Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Amérique latine : attention, des livres pour enfants sans princesses et sans idées reçues

Princesses contre Femmes extraordinaires. Histoires inspirées par Frida Kahlo et Violeta Parra.

La maison d'édition argentine Sudestada a lancé une collection de livres pour enfants intitulée “Anti-princesses” qui mettra en avant en tant que leurs personnages principaux la peintre mexicaine Frida Kahlo et la compositrice chilienne Violeta Parra.

Les héroïnes des ces histoires ne vivent pas dans des châteaux ni attendent que leur prince charmant viennent les sauver. La seule chose qu'elles ont en commun est qu'elles sont des latino-américaines qui ont échappé aux clichés de leur époque.

Nadia Fink, l'auteur de ces ouvrages illustrés, affirme que ces personnages tirés de l'histoire de l'Amérique Latine lui ont offert un parfait contraste avec les contes de princesses européennes:

“Las Antiprincesas seguirán siendo latinoamericanas porque decidimos contar la historia de Nuestra América, en un continente que nos late y nos identifica. Un poco es contraponerlos a los relatos de las princesas en un entorno continental de Europa, alejado de nuestra cultura y nuestro paisaje”.

“Anti-princesses” continuera d'être avec des latino-américaines parce que nous avons décidé de raconter l'histoire de notre Amérique, dans un continent qui nous allaite et nous donne notre identité. C'est un peu pour les mettre en contraste avec les princesse de contes en Europe, qui sont éloignées de notre culture et de notre paysage.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site