Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le prix Nobel de la Paix 2015 au Dialogue National Tunisien : les réactions dans le monde arabe

The Tunisian National Dialogue Quartet won this year's Nobel Peace Prize "for its decisive contribution to the building of a pluralistic democracy in Tunisia in the wake of the Jasmine Revolution of 2011."

Le Dialogue National Tunisien a obtenu le prix Nobel de cette année “pour sa contribution décisive à la construction d'une démocratie pluraliste dans le sillage de la Révolution du Jasmin de 2011.” Site web officiel du Prix Nobel.

Les Tunisiens sont sur un nuage : leur avancée démocratique vient d'être reconnue par l'attribution hier au quartet du Dialogue National du Prix Nobel de la Paix. Le quartet, composé d'organisations de la société civile, a joué un rôle central de médiation entre les différentes factions de la société tunisienne pendant sa transition vers une démocratie à part entière, après le renversement du dictateur Zine-alabidine Ben Ali, lors de la révolution tunisienne.

Tounsiahourra (Tunisienne libre) exprime le sentiment de fierté et de joie en écrivant pour ses 110.000 abonnés sur Twitter :

Ma mère, qui n'a pas poussé de youyous depuis dix ans, l'a fait aujourd'hui pour le Prix Nobel de la Paix, comme une dame à qui manquait une personne disparue soudain revenue. Un sentiment de justice que je comprends totalement

Dans un autre tweet, elle ajoute :

C'est le plus beau jour de ma vie

Selon le comité du Prix Nobel :

Le Quartet a été formé pendant l'été 2013, quand le processus de démocratisation était en danger de s'effondrer sous l'effet d'assassinats politiques et d'agitation sociale générale. Il a établi un processus politique alternatif et pacifique à un moment où le pays était au bord de la guerre civile. Il a ainsi joué un rôle clé pour permettre à la Tunisie d'instaurer, en l'espace d'un petit nombre d'années, un système constitutionnel de gouvernement garantissant les droits fondamentaux à la population toute entière, sans distinction de genre, d'opinion politique ou de foi religieuse.

Le Quartet est composé de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), la Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme (LDTH), et de l'Ordre National des Avocats de Tunisie.

Le comité poursuit :

le Quartet a exercé son rôle de médiateur et de force d'entraînement pour faire avancer avec une grande autorité morale le développement démocratique pacifique en Tunisie.

Le Nobel arrive au bon moment pour la Tunisie, secouée récemment par un attentat au Musée du Bardo dans la capitale Tunis en mars, qui a fait 22 morts, suivi d'un autre attentat sanglant sur une plage à Sousse, en juin, qui a tué 38 touristes.

La Tunisie a été le premier pays arabe à inaugurer, en décembre 2010, des manifestations massives pour la démocratie, ce qui a créé un effet domino de soulèvements populaires dans le monde arabe et la chute de régimes dictatoriaux. C'est aussi la révolution qui a réussi dans la région, en aboutissant à une élection présidentielle démocratique qui a porté à la présidence l'an dernier le vétéran politique de 88 ans Beji Caid Essebsi de Nida Tounes.

La récompense a été largement célébrée à travers le monde. Le hashtag en arabe #تونس_تفوز_بنوبل_للسلام (“La Tunisie obtient le Prix Nobel de la Paix”) a grimpé en tête de tendance en un rien de temps aux Emirats Arabes Unis, où beaucoup ont rejoint le choeur de louanges pour la consécration de la Tunisie :

2.018.597 personnes auraient vu “La Tunisie obtient le Prix Nobel de la Paix” depuis sa 1ère mention jusqu'à ce qu'il devienne Trending Topic

L'Egyptienne Nervana Mahmood tweete à ses 46.900 abonnés sur Twitter :

Félicitations à la Tunisie. Contente que le titre soit “contribuer” à la démocratie et non la “réaliser” !

Tandis que l'homme politique égyptien Mohamed ElBaradei écrit pour ses 3,7 millions d'abonnés :

Très heureux pour les Tunisiens. Dialogue, inclusion, démocratie et respect des droits humains sont la seule voie

Depuis l'Arabie Saoudite, Abu Mathkour note :

On n'a pas interféré en Tunisie, alors il y a eu réconciliation et paix. Félicitations la Tunisie !

Mais pour d'aucuns, la récompense est un geste vide de sens, quel qu'en soit le bénéficiaire.

Dima S., qui se dit observatrice du Moyen-Orient, a exprimé son scepticisme pour le prix, avant même l'annonce des résultats :

Dans une heure, annonce du Prix Nobel de la Paix. Celui que les bombardiers d'hôpitaux, les criminels de guerre et enthousiastes de guerre civile religieuse peuvent aussi recevoir

Mabrouk (félicitations) à la Tunisie et à tous les Tunisiens qui ont cru à la paix !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site