi à amasser plus de 2000 dollars américains. Dans un post Facebook, ils ont indiqué à leurs lecteurs et aux donateurs que l'argent bénéficierait à plus de 1000 étudiants répartis dans trois camps de déplacés internes.

Voici quelques-unes des personnes originaires de Kachin interviewées par Rangoon Revealed.

myanmar Kachin IDPs (2)

Crédit photo : page Facebook de Rangoon Revealed.

What's your happiest moment in your life?

There are no happy moments here in the IDP camp. We are all struggling to live and we are always busy with our lives. I am from Sama province, Ja Pu village. When the war broke out, almost all the villagers from our village as well as the villages nearby fled to places where the war hasn't reached. But my husband…

Quel est le moment où vous êtes le plus heureuse ?

Il n'y a pas de moment heureux ici dans le camp. La vie y est très dure et nous sommes sans cesse occupés à survivre. Je viens du village de Ja Pu, dans la province de Sama. Lorsque la guerre a éclaté, presque tous les habitants de mon village et des villages environnants se sont enfuis vers des lieux que la guerre n'avait pas atteint. Sauf mon mari…

myanmar Kachin IDPs (3)

Crédit photo : page Facebook de Rangoon Revealed.

I'm attending 10th grade right now. I've been going to school on and off lately. I have to help out here in the camp as well so I don't have much time….

Je suis actuellement en classe de Seconde. Depuis quelques temps je ne vais plus en cours très régulièrement. Il faut que je donne un coup de main au camp et ça ne me laisse pas beaucoup de temps…

myanmar Kachin IDPs (5)

Crédit photo : page Facebook de Rangoon Revealed.

I have been volunteering here for 3 years. Well, I'm not alone. It's me and a friend of mine. We aren't IDPs but we have been staying here in this camp (Mi Na) since the first year. There are people from a lot of villages, you know? So sometimes when they get on bad terms with each other, I have to be the one who solves their conflicts. I am like a facilitator…

Cela fait trois ans que je suis bénévole ici. Enfin, je ne suis pas seul. Il y a aussi un ami à moi. Nous ne sommes pas des déplacés internes mais nous vivons dans ce camp (Mi Na) depuis la première année. Les gens ici viennent de beaucoup de villages différents, vous savez ? Ce qui fait que de temps en temps, lorsqu'il y a mésentente, je dois m'efforcer de résoudre les différends. Je suis une sorte de médiateur…

myanmar Kachin IDPs (6)

Crédit photo : page Facebook de Rangoon Revealed.

What's your happiest moment here?

When we all gather around on Sundays at church. Also on evenings like this, when my neighbors, children, and I gather and just talk about our daily lives and the daily struggles here. It helps us forget the problems we are facing in the big picture. It helps us distract ourselves from the war that's going on…

Quel est le moment où vous êtes le plus heureuse ici ?

Lorsque nous nous réunissons tous le dimanche à l'église. Il y aussi les soirs comme celui-ci, lorsque mes voisins, mes enfants et moi nous retrouvons et évoquons nos vies quotidiennes et les difficultés qu'elles comportent. Cela nous aide à oublier les problèmes auxquels nous faisons face de façon plus globale. Cela nous aide à nous faire oublier la guerre qui fait rage…

La page Rangoon Revealed a confié à Global Voices que d'autres interviews seraient publiées dans les semaines à venir. Restez connecté·e·s !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site