Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un jeune stalinien dégrade une statue neuve du “traître” Alexandre Soljenitsyne

Screen Shot 2015-09-08 at 4.07.11 PM

Un homme qui semble être Maxime Chinkarenko accroche une pancarte “JUDAS” au cou du nouveau monument à Alexandre Solljenytsine de Vladivostok. Capture d'écran : YouTube.

Un jeune habitant de Vladivostok a défiguré une statue neuve du Prix Nobel de Littérature Alexandre Soljenitsyne en accrochant à son cou une pancarte avec l'inscription “JUDAS”. Le 6 septembre, au lendemain de l'inauguration du monument, le jeune homme s'est filmé dans la rue à côté de la statue, justifiant devant la caméra que l'écrivain était un “traître” et un “russophobe.”

L'individu de la vidéo est identifié comme Maxime Chinkarenko, un stalinien local de 28 ans. Sur sa page Vkontakte, ses intérêts affichés sont les tanks, la télévision d'Etat RT, et le parti communiste.

Dans sa vidéo, Chinkarenko se plaint du rejet de sa requête auprès de la municipalité il y a un an que soit érigé un monument à Staline, en l'honneur du 70e anniversaire de la victoire de l'URSS dans la 2e guerre mondiale. Les autorités lui auraient répondu qu'il n'y a pas d'endroit à Vladivostok qui convienne à une nouvelle statue de Staline. Chinkarenko, est cependant convaincu que la ville préférerait un monument à Staline à celui pour Soljenitsyne. Et de citer un sondage apparemment fait au hasard sur Internet avec 75 % de réponses trouvant “superflue” la nouvelle statue de Soljenitsyne.

La police de Vladivostok indique avoir ouvert une enquête pour vandalisme contre le monument, afin de déterminer si une infraction a été commise.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site