Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le président ougandais en course pour un 6ème mandat

Une capture d'écran d'une vidéo Youtube Agenda 2 016 montrant une militant du Président Museveni.

Capture d'écran d'une vidéo Youtube d'Agenda 2016, montrant une supporter du Président Museveni.

Le 3 novembre, près d'un an après que le président Museveni a limogé l'ancien Premier ministre et que celui-ci a quitté le NRM, le parti au pouvoir, Amama Mbabazi a été choisi pour être le candidat à la présidentielle de L'Alliance démocratique, une coalition de plusieurs partis politiques, parmi lesquels le Congrès du peuple ougandais, le Parti démocratique et d'autres.

Dans la course à la présidence, M. Mbabazi affronte le Président sortant Yoweri Museveni, également désigné pour la candidature le 3 novembre. Si M. Museveni, le Président sortant, gagnait ce serait son sixième mandat présidentiel, ayant pris le pouvoir en 1986. MM. Mbabazi et Museveni ne seront pas seuls dans cette compétition. Le 4 novembre, Kizza Besigye (qui a affronté M. Museveni lors des trois dernières élections présidentielles) a également été nommé par son parti, le Forum pour le changement démocratique.

Cela signifie que les principaux prétendants pour l'élection présidentielle de 2016 sont MM. Museveni, Mbabazi et Besigye. Les autres candidats sont le Dr Venancius Baryamureeba, Abed Bwanika, Winnie Kyalya et Joseph Mabirizi.

Leurs campagnes ont déjà mis en lumière les divisions dans la société. Les musiciens ougandais et leurs fans sont divisés sur la justification de chanter une chanson de louanges pour le Président Museveni pour ses réalisations au cours de sa présidence qui a duré plus d'un quart de siècle. Selon les bruits qui circulent dans l'industrie de la musique, un groupe de musiciens aurait reçu de l'argent pour participer à la chanson : les musiciens Bebe Cool et Jose Chameleone auraient reçu plus de 700 000 dollars US, tandis qu'une association d'artistes aurait été payée 150 000 dollars US. D'autres artistes, comme Eddy Kenzo (le lauréat du Prix BET 2015) et Mathias Walukagga ont ouvertement critiqué les artistes qui ont participé à la production de la chanson.

La chanson de campagne controversée louant Museveni est disponible sur YouTube :

 

La campagne officielle a débuté le 9 novembre 2015, avec la publication presque aussitôt de photos des meetings sur les médias sociaux.

La campagne a été pacifique jusqu'à présent, bien que plusieurs semaines plus tôt une femme ait été dénudée lors d'affrontements entre la police et des partisans du Forum pour le changement démocratique.

Bobi Wine, l'un des artistes les plus controversés de l'Ouganda, a exhorté  ses concitoyens à être unis, en disant que les élections vont et viennent, mais que le pays et ses habitants restent:

Je vois toute cette effervescence autour des élections dans tout le pays et voici ce que je dois vous dire concitoyens ; il est de votre droit fondamental de voter, mais cela n'autorise pas que ce processus électoral vous divise, car c'est un exercice périodique ; il va bientôt prendre fin et nous allons toujours rester ensemble entre Ougandais.

Partageant une photo de supporters de M. Museveni qui semblent en colère, Evelyn Liri a tweeté :

 On dit qu'une photo vaut 1000 mots … En voici une preuve

Suggérant la nécessité d'un changement, le comédien ougandais Pablo Kimuli a partagé une citation d'Albert Einstein :

“La folie: C'est faire la même chose encore et encore, espérant obtenir des résultats différents” -

Tlasuba Dada a écrit :

Le changement est en chemin. J'entend le son … Les rimes des carillons arrivent à travers la voix de @AmamaMbabazi pour une nouvelle aube pour moi et pour vs.

Dans un commentaire à un article paru dans le quotidien The Daily Monitor, Umusani dit de la candidature de M. Museveni :

M. Museveni a dit qu'il se lancerait dans quelques-unes des promesses non maintenues qu'il a faites lors des dernières élections présidentielles ………… .. “Je suis ici parce que le parti m'y a placé. Après la lutte de libération, la phase de construction, l'Ouganda est prêt pour le décollage ……….

Monsieur le Président, il y a des services qui, si vous aviez bien travaillé au cours seulement des 10 dernières années, aucun Ougandais sain d'esprit ne se serait vigoureusement opposé à votre 4 / 5ème mandat et à la prorogation de votre permanence au pouvoir. Certains de ces services ne peuvent pas attendre un autre coup de pouce, à savoir : la santé, l'éducation, l'emploi, la sécurité alimentaire ! Des Ougandais meurent ou sont ruinés économiquement, intellectuellement, physiquement et socialement.

Sans emploi ni sécurité alimentaire, aucun Ougandais ne peut s'opposer ouvertement à un fonctionnaire corrompu qui exige de lui un pot-de-vin. Les Ougandais font la course vers les leaders prêts à leur offrir des enveloppes brunes au cours de ces cinq prochains mois, jusqu'à mars / février 2016, parce que votre service public a échoué et les équipes gouvernementales locales ont échoué à efficacement lancer, promouvoir, surveiller, évaluer et améliorer les 10 points de programmes et d'autres initiatives ……

Commentant un article paru dans le quotidien New Vision à propos de la désignation de M. Besigye et le fait que M. Kizza Besigye a toujours soutenu qu'il ne croit pas à des élections organisées par la Commission électorale ougandaise, l'utilisateur de Disqus Beson a demandé:

Où est la logique? Prendre part à une élection à laquelle vous ne croyez pas.

Un autre lecteur, Erigaci Francis, demande à M. Besigye pourquoi il estime que cette fois, après trois échecs consécutifs, les choses vont tourner différemment pour sa candidature:

Col: M. Besigye, vous avez perdu les présidentielles 3 fois, et la dernière fois vous aviez dit que vous ne vous représenteriez plus à une élection organisée par le gouvernement du président Museveni, mais vous vous représentez tout de même. Quelle garantie donnez-vous aux Ougandais que vous ne racontez pas des histoires à propos de l'organisation des élections.

La vidéo ci-dessous montre le premier meeting de M. Kizza Besigye au Stade Nakivubo à Kampala :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site