Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Elargissez vos horizons cinématographiques avec ces 16 films d'ailleurs

Photo by Flickr user weegeebored. CC BY-ND 2.0

Photo sur Flickr de weegeebored. CC BY-ND 2.0

Cet article a été compilé et édité par Taisa SganzerlaL. FinchGeorgia Popplewell et la communauté Global Voices.

Il existe un monde riche et immense de films par-delà nos frontières, mais nous n'avons pas souvent l'occasion d'accéder à cette diversité dans les cinémas près de chez nous, et il peut être un peu intimidant de sortir de la facilité et d'explorer seul le vaste monde du cinéma.

Nous avons donc fait le travail pour vous. Nous avons demandé à la très internationale communauté Global Voices de suggérer des films de leur pays. Nous vous proposons une liste de seize films de cinq régions du monde différentes, de films anciens jusqu'aux plus récents, qui ont eu une reconnaissance internationale ou qui sont restés dans l'obscurité.

Voir des films est le moyen idéal de visiter un lieu ou une époque dont nous ignorons à peu près tout. Prêts pour un voyage en fauteuil ? Lisez ce guide.

Manille dans les griffes de la lumière (Manila Under the Claws of Light, Philippines, 1975)

Screenshot from Manila Under the Claws of Light.

Capture d'écran de Manila Under the Claws of Light.

Un classique absolu du cinéma philippin qui figure régulièrement sur les listes des meilleurs films du monde. Le film de Lino Broca décrit la pauvreté et le désespoir sous la dictature de Ferdinand Marcos dans les années 70. La bande-annonce est disponible sur YouTube en Tagalog. (Recommandé par notre auteur Karlo Mongaya)

To Singapore, With Love (Singapour, 2013)

Screenshot from To Singapore, With Love

Capture d'écran de To Singapore, With Love

Ce documentaire, interdit à Singapour, regroupe les portraits de neufs exilés politiques qui ont quitté la nation-île dans les années 1960 durant la répression par Lee Kuan Yew des militants de gauche. Ceux-ci, craignant d'être traduits en justice, ne sont jamais revenus. L'actuel gouvernement de Singapour assure que le film donne  “une vue biaisée et mensongère des circonstances qui ont poussé [ces individus] à quitter Singapour”. Bande-annonce sur Vimeo, disponible en intégralité en streaming payant. (Recommandé par notre auteure Kristen Han)

Siti (Indonesie, 2014)

Screenshot from Siti.

Capture d'écran de Siti.

Lauréat du prix du meilleur film du Festival du film indonésien en 2015 et du meilleur scénario original du Festival international du film de Shanghai, Siti décrit le combat d'une jeune épouse qui travaille pour nourrir sa famille comme hôtesse de karaoke dans lla station balnéaire Parangtritis Beach, à Jogjakarta. Bande-annonce avec sous-titres en anglais disponible sur YouTube. (Recommandé par notre traductrice Juliana Harsianti)

Lovely Man (Indonésie, 2011)

Screenshot from Lovely Man.

Capture d'écran de Lovely Man.

Voici une autre production indonésienne, sur les relations entre membres d'une famille. Ce film suit le voyage d'une femme pieuse qui retrouve son père disparu, devenu prostitué transgenre à Jakarta. Interprété par l'acteur indonésien Donny Damara, qui a reçu des prix, c'est un exemple rare de film d'Asie du sud-est abordant les questions LGBT. Bande-annonce disponible sur YouTube en indonésien. (Recommandé par notre auteure Juke Carolina).

La Operación (Porto Rico, 1982)

Screenshot from The Operation

Capture d'écran La Operación

Un court documentaire sur la politique de stérilisation des Etats-Unis imposée à Porto-Rico dans les années 1950 et 60. Plus d'un tiers des femmes de la nation ont été stérilisées. Les hôpitaux refusaient d'admettre les femmes enceintes en bonne santé si elles ne consentaient pas à la stérilisation ensuite.(Recommandé par notre éditrice pour la langue espagnole Firuzeh Shokooh Valle)

L'ile des fleurs (Brésil, 1989)

Screenshot from Isle of Flowers

Capture d'écran de ‘L'ile des fleurs’

Un classique absolu : ce petit film de treize minutes, couvert de prix, a été projeté sans fin dans les lycées du Brésil dans les années 1990. Avec son narrateur en voix off et ses illustrations bizarres, le film suit le voyage d'une tomate pourrie depuis une petite ferme jusqu'à une décharge d'ordures où vit un groupe de familles. (Recommandé par notre auteur Fabiano Post)

La loi de Herod  (Mexique, 1999)

Herod's Law

Capture d'écran de La loi de Herod

Cette comédie mexicaine raconte l'histoire d'un gardien d'immeuble devenu maire d'une ville au milieu du désert mexicain. Peu à peu, il réalise jusqu'où son nouveau pouvoir et la corruption peuvent le mener. Le titre fait référence à ce que certains voient comme le principe qui gouverne la vie politique au Mexique : fais-le avant qu'ils ne te le fassent. Bande-annonce disponible sur YouTube en espagnol. (Recommandé par notre auteure  Elizabeth Rivera)

Magallanes (Perou, 2015)

Screenshot from Magallanes

Capture d'écran de Magallanes

Nominé aux Prix Goya (Espagne) de  cette année, ce film suit un ancien soldat devenu chauffeur de taxi à Lima, son combat contre les souvenir du déploiement de l'armée dans la région des Andes péruviennes, Ayacucho, ancienne base de la guérilla maoïste du Sentier lumineux. Bande-annonce sur YouTube avec sous-titres en anglais.  (Recommandé par notre auteur et traductrice Gabriela Garcia Calderón)

La plus longue distance (Venezuela, 2014)

Screenshot from The Longest Distance

Capture d'écran de La plus longue distance

L’histoire émouvante d'un garçon de 10 ans qui part à La Gran Sabana pour rencontrer sa grand-mère et rétablir les liens familiaux. Un road-movie qui amène les spectateurs d'un Caracas turbulent aux paysages ruraux de l'Etat de Bolivar au Venezuela puis au sommet du Mont Roraima. Bande-annonce disponible sur Vimeo avec sous-titres en anglais (Recommandé par notre auteure Marianne Díaz)

Voyage au Karabagh (Géorgie, 2005)

Screenshot from A Trip to Karabakh

Capture d'écran de Voyage au Karabakh

Un groupe de jeunes hommes géorgiens qui cherchent à acheter de la drogue traversent la frontière du Nagorno-Karabagh—la région contestée entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan que les deux pays se disputent depuis la chute de l'Union soviétique. Mais ils sont arrêtés par les autorités locales. (Recommandé par notre auteure Mirian Jugheli)

Les ombres des ancêtres oubliés (Ukraine, 1965)

Screenshot from Shadows of Forgotten Ancestors

Capture d'écran des ‘Ombres des ancêtres oubliés’

Considéré comme une oeuvre cinématographie centrale en Ukraine, le film explore en profondeur la culture des Hutsuls, un groupe ethno-linguistique des Carpates. (Recommandé par notre éditrice de Global Voices en russe, Tetyana Lokot)

Le malfrat (Azerbaidjan, 1988)

Screenshot from The Scoundrel

Capture d'écran du ‘Malfrat’

Si vous avez aimé le film sélectionné pour les Oscars Leviathan (2013) et aimeriez en savoir plus sur la Russie de l'ère soviétique, ne manquez pas Le Malfrat (Yaramaz en Azerbaidjanais), une comédie qui s'attaque à la corruption de la bureaucratie soviétique, dernière période, en Azerbaïdjan. (Recommandé par notre auteure Arzu Geybullahyeva)

Les histoires de nos vies (Stories of Our Lives, Kenya, 2014)

Screenshot from Stories of Our Lives

Capture d'écran de ‘Stories of Our Lives’

Ce film, produit par un collectif artistique de Nairobi, est composé de cinq histoires courtes sur les problèmes des LGBT dans le pays. Le film est interdit au Kenya, en raison des lois anti-gays. Bande-annonce disponible sur YouTube en anglais. (Recommandé par notre auteure Pernille Baerendtsein)

Tabataba (Madagascar, 1988)

Screenshot from Tabataba

Capture d'écran de ‘Tabataba’

Le titre peut se traduire par “Décousu” en malgache mais le mot était aussi un code pour parler du soulèvement et des massacres de 1947. Ce film se déroule dans un village malgache en lutte pour son indépendance des colonisateurs français durant cette période. (Recommandé par Lova Rakotomalala)

Personne ne connait les Chats persans (Kasi az Gorbehaye Irani Khabar Nadareh, Iran, 2009)

Screenshot from No One Knows About Persian Cats

Capture d'écran de No One Knows About Persian Cats

A travers les yeux de deux musiciens en quête de succès à Téhéran, le film offre aux spectateurs une plongée dans la scène musicale underground d'Iran. De célèbres talents iraniens figurent dans la BO, comme le rapper Hichkas et le groupe de rock Yellow Dogs, dont le chanteur et le batteur ont été assassinés à New York en 2009. Bande-annonce disponible sur YouTube avec des sous-titres en anglais. (Recommandé par notre éditrice pour l'Iran  Mahsa Alimardani)

Où allons-nous maintenant ? (Liban, 2011) 

Screenshot from Where Do We Go Now?

Capture d'écran de Where Do We Go Now?

Ce film transporte les spectateurs dans les montagnes d'un Liban au bord de la guerre civile dans les années 70. Quand l'animosité monte entre les chrétiens et les musulmans dans un village, des femmes conspirent pour empêcher les hommes de se faire la guerre.  Bande-annonce disponible sur YouTube avec sous-titres anglais. (Recommandé par notre contributeur Mohammed Najeen)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site