Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des parlementaires allemands en canot pneumatique comme les réfugiés

Les députés en canot pneumatique à Berlin. Photo: Chris Grodotzki / jib collective for SeaWatch. Reproduite avec permission.

Le 13 octobre, des députés du Bundestag allemand ont voulu connaître la sensation de se trouver à une centaine dans un frêle canot pneumatique.

Une opération émouvante organisée par l'association Sea Watch, qui visai à attirer l'attention sur la situation des réfugiés traversant la Méditerranée pour atteindre l'Europe.

Les parlementaires désireux d'y participer avaient rendez-vous sur la rive de la Spree à Berlin pour monter dans le canot. Lisa Paus, une députée des Verts allemands, a tweeté l'événement. Elle a cité un membre de Médecins sans Frontières racontant son expérience à bord d'un bateau de [sauveteurs] de Sea Watch :

Médecins sans Frontières raconte #seawatch effrayantes impressions pendant les sauvetages en mer #RéfugiésBienvenus

Sea Watch explique sur son site web que la campagne voulait coïncider avec le lancement de la seconde phase de l’ “Opération Sophia” de l'Union Européenne contre les trafiquants d'êtres humains, opération qui autorisera des forces armées à accoster et confisquer les bateaux suspectés de faire traverser la Méditerranée à des clandestins. Le Bundestag a approuvé début octobre le déploiement de jusqu'à 950 soldats pour ce faire.

L'objet principal de Sea Watch est de sauver des vies en Méditerranée ; à ce jour, l'organisation a secouru 2.000 personnes en perdition en mer. De son coté, le premier souci de l'Union Européenne depuis la fin de l’ “Opération Mare Nostrum” fin 2014 est de sécuriser ses frontières et de lutter contre les passeurs.

Certains hommes politiques ne se sont pas embarqués avec l'organisation. Paus a ironisé que le président de l'Union chrétienne-sociale (CSU), Horst Seehofer, qui a condamné le laxisme de la politique gouvernementale, avait disparu de la circulation :

Une action instructive. L'agitateur @seehofer n'a hélas pas osé monter à bord

Un parlementaire du parti Social-Démocrate (SPD) a écrit :

Totalement macabre et de mauvais goût, #seawatch joue au bateau de réfugiés avec des élus sur la Spree paisible devant le Bundestag

Le même jour, Sea Watch annonçait étendre ses actions à l'île grecque de Lesbos :

Voies légales. Maintenant ! Appel et annonce : #SeaWatch va démarrer une mission de sauvetage et d'observation sur Lesbos.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site