Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le monde est une toile sur laquelle les artistes esquissent le changement

Photo by Tobias Abel. CC BY-ND 2.0

Photo de Tobias Abel. CC BY-ND 2.0

L'art est un langage puissant qui transcende les pays et les cultures, au nom duquel les artistes du monde entier ont brandi pinceaux et appareils photos pour capturer les actes de solidarité, de protestation et de réflexion que la Terre a porté en 2015.

Les auteurs de Global Voices vous ont fait voyager en relatant ces histoires inspirantes de créativité. A l’aube de l’année 2016, revenons sur 16 d'entre elles.

1. Pérou

Une jeune péruvienne a fait sensation sur Internet grâce à ses reprises de tubes célèbres qu'elle interprète en langue quechua.

2. Egypte

Les Egyptiens s’en sont donnés à cœur joie en remixant l’ « hymne national » de l’Etat islamique en morceau dansant pour tourner en dérision le groupe terroriste.

3. Croatie

En Croatie, des activistes ont « rebaptisé » 150 plaques de rue en hommage à des femmes illustres de l’histoire, grâce à des feuilles A4 et A5, afin de rappeler que bien que le pays ait élu sa première femme présidente, beaucoup reste encore à faire en matière de droits des femmes.

Photo: a street sign renamed after Vesna Parun, a Croatian poet Credits: Marinella Matejcic

Une rue rebaptisée en hommage à Vesne Parun, une poète croate.
Crédits: Marinella Matejcic

4. Hong Kong

Les enveloppes du Nouvel An lunaire à Hong Kong ont revêtu les atours de la contestation sociale et politique. Une série d’enveloppes a affiché son soutien aux mouvements LGBT en se parant des couleurs de l’arc-en-ciel, tandis qu’une autre a rendu hommage avec des parapluies jaunes au mouvement de la « Révolution des Parapluies », dont les membres ont réclamé des mois durant auprès des gouvernements de Pékin et de Hong Kong le droit d'élire un dirigeant parmi des candidats désignés par les citoyens.

A set of yellow umbrella red envelopes distributed by Um dot dot dot.
Une série d'enveloppes rouges à parapluies jaunes distribuée par Um dot dot dot.

5. Brésil

Au Brésil, la broderie a permis aux femmes d’exprimer leur frustration face aux violences perpétrées par les entreprises du secteur de l’énergie cherchant à exploiter les ressources des communautés locales.

Art made by Brazilian cartoonist Vitor for the arpilleras project. Image: Arpilleras: Bordando a resistência/Facebook.

Dessin du caricaturiste brésilien Vitor Teixeira pour le projet Arpilleras. Image provenant de la page Facebook de Arpilleras: Bordando a resistência.

6. Yémen

La guerre au Yémen, qui a entraîné dans son sillon une catastrophe humanitaire, a également ravivé les tensions au sein de la population. Des artistes yéménites ont mis à profit leur talent pour créer des œuvres porteuses d’un message d’unité en ces temps difficiles.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153594935751509&set=a.10151232797531509.488025.667161508&type=1&theater

A Sanaa, une mosaïque murale recrée le drapeau du Yémen à partir de débris de verre provenant de maisons touchées par les raids aériens menés par l'Arabie Saoudite.

7. Gaza

Les Gazaouis pansent encore leurs plaies suite à l’offensive d’Israël de l’été 2014 qui a tué plus de 2.000 Palestiniens. L’artiste britannique Kerry Beall a décidé de peindre les portraits de ceux qui y ont perdu la vie.

Portraits of Gaza's victims by Kerry Beall

Portraits des victimes de Gaza réalisés par Kerry Beall

8. Mexique

Une fresque gigantesque s’étendant sur 200 maisons de la ville de Pachuca, Hidalgo, a permis de créer des emplois, de réduire la délinquance juvénile et d’instiller un sens de la communauté dans un quartier en proie à de nombreuses difficultés.

Las Palmitas and the “macro mural” in its final stage. Photo taken with permission from the Germen Crew collective's Facebook page.

Las Palmitas et le « macro mural » dans son ultime phase. Photo publiée sur la page FB du collectif Germen Crew, reproduite avec permission.

9. Amérique latine et Italie

Bien qu’un océan sépare l’Amérique latine de l’Europe, aux portes de laquelle affluent des vagues de réfugiés fuyant leur pays, une exposition en Italie présente le travail d’artistes latino-américains appelant à davantage de compassion pour les réfugiés et les immigrants.

Exposition of migrant art on immigration. Photo used with permission. Photo courtesy Progetto 7LUNE.

Exposition d’œuvres réalisées par des migrants sur l'immigration. Photo reproduite avec la permission du collectif Progetto 7LUNE.

10. Madagascar

Le film « Ady Gasy » (La débrouillardise malgache) documente l’ingéniosité déployée par les habitants de Madagascar confrontés à la pauvreté, à la famine et aux inondations lorsqu'ils transforment de vieux pneus en sandales et des boîtes de conserve vides en jouets.

11. Singapour

Derrière son objectif, le photographe Edwin Koo a capturé les scènes qui se jouent chaque jour dans le métro bondé de Singapour :

… les photos [du projet] Transit ne visent pas la satisfaction personnelle, elles ne sont pas malveillantes, et ne portent certainement pas d’accusation. Ensemble, elles esquissent le portrait de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Photo by Edwin Koo. Used with permission

Photo d'Edwin Koo. Reproduite avec sa permission

12. Bangladesh

Au Bangladesh, les extrémistes religieux nourrissent une haine mortelle à l’égard de ceux qu’ils qualifient d'athées. Quatre blogueurs laïcs et un éditeur ont été assassinés rien qu'en 2015. Bien que la liberté d’expression soit garantie par la constitution et que le Bangladesh soit un Etat laïque, le gouvernement a démontré son incapacité à mettre en place des mesures afin d’empêcher de telle attaques et à traduire en justice les meurtriers.

Face à ce phénomène funeste, les Bengali ont dédié les célébrations colorées de leur Nouvel An au combat contre le communautarisme et le fanatisme religieux, en adoptant un mot d'ordre : « Onek Alo Jaalte Hobe Moner Ondhokare » (Que brûlent les lumières dans la pénombre des cœurs).

La foule célébrant Pahela Baishakh, le premier jour du calendrier bengali, au cœur de la procession de Mangal Shobhajatra, organisée par la Faculté des Beaux Arts de l’Université de Dacca. Photo de Sourav Lasker. Copyright Demotix (14/4/2015)

13. Uruguay

Un photographe en Uruguay a axé son travail sur un phénomène que beaucoup préfèreraient oublier – les disparitions forcées sous la dictature. « Le souvenir peut être quelque chose de vital pour certains, tandis que d’autres ressentent le besoin de le renier. » a-t-il déclaré.

One of Miradas Ausentes pictures in Montevideo | Photo: Juan Urruzola/Reproduced with permission

Une des photographies du projet Miradas Ausentes à Montevideo. Photo de Juan Urruzola, reproduite avec sa permission.

14. Philippines

L’artiste philippin Federico Boyd Sulapas Dominguez a peint la lutte des peuples indigènes des Philippines contre les destructions occasionnées par l’exploitation minière, le développement agressif et la militarisation.

Aside from exposing the negative impact of militarization, the painting also shows how government laws unfairly discriminate against the Philippines' ethnic communities. Painting by Federico Boyd Sulapas Dominguez, reposted with permission

En plus d’exposer les impacts néfastes de la militarisation, cette peinture montre la discrimination injuste des communautés ethniques philippines par les lois étatiques. Peinture de Federico Boyd Sulapas Dominguez. Reproduite avec permission.

15. Malaisie

Le caricaturiste politique Zulkiflee Sm Anwar Ulhaque, plus connu sous le pseudonyme de Zunar en Malaisie, fait face à neuf chefs d’accusation de sédition. Malgré l’imminence et le sérieux de cette menace, il a promis de continuer à manier son crayon pour dénoncer la corruption du gouvernement, les violations des droits humains et les abus de pouvoir :

Talent is not a gift, but a responsibility. So I will use it as a tool to convey people’s voice through art and to push for total reform for a better Malaysia. I will not keep quiet. How can I be neutral, even my pen has a stand!

Le talent n’est pas un don, c’est une responsabilité. Je l’utiliserai donc pour faire entendre la voix des citoyens grâce à l’art et appeler à des réformes pour une meilleure Malaisie. Je ne me tairai pas. Comment puis-je être neutre, quand même mon stylo prend position !

From the Facebook page of Zunar Kartunis

Image tirée de la page Facebook de Zunar Kartunis

16. Hongrie

Les Hongrois, à l’aide de peinture et de Photoshop, ont imaginé d’hilarantes parodies des panneaux publicitaires xénophobes et anti-immigration installés par le gouvernement à travers le pays.

"If you come to bat country you have to abide by our laws!" - homage to Hunter S. Thompson and his novel Fear and Loathing in Las Vegas

Panneau d'origine : “Si tu viens en Hongrie, respecte nos lois !”
Corrigé en : “Si tu viens au pays des chauves-souris, respecte nos lois !” (hommage à Hunter S. Thompson et son livre “Las Vegas Parano”).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site