Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Après les attentats, quel espoir d'une France unie au-delà de la haine et de la peur ?

typical-street-273683_1280

Rue de Paris via Pixabay -Domaine public

Trois semaines après une série d'attaques coordonnées [fr] tuant 130 personnes, comment se porte Paris aujourd'hui ? Les autorités ont renforcé la sécurité dans la capitale et instauré une série de mesures répressives contre les individus susceptibles de commettre de nouveaux actes violents au nom du groupe militant extrémiste État Islamique (aussi connu sous le nom de Daech), qui a revendiqué le massacre. Si l'atmosphère de la Ville Lumière a bel et bien changé, les citoyens tentent d'aller de l'avant et de reprendre leurs vies quotidiennes.

Au cœur de la peur, peut-­il y avoir une lueur d'espoir pour une France plus unie ?

En France, les attentats ont fait surgir deux inquiétudes : 1. La communauté musulmane va ­t­-elle devoir faire face aux discriminations à cause de ce que ces violents extrémistes prétendent faire au nom de l'Islam, bien que les musulmans de France et dans le monde entier aient condamné cette idéologie pervertie comme allant à l'encontre de l'Islam ? 2. À moins de deux ans des élections présidentielles, ces événements vont-­ils favoriser la montée du Front National, parti d'extrême droite ?

Cette dernière inquiétude devient une réalité : les derniers sondages prédisent que Marine Le Pen, présidente du Front National, parviendra au second tour. Cela serait la deuxième fois que le parti d'extrême droite y accèderait, après son père Jean-­Marie Le Pen en 2002.

Malgré ces conséquences négatives, la perspective d'une France plus unie est également possible. Plusieurs hashtags sont devenus tendance suite aux massacres ; l'un d'entre eux, #Nousommesunis possède même son propre site internet [fr] et sa page Facebook. Ce hashtag a reçu beaucoup plus d'attention que le hashtag #terrorisme, preuve d'un désir d'unité. Un utilisateur Twitter l'a remarqué :

Les Étudiants Musulmans de France ont posté une vidéo sur Youtube utilisant le hashtag pour montrer leurs émotions après les attentats. Dans cette vidéo, quelques étudiants brandissent une pancarte avec le hashtag #nousommesunis, tandis qu'un narrateur exprime son soutien à l'unité face à l'adversité. La vidéo se termine sur : « Un pour tous et tous pour l'humanité, nous sommes et resterons unis à jamais » juste avant qu'un verset du Coran ne soit montré :

#pasenmonnom, un autre hashtag tendance, a été utilisé par les musulmans français pour montrer que ces horrible violences vont à l'encontre de leur foi. A l'image des autres attentats récents, certains ont attendu des excuses de la part des musulmans, bien que ces actions n'aient rien à voir avec eux, un principe qui ne s'impose pas chez les gens d'autres religions et qui crée sans doute davantage de divisions. Quoi qu'il en soit, les musulmans se sont exprimés sur les réseaux sociaux pour défendre leur religion bafouée et montrer leur solidarité.

Un autre Musulman a choisi une initiative différente : se bander les yeux sur la Place de la République à Paris. Près de lui, deux pancartes, l'une disant « Je suis Musulman, mais d'après eux je suis un terroriste. » et sur la seconde, « Je vous fais confiance, me faites­-vous confiance ? »

Malheureusement, les actions haineuses à l'encontre des musulmans en France ont subsisté après les attentats, malgré le sentiment encourageant d'unité promu sur la toile et ailleurs. C'est une opportunité pour la France de s'unir contre un ennemi commun : Daech propage la peur et la haine, non seulement avec les attentats mais aussi avec l'usage sophistiqué des réseaux sociaux. Si, malgré les pertes, la réaction générale est de rester forts, d'être unis, alors ils auront perdu.

Après tout, il existe un proverbe français approprié qui dit : « La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe ».

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site