Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le saviez-vous ? Le mont Everest du film est au Kazakhstan

"20110810 North Face of Everest Tibet China Panoramic" by User:Ggia - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Commons.

Le véritable Everest, photo Ggia, titre “Panoramique Face Nord de l'Everest Tibet Chine 10/08/2011” Oeuvre personnelle. Licence CC BY-SA 3.0 via Commons.

Ce n'est pas vrai qu'une superproduction doit nécessairement exploser en tous points son budget. Une révélation récente à propos du film Everest suggère que l'affiche publicitaire n'a pas même besoin d'être géographiquement exacte.

Le portail d'informations populaire russe Tjournal.ru a rapporté récemment que l'affiche publicitaire du film Everest qui raconte l'histoire vraie d'une expédition d'ascension du toit du monde vouée à l'échec, montre le pic Tchapaev au Kazakhstan et non pas le Mont Everest.

Sur la bande originale du film Everest  apparaît l'oscarisé Dario Marianelli de Varese Sarabande Records

D'après cet article, la photo a été prise  par Alexander Zyryanov, alpiniste et photographe amateur du Kazakhstan qui a dit à Tjournal qu'il avait vendu l'image à Shutterstock pour 62,50 dollars US.

Zyryanov est loin de regretter:

Когда живёшь в Алма-Ате, это очень удобно — горы рядом. В горах бывает очень красиво, и те, кто ходит в горы, многие фотографируют эту красоту. Я не исключение. Стараюсь это делать хорошо, имею даже старенькую зеркалку (Nikon D70) — довольно тяжёлую, кстати — ею этот снимок и был сделан с высоты примерно 6500 метров над уровнем моря.

Si vous habitez Almaty [La plus grande ville du Kazakhstan], c'est très pratique pour les excursions à la montagne. Les montagnes sont magnifiques et ceux qui s'y baladent prennent des photos de cette beauté. Je ne fais pas exception. J'essaie de prendre de bonnes photos. J'ai même un vieil appareil reflex, un Nikon D70 – vraiment lourd, d'ailleurs. La photo en question je l'ai prise à environ 6.500 mètres d'altitude.

La montagne que son Nikon D70 a capturé ? Le pic Tchapaev dans le massif du Tian-Shan, une avancée de la grande chaîne himalayenne, et qui court à travers le Kazakhstan, le Kirghizistan jusqu'en Chine et Ouzbékistan. Le mont Everest, lui, est situé dans le massif montagneux de Mahalangur au Népal et au Tibet.

Le pic Tchapaev est un peu moins évocateur que Everest, mais à l'instar de beaucoup de montagnes en Asie Centrale ex-communiste, il est néanmoins plutôt photogénique.

Après la révélation, les Kazakhs sont allés sur les médias sociaux avec des suggestions pour utiliser l'image dans une campagne badine de promotion de l'image de marque nationale, avec “meilleur qu'Everest” parmi les slogans potentiels.

Une ironie rêche se mêle cependant à l'humour.

Malgré le paysage digne d'éclairer les toiles, Hollywood n'est pas pressé de faire prochainement de la région un site de tournage pour un nouveau film à grand succès à couper le souffle aux spectateurs.

Contrairement à la Mongolie, dont le nom conjure un certain glamour allant avec l'éloignement, les “Stans” véhiculent une obscurité dénuée de tout romantisme.

Le vaste Kazakhstan, quoique jamais choisi comme site de tournage pour un film anglophone majeur, fut le cadre fictif de quelques films, dont aucun n'a pu épauler les efforts inlassables du gouvernement pour forger une image de marque internationale positive.

Ces films comprennent le film à succès de 1997 Air Force One, dans lequel le pays est sous le contrôle d'un régime voyou et fanatique soutenu par des armes nucléaires volées, et un remake de 2002 du classique des années 70, Rollerball, démoli par un critique le qualifiant de « bazar incohérent, un mélange de séquences en quête d'une intrigue, de signification, de rythme et de sens ».

Alors pour beaucoup de bouffeurs de pop-corn, le pays sera à jamais associé au faux documentaire de Sacha Baron-Cohen de 2006, Borat. Celui-ci quoique “à propos” du pays de l'Asie centrale dans le sens le plus décalé et le plus satirique, était en réalité filmé en Roumanie.

Si jamais vous entamez la conversation avec quelqu'un du Kazakhstan, oubliez que l'avez jamais visionné…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site