Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Ougandais ironisent avec leurs photos de 1986 sur la nouvelle candidature du président Museveni

Le président ougandais Yoweri Museveni. Photo publiée sous licence Creative Commons par Russell Watkins / Département pour le développement international du Royaume-Uni).

Le président ougandais Yoweri Museveni. Photo publiée sous licence Creative Commons par Russell Watkins / Département pour le développement international du Royaume-Uni).

Le 26 janvier 2016, il y a eu 30 ans que le président Yoweri Museveni et son Mouvement de résistance nationale ont pris le pouvoir en Ouganda, après une guérilla de 5 ans qui a renversé le président d'alors, Milton Obote. Ce dernier avait été évincé du pouvoir une première fois par Idi Amin Dada (1971-1979), mais il l'avait retrouvé après le renversement de son tombeur.

Lorsque le Président Museveni est arrivé au pouvoir, plus de 75% de la population actuelle de l'Ouganda n'était pas encore née. Ceux qui étaient de ce monde utilisent le hashtag #1986pictures pour partager leurs souvenirs de cette époque.

Mais pourquoi maintenant? Le président Museveni sollicite actuellement un sixième mandat présidentiel. Les élections auront lieu le 18 février 2016 et pendant qu'il clamera probablement la victoire dans les urnes, il semble y avoir un grand niveau de désillusion à propos du processus électoral.

Il y a déjà eu beaucoup de controverse – la santé économique du pays est plutôt précaire, il y a des informations selon lesquelles M. Museveni aurait dépensé plus de 7 millions de dollars pour sa campagne électorale pendant ses deux premiers mois, et l'un de ses adversaires politiques, Amama Mbabazi, l'a accusé de lancer une “offensive” pour “intimider et subjuguer “supporters” et adversaires.

Les internautes – qui pourraient ne pas aller aux urnes le jour de l'élection – ont décidé de faire entendre leur voix en ligne :

J'avais deux ans quand Kaguta Museveni a pris le pouvoir. J'en ai maintenant 31.

C'est moi quand # M7 promettait qu'après cinq années il partirait s'occuper de ses vaches.

Le site This Is Ouganda rappelle comment M. Museveni a été accueilli par l'Occident :

L'ancien Président des États Unis Ronald Reagan serrant la main au Président Kaguta Museveni

D'autres internautes ont rappelé la façon dont leurs familles ont été forcées de fuir en Occident :

 Ma sœur Barnta et moi, à Kingston, Ontario, au Canada. Mes parents étaient en exil :))))

album familial perdu en exil

Plusieurs participants ont fait la comparaison entre “alors” et “maintenant” :

comparer M7 d'aujourd'hui et celui de '86

Avec ça, on pouvait acheter une voiture! Maintenant, seulement un oeuf !

Kalundi Serumaga se souvient du temps passé au sein du Front de libération national de l'Ouganda :

 Je n'ai pas de photos, mais j'étais un cadre du FLNO (AD), en lutte contre le NRM, après avoir combattu les autres dictatures avant lui.

L'utilisateur de Twitter Charles Onyango Obbo a publié des photos de la détérioration du lac Victoria et a fait un parallèle politique :

En1986, un lac Victoria sain • en 2016 suffoqué à mort presque par la jacinthe d'eau (bien  symbolique !)

De nombreux utilisateurs de Twitter pensent que 30 ans de pouvoir c'était tout à fait suffisant:

Le bon vieux temps … :-) 30 ans c'est trop, trop!

Je n'ai encore jamais rencontré d'Ougandais qui ait eu le même emploi depuis 30 ans et qui ne soit pas Kaguta Museveni

Il y a un hic. [2016 : Dieu nous aide]

Un tweet, cependant, a témoigné d'une façon poignante la frustration que de nombreux jeunes Ougandais pourraient ressentir.

En 1986, Ma maman et mon papa ne s'étaient pas encore rencontrés ; je n'existais donc pas encore, mais je me sens plus fatigué que ceux qui existaient déjà

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site