Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'artiste ukrainienne Ksénia Simonova montre le Kazakhstan à travers les “Sables du temps”

Kazakh history in sand frm Kseniya Simonova's YouTube channel.

L'histoire kazakhe en sable, chaîne YouTube de Kseniya Simonova.

Ksénia Simonova,”artiste sur sable” et gagnante du show télévisé “L'Ukraine a un incroyable talent” en 2009, a mis en ligne une merveilleuse vidéo illustrant l'histoire du Kazakhstan.

L'histoire, racontée avec du sable, a été commandée par le gouvernement de ce pays d'Asie centrale, pour fêter l'anniversaire de la création de la capitale du Kazakhstan, Astana, ainsi que pour montrer le chemin parcouru par les Kazakhs, depuis les nomades errant à travers les déserts enneigés sous le ciel étoilé, jusqu'à ceux qu'ils sont devenus aujourd'hui.

Le dernier tableau ajoute l'image du président du pays, Noursoultan Nazarbaiev, un admirateur du travail de Simonova dès leur première rencontre en 2010. Dans ce tableau, le président regarde fièrement une Astana futuriste.

C'est l'une parmi les centaines de représentations de Simonova, réalisée à l'aide d'une toile, de fin sable volcanique et de ses mains incroyablement habiles, qui sept ans auparavant apportèrent la victoire à l'artiste lors du show “L'Ukraine à un incroyable talent” et lui valurent la célébrité.

Ce travail sur sable, exécuté lors de la finale du concours, raconte l'histoire d'un couple,séparé par la seconde guerre mondiale. Il reste encore maintenant le plus connu de son oeuvre et comptabilise presque quarante milles vues sur Youtube.

Le gouvernement du Kazakstan, riche de son pétrole, a décidé de mettre l'accent sur les thèmes historiques dans sa propagande nationale, en réponse à une remarque déplacée de Vladimir Poutine datant de 2014, comme quoi le pays “n'avait jamais eu d'Etat” avant son indépendance de l'URSS.
Au début de l'année a été annoncé le projet d'une série historique en 10 épisodes qu'on surnomme déjà la version centre-asiatique de Game of Thrones, dont l'action se situerait à l'époque du “khanat” du 15ème siècle, que de nombreux Kazakhs reconnaissent comme le fondement de leur Etat moderne.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site