Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les “anti-princesses” d'Argentine arrivent en Italie

anti-principesse (1)

Couverture du livre dédié à l'Anti-princesse Frida Kahlo, avec l'aimable autorisation de Rapsodia Edizioni

Pourquoi, quand on nous raconte des histoires,  nous parle-t-on toujours de femmes et d'hommes importants ? Importants comme les princesses, toutes bien habillées, qui ne peuvent pas jouer ou se salir…Ou comme les super-héros, avec des super pouvoirs qu'on aura jamais…Dans notre cas, quand nous disons « important », nous parlons de celles qui sont « salies » pour s'amuser, pour grandir, qui n'ont pas attendu que quelque chose arrive, qui ont utilisé des super pouvoirs, mais d'un autre genre ! Comme par exemple réaliser des objectifs impensables, affronter le monde d'une façon très personnelle, surmonter d'énormes obstacles et imprimer leur marque sur leur époque.

Global Voices avait déjà parlé de ces livres pour enfants, dans cet article, en octobre dernier : une collection de livres illustrés venait de sortir en Argentine mais il n'était pas encore possible de deviner que les histoires de ces femmes extraordinaires d'Amérique latine arriveraient un jour en Italie. Mais aujourd'hui, nous pouvons le dire : les ‘Anti-princesses’ arrivent en Italie.

Tout a été possible grâce aux éditions italiennes Rapsodia qui ont fait traduire toute la collection imaginée par Martín Azcurra, écrite par Nadia Fink et illustrée par Pitu Saá et publiée par la maison d'édition argentine Chirimbote. Comme en Argentine, le premier livre à être publié en Italie est celui consacré à la vie de la peintre mexicaine Frida Kahlo.

Dans une interview, l'auteure Nadia Fink a dit :

“Nous voulons montrer que dans ce monde globalisé et à la culture fortement colonisée, il est possible de créer de belles histoires avec celle de vraies femmes. […] Elle ont souffert, elles se sont amusées, elle sont allées à la recherche de leur propre destin, elles ont travaillé avec d'autres femmes et hommes.”

anti-principesse (2)

En avant-première, la première page du livre en italien dédié à l'”anti-princesse”  Frida Khalo, avec l'aimable autorisation de Rapsodia Edizioni

Elle ajoute :

“Nous utilisons un niveau de langage simple, mais pas excessivement simple. Nous laissons des questions sans réponse pour qu'ils (les lecteurs) aient envie d'en savoir plus.”

Ces ‘anti-princesses’ n'apportent pas uniquement l'art qu'elles pratiquaient mais aussi tout un bagage d'émotions complexes et hétérogènes qui se reflètent dans l'histoire de leur vie. Ainsi, les sujets abordés sont très différents de ceux auxquels nous sommes habitués (ndlr : dans la littérature-jeunesse), de la dépression à la bisexualité, mais de façon délicate, et sans jamais tomber dans la superficialité.

Le voyage avec ces personnalités extraordinaires ne s'arrête pas aux mots. Le livre encourage les jeunes lecteurs à apprendre à travers le jeu, grâce aux suggestions présentées dans les pages de l'édition italienne pour rapprocher deux pays extrêmement éloignés l'un de l'autre, dans un monde où la méfiance envers l'autre se fait toujours plus forte.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site