Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'énergie solaire en plein essor en Inde, mais pourra-t-elle atteindre ceux qui en ont le plus besoin ?

Meenakshi Dewan brings something very special to her home in Orissa, India: electricity. Photo by Flickr user DFID - UK Department for International Development. CC-BY-NC-SA 2.0

Meenakshi Dewan apporte quelque chose de très spécial chez elle à Orissa. Photo sur Flickr de DFID – UK Department for International Development. CC-BY-NC-SA 2.0

Cet article de Didem Tali a été publié sur Ensia.com, un magazine qui met en lumière des solutions environnementales à l”international et est republié ici en vertu d'un accord de partage de contenu.

Le soleil brille en Inde, et l'Inde est prête à en profiter, en investissant massivement dans l'énergie solaire, pour subvenir aux besoins d'une population qui tendra à devenir la nation la plus peuplée de la planète d'ici 2022. Mais l'électricité sera-t-elle distribuée aux populations qui en ont le plus besoin?

Avec son immense superficie et sa localisation tropicale, bon nombre d'experts considèrent le pays particulièrement adapté pour produire de l'énergie solaire. En fait, une recente étude de Deloitte et de la Confédération de l'Industrie Indienne  estime le potentiel de l'Inde en énergie solaire à 749 gigawatts —près de trois fois la capacité de toutes les installations éléctriques en 2012 — Et rapporte que pas même un pour cent de ce potentiel n'est actuellement exploité.

Le gouvernement Indien fait beaucoup pour accroître les ressources en énergie solaire du pays. Selon “Bridge to India”, une firme spécialisée dans l'énergie solaire et basée à Delhi, l'industrie de l'énergie solaire en Inde est sur le point de croitre de 250 pour cent cette année, ce qui mettrait le pays dans la course pour devenir un des cinq premiers pays au monde producteur de solaire. Le gouvernement du premier ministre indien Narendra Modi, vient d’approuver un plan d'action pour développer 50 ‘villes solaires’. Le  premier aéroport au monde fonctionnant entièrement sur l'énergie solaire a été construit récemment dans l'état de Cochin, au sud-ouest de l'Inde. Et l'Inde abritera bientôt la plus grosse gare à énergie solaire du monde. En décrivant l'énergie solaire comme  la “meilleure solution” Modi promet de donner à tous les Indiens l'accès à l’électricité et appelle les scientifiques du pays à développer des équipements de production d’énergie solaire plus efficaces.

‘Une chance unique pour l'Inde’

“L'énergie solaire est une chance unique pour l'Inde. Elle a le pouvoir, non seulement de combattre les problèmes de développement que connaît l'Inde, mais aussi de changer la donne pour le climat planétaire,” affirme Tobias Engelmeier, directeur de Bridge to India. “ Atteindre une capacité de production de 100 gigawatts en 15 ans est tout-à-fait réaliste,” dit-il.

Selon l'Institut de l’Énergie et des Ressources, groupe d'experts basé à Delhi, 300 millions de personnes en Inde n'ont pas accès à l’électricité. L'énergie solaire pourrait permettre à des écoliers de faire leurs devoirs une fois la nuit tombée,  ou encore à des  habitants d'entrer en contact avec le monde grâce aux téléphones portables, et bien plus encore. Cependant, Engelmeier affirme que ce sera un défi considérable de faire parvenir l'énergie solaire chez les populations urbaines et pauvres.

A volunteer shows local residents a Polllinate Energy solar power system. Photo by Didem Tali.

Une bénévole montre à des villageois un panneau solaire Polllinate. Photo Didem Tali.

Les décisions concernant l'investissement dans le solaire, sont très politisées et changeantes. Même ceux qui ont accès à l'électricité dans les villes subissent régulièrement des coupures d’électricité. Notamment en l'absence d'un système de distribution de l'électricité centralisé, et à cause du caractère imprévisible des politiques, il est difficile d'anticiper ce qui va se passer.

Ceci étant, beaucoup d'initiatives ont l'intention de faire bénéficier les population urbaines et défavorisées de l'essor de l'énergie solaire. Au travers du projet “Lighting a Billion Lives” (“Éclairer des milliards de vie), l'Institut de l’Énergie et des Ressources a déjà permis d'éclairer plus d'un demi-million de foyers, pas seulement en Inde, mais aussi dans 11 autres pays en développement. De même, le  Fonds de développement des infrastuctures durables à petite échelle apporte une aide financière, technique et commerciale aux petites entreprises qui procurent des installations solaires. Créé en 2012, Pollinate Energy, une entreprise sociale basée en Australie et en Inde, a vendu des micro réseaux électriques solaires dans plus de 1 000 communautés.

“ Ce seront le secteur [non-marchanf] et les membres de communautés qui vont appuyer l'acheminement de l'énergie solaire jusque dans les bidonvilles,” dit  Katerina Kimmorley, directrice et fondatrice de Pollinate Energy.

Le futur de l'énergie solaire

Cependant, même en étant subventionnée par des entreprises sociales telles que Pollinate Energy, une unité d'énergie solaire coûte 5 500 Roupies (soit 83$), tandis que le salaire d'un ouvrier maçon n'excède pas 200 Roupies (soit 3 $). Beaucoup de citadins travaillent dans des secteurs à emplois précaires, tels que la construction, où les emplois sont suspendus pendant la saison des pluies, ce qui signifie que de nombreux ménages ne peuvent se permettre financièrement d'envisager une telle solution.

Par ailleurs, l’électricité n'est pas la modernisation énergétique dont les populations indiennes les plus pauvres ont le plus besoin. L'utilisation la plus importante d'énergie dans les bidonvilles est de loin consacrée à la cuisine et la stérilisation de l'eau — un besoin actuellement comblé par les combustibles de biomasse, ce qui pollue l'air, pose des problèmes de santé, et ne peut être remplacés par des micro panneaux photovoltaïques en raison de la faible quantité d’électricité que ceux-ci produisent. Néanmoins, les réseaux d’électricité solaire peuvent bénéficier aux ménages dans une certaine mesure, en particulier lorsqu'il s'agit de subvenir à des besoins quotidiens de moindre importance, tels que l'éclairage des maisons et le chargement des téléphones portables.

Il y de fortes chances que cela prenne plusieurs années, voire plusieurs décennies, pour que la demande du consommateur indien et la compétition entre opérateurs fasse devenir l'énergie solaire abordable pour tous. Cependant, grâce aux bonnes démarches, aux politiques et à un fort engagement du secteur non-marchand, le solaire pourrait en effet jouer un rôle important pour aider 300 millions d'indiens dans le besoin énergétique à accéder à l’électricité.

Didem Tali est journaliste multimédia freelance, spécialisée dans les questions de développement international. Elle écrit sur les questions économiques, le genre et l'environnement en Afrique, Asie, Europe et au Moyen-Orient. Elle est diplômée de l’École d'économie de Londres, a un Master “Média, communication et développement.”  Son compte Twitter : @didem_tali.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site