Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des pirates russes à l'origine de l'attaque contre le réseau électrique en Ukraine, selon des chercheurs

The hacking attack left thousands of citizens in western Ukraine without power in December. Image by Juanedc on Flickr, CC BY 2.0.

L'attaque des hackers a privé de courant des milliers de citoyens en Ukraine occidentale en décembre. Image par Juanedc sur Flickr, CC BY 2.0.

La cyber-attaque présumée qui a induit une panne temporaire du réseau électrique ukrainien était vraisemblablement perpétrée par des pirates russes, d'après des chercheurs américains.

L'équipe de recherche en sécurité cybernétique iSIGHT Partners a indiqué au magazine Infosecurity que c'était l'oeuvre du collectif pirate russe connu sous le nom de Sandworm Team [Équipe Ver de Terre].

Le service de sécurité de l'État ukrainien a aussi accusé la Russie de la coupure de la panne électrique dans la région de Ivano-Frankivsk en Ukraine occidentale le 23 décembre, qui a touché environ 80.000 personnes. À cette époque, une compagnie locale d'électricité, Prycarpattyaoblenergo, s'est plainte du fait qu'une partie de sa zone de service, y compris la capitale régionale Ivano-Frankivsk, a passé plus de 6 heures sans courant électrique suite à une «interférence» dans ses systèmes de contrôle industriel. Les responsables russes n'ont jusqu'à présent émis aucun commentaire sur ces accusations.

Les experts d'iSIGHT attribuent la responsabilité de cet incident au collectif Sandworm (dont le nom est une référence à la série de science-fiction “Dune” ) se fondant sur leur analyse des logiciels malveillants connus sous les noms de BlackEnergy 3 et KillDisk utilisés dans l'attaque. BlackEnergy est le malware que le groupe affilié à la Russie utilise communément, et la surveillance a révélé une activité renouvelée de BlackEnergy durant toute l'année dernière en Ukraine, touchant les secteurs gouvernementaux, de télécommunications et d'énergie. On présume aussi que BlackEnergy a été utilisé dans des attaques destructives contre des médias pendant les dernières élections.

Le groupe pirate russe a été auparavant considéré responsable d'attaques non destructives aux États-Unis et en Europe à fins principalement d'espionnage, et aucune coupure ou destruction physique n'ont été rapportées en résultat de ces attaques.

« iSGHT croit que cette activité est russe à l'origine et que les intrusions exécutées contre les systèmes SCADA américains et européens venaient en reconnaissance avant l'attaque», a dit un représentant de iSIGHT à Infosecurity Magazine.

Le directeur de iSIGHT pour l'analyse d'espionnage, John Hultquist, a dit à Reuters qu'il n'était pas évident que le groupe Sandworm travaille directement pour le compte du gouvernement russe. « C'est un acteur russe opérant conformément aux intérêts de l'État, » a dit Hultquist. « Est-il ou non freelance, nous ne le savons pas.»

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site