Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L’ accueil des réfugiés : entre générosité et méfiance en France

Les manifestations dans les grandes villes européennes en faveur des réfugiés (sources diverses)

Les manifestations dans les grandes villes européennes en faveur des réfugiés (sources diverses)

Le 12 Septembre 2015, des centaines de milliers d'européens dans les centres urbains du continent sont descendues dans les rues pour montrer leurs solidarités avec les réfugiés qui traversent la méditerranée sur des embarcations de fortune.

L'accueil des réfugiés syriens s'organise dans toute l’ Europe de différentes manières. Les politiques nationales varient selon les pays aussi bien chez les politiques que chez les associations bénévoles. Malgré les efforts d'harmonisation entre les pays de l'Union Européenne, les disparités de mesure d'accueil entre les pays sont flagrantes: L'Allemagne  prévoit d’accueillir 98 700 réfugiés syriens en 2015 (et 500 000  par an sur les prochaines années) alors que la France en prévoit 6 700 sur 2015 (et 24 000 sur les 2 prochaines années) et le Royaume-Uni 7,000 (20 000 sur les 5 prochaines années).

Combinaison de données sur les réfugiés en Europe (sources:  The economist et The Independent)

Combinaison de données sur les réfugiés en Europe (sources: The Economist et The Independent)

Les initiatives citoyennes se multiplient aussi dans tous les pays en gage de solidarité avec les réfugiés. En Islande, 10.000 Islandais ont ouvert une page Facebook et lancé une pétition pour accueillir des réfugiés. En Allemagne, un groupe de citoyens ont lancé la plateforme «Bienvenue aux réfugiés» qui centralisent les foyers souhaitant partager leurs maisons avec les réfugiés. De nombreuses levées de fond se sont mis en place pour apporter de la nourriture aux migrants.

En France, une de ces initiatives est celle de l'association SINGA, qui se décrit comme une “communauté d’êtres humains souhaitant mieux se connaitre et mieux se comprendre”. Singa a lancé le projet CALM (Comme à La Maison) qui consiste en une plateforme connectant tous foyers souhaitant accueillir des réfugiés en France et ces derniers. Singa explique ainsi que :

Ce réseau permet la mise en relation entre des réfugiés mal logés ou sans domicile fixe et des particuliers. Pour cela, il s’appuie sur une communauté grandissante de citoyens souhaitant s’engager sur l’accueil des réfugiés et, à terme, sur une plateforme web qui permettra un impact plus important. Ce dispositif doit répondre, au-delà de l’hébergement, au besoin important et grandissant d’inclusion socio-professionnelle.

Pour se faire, l'association a créé un formulaire en ligne pour s'inscrire comme hébergents potentiels.

be-calm-web-site2

Logo du projet CALM

Le site en ligne de libération a centralisé sur une carte toutes les associations venant en aide aux réfugiés en France, permettant de s'engager localement sur tout le territoire:

Associations venant en aide aux réfugiés en France via Libération en ligne

Associations venant en aide aux réfugiés en France via Libération en ligne

Cependant une grande partie de la population voit la venue des réfugiés avec méfiance. Un sondage Odoxa mené le 5 septembre montre  que 55% des français s'opposent à ce que la France fasse comme l’Allemagne et assouplisse les conditions d’octroi du statut de réfugié aux migrants (La question a été formulé telle quelle dans l'enquête. Ce pourcentage aurait changé depuis les derniers jours).

Ainsi Isabelle explique qu'elle ne comprend pas toujours ce qui différe maintenant :

Migrants”, “réfugiés”, “immigrés”, la distinction n'est pas toujours évidente. Il faudrait d'abord qu'on nous explique clairement la différence.

Fabien pense qu'il faut d'abord traiter le problème à la source:

Je comprends ces gens, ils n'ont pas d'autre choix que de fuir les combats. Le problème est que nous ne occupons que des conséquences de ces guerres, pas de leurs causes. Nous sommes pourtant pleinement responsables de la situation en Syrie et en Libye.

Sylvain Attal explique en quoi ces réticences ne se justifient pas:

À défaut d’avoir pu et su intervenir il y a quatre ans, si nous voulons rester cohérents avec nous-mêmes, notre devoir est d’organiser dignement l’accueil de ces réfugiés. On enverra alors un message aux futures recrues de l’EI tentées de commettre des attentats sur notre sol  : nous ne sommes pas contre les musulmans. [..] Aucun dispositif sécuritaire ne dissuadera jamais ceux qui veulent fuir la guerre pour donner un avenir à leurs enfants de venir le chercher en Europe. Ils ne sont pas attirés, comme on l’entend souvent, par la générosité de notre système d’aides sociales mais souhaitent trouver ici des opportunités de gagner dignement leur vie. Si ce n’était pas le cas, ils ne choisiraient pas d’abord l’Allemagne ou le Royaume-Uni mais plutôt… la France ! [..] En Allemagne, Angela Merkel ne pense d’ailleurs pas que les réfugiés vont voler le travail des Allemands mais au contraire qu’ils peuvent contribuer à changer le pays, pour le meilleur. Elle pense qu’elle fait un investissement. Et en cela elle donne une leçon au reste de l’Europe qui n’est pas seulement morale, mais aussi économique.

Alors que certains montrent de la méfiance, un diplomates français a fait preuve d'un cynisme exacerbé devant la tragédie des réfugiés. Le consul honoraire de la France en Turquie, Françoise Olcay, a avoué profiter du désespoir des migrants à vouloir rejoindre l'Europe en vendant des canots pneumatiques et des gilets de sauvetage à des migrants et réfugiés cherchant à gagner la Grèce au péril de leur vie. La vidéo ci-après résume comment Olcay justifie ses actions :

 

Interrogée pour savoir pourquoi elle n'arrête pas ce commerce, elle répond que si elle arrête d'autres le poursuivront à sa place. Olcay a été suspendue de ses fonctions le 12 Septembre.  Erika Colognon Hajaji, journaliste/blogueur, pense que les actes du consule honoraire reflète l'échec global de la diplomatie dans la gestion des crises actuelles:

La diplomatie est bien le chainon manquant à tous nos dérapages et qui ont engendré toutes ces guerres préventives et ouvertures de voies de circulation des migrants, mais aussi des intégristes qui ont pris la Libye dès que Sarkozy l'a… libérée. L'échec premier est de la responsabilité de cette diplomatie. Notre diplomatie en général, celle de l'Afrique, de l'Asie, de la France, de l'Europe, doit mieux œuvrer a être apte à endosser les responsabilités qui sont les siennes. Car on ne civilise avec aucun canon.

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site