Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Rien ne va plus pour le principal groupe de soutien aux jeunes LGBT en Russie

LGBT Protesters attacked at Pride In St. Petersburg, Russia. June 29, 2013, by Ekaterina Danilova. Photo: Demotix.

Des militants LGBT agressés lors de la Gay Pride à Saint-Pétersbourg, Russie, le 29 juin 2013. Photo Ekaterina Danilova/Demotix.

Il y a des organisations qui semblent vouées à se trouver dans le collimateur des autorités russes. «Enfants-404 (Дети-404)», communauté internet qui soutient les jeunes homosexuels, en fait partie. Le lundi 21 septembre, le Roskomnadzor, l'organe du gouvernement russe dédié à la surveillance des médias, a obligé VKontakte — le réseau social le plus populaire en Russie — à en fermer le compte sur la Toile, ainsi que ceux de quatre autres associations LGBT.

Le Roskomnadzor met ici en application un jugement rendu par le tribunal de la Ville de Barnaoul, qui considère ces cinq associations de jeunes LGBT comme relevant de «propagande illégale pour l'homosexualité». Une décision que les censeurs justifient par un souci de protection des mineurs :

При этом в сообществах содержатся объявления о знакомствах с подростками с целью нетрадиционных сексуальных отношений, откровенные изображения нетрадиционных сексуальных отношений между подростками и взрослыми и другого рода противоправная информация.

En outre, ces associations fournissent des annonces de rencontre entre adolescents à orientation sexuelle non traditionnelle, des représentations explicites de relations sexuelles entre adolescents et adultes, et d'autres types d'information illicite.

Les autorités ajoutent que pour éviter des conséquences fâcheuses, ces cinq associations doivent supprimer ces contenus sous trois jours. Mais selon la créatrice du projet Enfants-404, Lena Kimova, elles ne précisent pas quels sont exactement ceux qui, à l'intérieur des catégories citées, contreviennent à la loi.

Quoi qu'il en soit, si VKontakte refuse d'appliquer ce jugement, il risque de se voir bloqué en totalité par les fournisseurs d'accès internet russes. Même si les autorités préfèrent bloquer seulement les pages d'Enfants-404 et des autres associations visées, ce sera difficile en raison des infrastructures techniques de VKontakte. Le site utilise le protocole sécurisé HTTPS, lequel complique sérieusement pour les régulateurs le contrôle des pages visitées par les usagers à l'intérieur du site. Si les autorités veulent empêcher les internautes de consulter les pages d'Enfants-404 et des autres associations, il leur faudra peut-être bloquer le réseau social en totalité, ce qui pourrait provoquer une vague de protestation au sein de la jeunesse russe.

Lena Klimova, créatrice du projet Enfants-404. Photo : Facebook

Mme Klimova affirme qu'elle n'a eu vent des actions du Roskomnadzor que par les journalistes. «C'est drôle, écrit-elle. En ce qui concerne Enfants-404, les annonces de rencontres quelles qu'elles soient, les commentaires du type “écris-moi, je voudrais faire ta connaissance” ont toujours été proscrits». En effet, l'association contrôle soigneusement les photos postées par les utilisateurs, où d'habitude les visages n'apparaissent pas, et empêche tout type de «représentation explicite» décrite par le Roskomnadzor.

Le porte-parole de VKontakte, Géorgui Lobouchkine, a confirmé avoir reçu une note du Roskomnadzor lui ordonnant d'éliminer «plusieurs» associations de jeunesse LGBT. M. Lobouchkine ajoute que cette note est toujours en train d'être examinée par VKontakte, mais le site TJournal.ru écrit que les quatre autres associations moins connues de jeunes LGBT visées par le jugement du tribunal – «Jeunes gays et bi, rejoignez-nous», «Gays et bisexuels de Barnaoul», «Les Enfants de la Couleur du Ciel» et «Rencontres gays entre moins de 25 ans à Barnaoul» – ont déjà été bloquées.

Dans une interview à ce sujet au quotidien «Vedomosti», le porte-parole du Roskomnadzor, Vadim Ampelonski, a déclaré que «l'enthousiasme émotionnel propre au coordinateur du projet l'empêche malheureusement de se maintenir dans les limites de la loi» et que «des sujets aussi complexes et délicats que la socialisation des adolescents doivent être traités par des spécialistes». A noter que Kirill Grinchenko, l'attaché de presse du groupe «MediaGvardia», étroitement lié à la branche jeunesse du parti au pouvoir, reprend presque mot pour mot le commentaire d'Ampelonski dans sa note sur la page VKontakte du groupe.

Ce n'est pas la première fois que ce groupe pro-Kremlin qui revendique une veille sur la Toile pour traquer les contenus contraires à la loi et à la morale se dresse sur le chemin du projet Enfants-404. En septembre 2014, MediaGvardia a déposé une plainte contre l'association auprès du Parquet et du Roskomanadzor. En juin 2015, le groupe de médias a lancé une pétition en ligne contre Enfants-404, qui a d'ailleurs été supprimée du site Avaaz.org au bout de deux semaines. MediaGvardia avait aussi été cité comme témoin dans cette affaire au tribunal, et Mme Klimova avait reçu une amende de 50.000 roubles [env. 670 euros] pour infraction supposée de la loi russe interdisant la propagande homosexuelle. Amende qui a par la suite été annulée en appel.

«Ce n'est pas de la persécution contre une association LGBT, a déclaré M. Grinchenko à « RuNet Echo ». C'est le simple respect des lois russes qui régissent internet. En d'autres termes : nous suivons la loi à la lettre. Et de notre point de vue, cette association [Enfants-404] enfreint actuellement la loi, comme le jugement l'a établi. »

Bien que la page de Mme Klimova soit noyée sous les commentaires haineux et les menaces (ce qui n'a rien d'inhabituel [en anglais]), celle-ci recommande aux membres et aux amis de l'association de ne pas paniquer. «Je ne sais pas qui remercier pour cette publicité  », écrit-elle, en ajoutant : « Aujourd'hui, Enfants-404 a battu le record de visites et d'inscriptions pour l'année». Le groupe a plus de 66.500 abonnés sur VKontakte, et encore davantage sur Facebook et les autres réseaux sociaux.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site