Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

GV Face: tout ce qu'il faut savoir sur les manifestations YouStink de Beyrouth

Les 22 et 23 aout, la plus importante manifestation de ces dernières années a eu lieu à Beyrouth. Plus de 100 000 personnes ont défilé pour adresser un message au gouvernement : “You stink” (vous puez).

Dans cet épisode de la série d'entretiens en vidéo de Global Voices, GV Face, Faten Bushehri s'entretient avec Joey Ayoub, qui travaille en relation étroite avec le comité organisateur de You Stink ou طلعت ريحتكم.

La crise des ordures, au Liban, a commencé le 17 juillet, quand les villageois ont fermé d'autorité une décharge d'ordures située sur le territoire de leur commune et qui dessert les collectes d'ordures de Beyrouth et du Mont Liban (presque la moitié de la population du Liban).

Le gouvernement ne gérant pas ou mal la crise, les ordures ont continué à s'amonceler dans les rues, forçant les habitants à s'équiper de masques pour lutter contre la puanteur.

Le collectif You Stink a été créé pour demander aux autorités de trouver une solution à la crise des ordures. Des rassemblements ont été organisés. Mais les revendications ont vite dépassé le seul problème des ordures, pour parler de problèmes plus vastes, comme la corruption de l'actuel gouvernement.

Le Liban, affecté par un manque d'infrastructure et des coupures régulières d'électricité, n'a plus de président depuis plus d'un an. En  2009, le parlement a prolongé unilatéralement son mandat jusqu'en 2017, sans élections, en prétextant l'instabilité politique.

Voici un extrait d'un post publié par Joey Ayoub deux semaines avant le début des manifestation, intitulé  “Can Talking About Trash Drive Political Change in Lebanon?”:

J'ai eu la chance de connaitre un Liban qui n'est pas atteint par une telle impuissance. J'ai éprouvé le ‘bonheur politique’, expression définie par l'anthropologue David Graeber comme l'expérience d'être capable de faire sens d'une situation par la réalisation d'un but commun. L'impression d'avoir confiance dans les gens autour de vous parce que vous vous consacrez tous à résoudre le même problème. C'est tout récemment que je l'ai éprouvé, grâce à mes interactions avec  طلعت ريحتكم (‘tol3et re7etkom’, ‘You Stink’), un mouvement citoyen créé en réaction à l'incapacité du gouvernement à résoudre la crise des ordures.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site