Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan félicite sa première femme présidente

Taiwan's President-Elect Tsai Ing-wen speaking to foreign and domestic media at her campaign headquarters after her opponents conceded defeat.

Tsai Ing-wen, Présidente de Taïwan, s'exprimant à son quartier général de campagne devant les médias nationaux et internationaux, après que les autres candidats aient reconnu leur défaite. Photo de la page Facebook de Tsaï.( Traduction affiche: “Ying hui fu jia, dian wan Taïwan, Accueillons le futur, excellence pour Taïwan…”)

Taiwan a élu sa première femme président, Tsai Ing-wen, une candidate du DPP (Parti Démocratique Progressiste). Tsai l'a emporté avec 56,12 % du vote populaire (6 897 744 des votants), battant largement Eric Chu du KMT (Kuomintang, le Parti Nationaliste Chinois) qui n'a obtenu que 31% des voix et James Song du PFP (Premier Parti du Peuple) qui a eu 13% des voix.

Tsai, surnommée familièrement “la petite Ying” (Xiao Ying) a également offert à son parti une majorité à la législative, avec 68 des 113 sièges, lui donnant un atout considérable pour les quatre prochaines années. On pense que Tsaï s'attachera à améliorer la situation sociale d'un pays en difficulté économique qui fait face à une hausse du chômage, à des salaires bas et un coût de la vie en hausse.

Chen Fang-yu, un utilisateur de Facebook, récapitule ce que beaucoup attendent dans les suites de cette élection:

關於選舉的幾點感想:
1、政黨輪替是民主政治的常態,其目的不是在選出一個最好最「英明」的領導人,而是在告訴執政者:你做不好的話,就會被換掉。

2、這是我國立法院史上第一次的政黨輪替,先前泛藍席次從來沒有低於五成過。從來沒有。
民進黨第一次完全執政,人民將權力託付給民進黨,接下來四年希望每位政治人物都不要忘記、不要辜負這個託付。人們會繼續大力監督的(大家平常要多關心政治呀!生活處處皆政治)

台灣現在面對的內、外挑戰都相當大,必須認真地面對。
馬英九政府的失敗主因就是不願意傾聽人民的聲音,民進黨必須記取教訓。

3、綠黨與社會民主黨還是無法通過門檻,實在可惜。
台灣需要真正意義的左派力量來制衡兩大黨都偏向右派的政策取向。

Voici mes commentaires sur cette élection:

1. L'alternance est un phénomène normal dans un système politique démocratique, et le but des élections n'est pas de choisir le leader le plus sage, mais de dire au parti au pouvoir “Si vous ne travaillez pas bien, vous pouvez être éliminé par le vote”.

2. C'est la première fois qu'un alternance législative se produit dans mon pays. Les sièges attribués à Pan-blue [KMT et ses affilés) n'ont jamais été en dessous de 50% du total dans le passé. Pour la première fois de son histoire, le DPP a reçu la confiance du peuple pour un mandat complet. J'espère que pendant les quatre années qui viennent, ces politiciens n'oublieront pas que leurs mandats viennent du peuple qui sera attentif à leur comportement. (Un message pour tous, s'il vous plait: intéressez vous plus à la politique ! Tous les aspects de notre vie sont concernés par la politique !)

3. Taïwan fait face à de nombreux défis à la fois domestiques et internationaux, et nous devons gérer cela sérieusement. L'échec de l'administration du président Ma Ying-jeou a été le résultat d'une incapacité du gouvernement à entendre la voix du peuple, le DPP ne doit pas oublier cette leçon.

4. Il est dommage que le parti vert et le parti social démocrate n'aient pu obtenir un seul siège aux législatives. Taïwan a besoin de partis de gauche au poids significatif pour faire pendant aux deux grands partis de droite .

Les supporters de Tsaï ont fêtés l'événement en ligne. Irene Chang, qui s'est jointe à la foule près du quartier général de la campagne, a écrit sur sa photo: “Nous l'avons fait !”

Irene Chang's photo.

Photo: Irene Chang / Facebook.

Il faisait beau après une semaine pluvieuse dans certaines régions de Taiwan mais le taux de participation a été le plus bas enregistré de toutes les élections présidentielles de Taîwan, atteignant à peine 66 % (à comparer aux 74 % des élections précédentes en 2012). Le vote par procuration n'existe pas à Taïwan.

Certains sont rentrés chez eux pour voter dans leur circonscription comme le propriétaire de ce coffee shop du comté de Chiayi. Il a fermé son entreprise pour une journée de façon à se rendre sur le lieu où il est enregistré sur les listes électorales. L'inscription qu'il a collée sur le rideau de fer de sa boutique a fait le buzz en ligne:

The note on the gate said: Taiwan will not miss this cup of a drink, but [it] will miss this vote. Shop on Vacation. Returned Home to Vote. Photo from Facebook Noodles News.

“Quelques tasses de café ne manqueront pas à Taïwan, mais mon vote lui manquerait. Ce magasin est fermé temporairement, je suis rentré à la maison pour voter” Photo de Facebook Noodles News. ( littérallement : nouvelles des nouilles..)

Des observateurs internationaux d'horizons divers, universitaires, think tanks, et médias d'information, avaient fait le voyage à Taïwan quelques jours avant les élections pour être témoin du processus démocratique. Beaucoup ont partagé leurs observations sur Twitter. Ceux qui ne pouvaient venir à Taiwan ont suivi sur Twitter le tag #TaiwanElection pour suivre le déroulement des élections en ligne.

Varsity, un journal géré par les étudiants de l'école de journalisme et communication de l'Université chinoise, avait également rassemblé un staff de journalistes. Ils ont pu remarquer combien l'échec du principe “Un pays, deux système”, à Hong Kong, avait permis au DDP de gagner des votes:

Lorand C. Laskai, un observateur, fait le commentaire suivant :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site